Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La pancrélipase appartient à la classe de médicaments appelés enzymes digestives. Les trois principaux groupes d’enzymes contenus dans la pancrélipase sont les lipases, les protéases et les amylases. Cette combinaison d’enzymes est normalement produite par le pancréas pour aider l’organisme à digérer les graisses, les protéines et les sucres. Les personnes atteintes de certaines  affections comme la fibrose kystique, la pancréatite ou d’autres maladies du pancréas qui empêchent cet organe de produire une quantité suffisante d’enzymes, prennent de la pancrélipase pour assister leur digestion.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez ce médicament à personne, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que vous. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

La dose de pancrélipase sera établie pour vous par votre médecin selon l’importance de votre maladie et la capacité de votre corps à absorber les nutriments contenus dans vos aliments. Ce médicament est habituellement pris 3 fois par jour, avec chaque repas ou collation ou immédiatement après. Cela permet aux enzymes de se mêler à la nourriture et à la digérer pendant qu’elle traverse vos intestins.

Les pancrélipases de diverses marques sont produites différemment par leurs fabricants et peuvent ne pas être exactement identiques. Essayez de vous procurer la même marque chaque fois que vous en achetez à la pharmacie.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Les capsules et les comprimés de pancrélipase doivent être avalés entiers et ne pas être mâchés ni broyés ou gardés dans la bouche. Ce médicament peut irriter l’intérieur de la bouche s’il n’est pas avalé de façon appropriée. Si les capsules sont difficiles à avaler, celles-ci peuvent être ouvertes pour que leurs contenus soient saupoudrés sur une petite quantité d’aliments légèrement acides comme de la compote de pommes ou du yogourt.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Cotazym
Chaque capsule claire contient : activité lipasique, 10 000 unités USP; activité amylasique, 40 000 unités USP; et activité protéasique, 35 000 unités USP. Ingrédients non médicinaux : gélatine, stéarate de magnésium, opacode S-1-4126 (encre d’impression), carbonate de calcium précipité, amidon prégélatinisé, dioxyde de silicium, laurylsulfate de sodium et talc.

Cotazym 8 ECS
Chaque capsule claire avec microsphères entérosolubles contient : activité lipasique, 10 800 unités USP; activité amylasique, 42 000 unités USP; et activité protéasique, 45 000 unités USP. Ingrédients non médicinaux : acétophtalate de cellulose, dioxyde de silicium colloïdal, amidon de maïs, diéthylphtalate, gélatine, opacode S-1-4126 (encre d’impression), propylèneglycol, monostéarate de propylèneglycol, povidone, dioxyde de silicium, laurylsulfate de sodium, sucrose et talc.

Cotazym 20 ECS
Chaque capsule orange clair avec microsphères entérosolubles contient : activité lipasique, 25 000 unités USP; activité amylasique, 100 000 unités USP; et activité protéasique, 100 000 unités USP. Ingrédients non médicinaux : acétophtalate de cellulose, dioxyde de silicium colloïdal, amidon de maïs, jaune D&C no  10, diéthylphtalate, rouge FD&C no 40, gélatine, opacode S-1-4126 (encre d’impression), propylèneglycol, monostéarate de propylèneglycol, povidone, dioxyde de silicium, laurylsulfate de sodium, sucrose et talc.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie aux protéines de porc, aux enzymes pancréatiques ou à l’un des ingrédients du médicament;
  • la présence d’une poussée de pancréatite.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une constipation;
  • des étourdissements;
  • de la diarrhée;
  • de la nausée;
  • des maux de gorge et une toux;
  • une sensation de ballonnement;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux. Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une démangeaison;
  • une douleur abdominale;
  • une éruption cutanée;
  • de l'urticaire;
  • des signes attribuables à la goutte (par ex. de la douleur, de l’enflure et de la chaleur aux articulations);
  • des symptômes attribuables à une baisse du taux de sucre sanguin (par ex. des sueurs froides, une pâleur et une fraîcheur de la peau, des maux de tête, une accélération des battements cardiaques, de la faiblesse);
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions de l'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d’une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Problèmes intestinaux : certaines personnes qui prennent de la pancrélipase, en particulier celles qui sont atteintes de fibrose kystique, ont subi un rétrécissement du côlon qui a provoqué des lésions à cet organe. Si vous subissez des symptômes digestifs inhabituels, communiquez avec votre médecin dès que possible.

Ingestion de liquides : assurez-vous de boire beaucoup de liquides pendant que vous utilisez la pancrélipase pour minimiser le risque de contracter une constipation chronique.

Changements de traitement : si vous devez changer de marque de ce médicament, il se peut que vous constatiez que le nouveau médicament agit légèrement différemment sur votre organisme. Cela est dû aux différents procédés de fabrication utilisés par chaque fabricant et que ces produits de différentes marques peuvent être utilisés à des vitesses variables. Il vous sera possiblement nécessaire d’ajuster la dose du médicament. Consultez votre médecin si vous devez changer de marque de pancrélipase.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : bien que les enzymes ne soient pas transmises dans le lait maternel, il se peut que les protéines libérées lors de la dégradation des enzymes le soient. Les effets de ce phénomène sur l’enfant allaité sont inconnus. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la pancrélipase et l'un des agents ci-après :

  • les multivitamines contenant des suppléments minéraux;
  • les suppléments de fer (par ex. le fumarate de fer, le gluconate de fer, le sulfate de fer).

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous prenez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.