Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le célécoxib appartient à la famille des médicaments appelés inhibiteurs sélectifs de la COX-2, une sorte d'anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Les AINS agissent en bloquant la formation d'une substance qui entraîne de l'inflammation (une enflure) et de la douleur.

Le célécoxib s'utilise pour enrayer les symptômes de l'arthrose, de la spondylarthrite ankylosante et de la polyarthrite rhumatoïde des adultes.

Ce médicament peut aussi s'utiliser pour soulager une douleur modérée à intense due à une intervention chirurgicale, à une extraction dentaire ou à des entorses. Quand il est utilisé à cette fin, le traitement ne doit pas durer plus de 7 jours.

Le célécoxib ne traitera les symptômes et ne réduira l'inflammation que pendant la prise du médicament. Il ne modifiera pas l'évolution de la maladie qui cause la douleur et l'inflammation.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

100 mg
Chaque capsule de gélatine dure, au corps blanc à blanc cassé portant une bande d'encre bleue à chaque extrémité, l'une avec l'inscription « 100 » et l'autre avec l'inscription « 7767 », contient 100 mg de célécoxib. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, povidone et laurylsulfate de sodium; tunique : encre alimentaire (indigotine [E132]), gélatine et dioxyde de titane (E171).

200 mg
Chaque capsule de gélatine dure, au corps blanc à blanc cassé portant une bande d'encre jaune or à chaque extrémité, l'une avec l'inscription « 200 » et l'autre avec l'inscription « 7767 », contient 200 mg de célécoxib. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, povidone et laurylsulfate de sodium; tunique : encre alimentaire (oxyde ferrique [E172]), gélatine et dioxyde de titane (E171).

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de célécoxib et sa durée d'utilisation varient selon le trouble traité. Le célécoxib s'utilise à la dose utile la plus faible pour soulager la douleur.

Arthrose : la dose usuelle recommandée est 200 mg pris 1 seule fois par jour, ou 100 mg pris 2 fois par jour.

Spondylarthrite ankylosante : la dose usuelle recommandée est 200 mg pris 1 seule fois par jour, ou 100 mg pris 2 fois par jour.

Polyarthrite rhumatoïde : la dose usuelle initiale recommandée est 100 mg pris 2 fois par jour. La dose peut être augmentée à 200 mg pris 2 fois par jour selon les indications de votre médecin traitant.

Douleur modérée à intense : la dose usuelle recommandée est 400 mg pris 1 seule fois le premier jour, puis 200 mg pris 1 fois par jour. Le traitement ne devrait pas excéder 7 jours. La dose maximale recommandée est 400 mg par jour.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Le célécoxib se prend avec ou sans aliments.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Le célécoxib ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au célécoxib ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie aux sulfamides (par ex. le sulfaméthoxazole);
  • l'allaitement au sein actuel ou éventuel;
  • des antécédents d'asthme, d'urticaire, ou des réactions de type allergique après la prise d'acide acétylsalicylique (AAS) ou d'un autre AINS (par ex. le naproxène, l'ibuprofène, le diclofénac, le méloxicam);
  • une grave altération ou une détérioration de la fonction rénale;
  • une grossesse atteignant le 3e trimestre (28 semaines ou plus);
  • une insuffisance cardiaque grave, non maîtrisée;
  • une intervention chirurgicale à cœur ouvert récente ou éventuelle;
  • une maladie inflammatoire chronique de l'intestin;
  • une fonction hépatique gravement altérée ou une affection du foie évolutive;
  • un saignement dans le cerveau;
  • un taux de potassium sanguin élevé;
  • un ulcère gastrique ou intestinal en poussée évolutive ou un saignement gastrointestinal (estomac et intestin) évolutif.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un assoupissement;
  • des brûlures d'estomac;
  • des étourdissements;
  • de la nausée;
  • une sensibilité accrue de la peau aux rayonnements solaires.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des changements auditifs;
  • une enflure des jambes ou des pieds;
  • de la fatigue;
  • des maux de tête ou une raideur du cou;
  • des problèmes du système digestif (par ex. des vomissements, une indigestion continue, de la nausée, des douleurs gastriques ou de la diarrhée);
  • une pression artérielle élevée;
  • un rythme cardiaque rapide;
  • signes of saignement (par ex. des ecchymoses ou des saignements inaccoutumés, un nez sanglant, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • des signes de problèmes rénaux (par ex. une émission de l'urine accrue la nuit, une diminution de la production d'urine, du sang dans l'urine);
  • des symptômes d'atteinte hépatique (comme le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une douleur abdominale, une urine foncée, des selles décolorées, une perte de l'appétit, de la nausée et des vomissements ou une démangeaison).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes de crise cardiaque (par ex. une douleur ou une gêne dans le thorax, dans le cou, dans la mâchoire, dans le dos ou l'abdomen, un essoufflement, de la sudation, des nausées ou une sensation de tête légère);
  • des symptômes d'accident vasculaire cérébral (par ex. une soudaine confusion, des troubles de l'expression ou de la compréhension du langage, un soudain engourdissement ou une faiblesse subite [affectant un côté du corps en particulier], de brusques problèmes de coordination ou d'équilibre, de soudains troubles du champ visuel d'un œil ou des deux yeux, de graves maux de tête survenant brusquement [sans cause apparente]);
  • des symptômes d'une grave réaction allergique (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire ou une enflure des lèvres, de la gorge ou de la langue);
  • des symptômes d'une grave réaction cutanée (par ex. une forte fièvre, une éruption cutanée, des lésions, ou des cloques douloureuses sur la peau, la bouche ou les yeux, une desquamation);
  • des symptômes d'un saignement dans l'estomac ou les intestins (par ex. des selles sombres possédant l'aspect du goudron, une émission de sang par le rectum, des vomissements de sang, ou d'une matière qui ressemble à du marc de café, des battements de cœur rapides, de la faiblesse, ou une syncope);
  • une vision floue, ou une autre anomalie du champ visuel.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Affection rénale : comme tout AINS, le célécoxib n'est pas recommandé aux personnes atteintes d'une maladie du rein ayant atteint un stade avancé. Si vous souffrez d'une affection rénale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous remarquez des signes attribuables à des problèmes rénaux comme la présence de sang dans votre urine ou une réduction de votre production d'urine, communiquez dès que possible avec votre médecin.

Allergie : les personnes qui ont une allergie aux médicaments sulfamidés tels que certains antibiotiques, observent aussi des réactions allergiques au célécoxib. Avant de prendre le célécoxib signalez à votre médecin toute réaction indésirable que vous avez déjà eue lorsque vous preniez des médicaments, surtout les sulfamides. Communiquez immédiatement avec votre médecin si vous subissez des signes de réaction allergique comme une éruption cutanée, des démangeaisons, des difficultés respiratoires ou de l'enflure du visage et de la gorge.

Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral : l'emploi des AINS inhibiteurs sélectifs de la COX-2, notamment du célécoxib, est associé avec un risque accru d'événements cardiovasculaires comme une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral semblable au risque associé avec la plupart des AINS classiques (par ex. l'ibuprofène, le diclofénac, le naproxène). Le risque augmente plus la dose totale quotidienne est élevée et plus la prise de médicament se prolonge. En raison de ce risque accru, les personnes qui prennent du célécoxib et qui sont atteintes d'une des affections ou des facteurs de risque ci-après devraient faire l'objet d'une surveillance médicale stricte :

  • l'accident vasculaire cérébral;
  • une altération de la fonction rénale;
  • une circulation sanguine médiocre;
  • une crise cardiaque;
  • le diabète;
  • une élévation de la pression artérielle;
  • une insuffisance cardiaque congestive;
  • une maladie cardiaque;
  • un taux de cholestérol élevé;
  • le tabagisme.

Fonction hépatique : le célécoxib peut aggraver cette affection. En cas de maladie du foie ou fonction hépatique diminuée, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Numération globulaire : ce médicament peut réduire le nombre de neutrophiles (un type de globules blancs qui aident à combattre une infection), de globules rouges (qui transportent l'oxygène) et de plaquettes (des cellules qui favorisent la coagulation de votre sang). Votre médecin demandera des analyses de sang pour surveiller votre numération globulaire. Si vous remarquez une augmentation de la fréquence des signes d'infection (par ex. de la fièvre, des frissons ou des maux de gorge), si vous vous sentez particulièrement fatigué, si vous manquez d'énergie ou si vous constatez des ecchymoses ou des saignements inusités, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Problèmes de l'appareil digestif : le célécoxib peut causer des problèmes gastriques comme des ulcères ou un saignement. En cas de problèmes de l'estomac, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Appelez votre médecin immédiatement si vous remarquez des signes comme une douleur gastrique ou une douleur abdominale, des selles noirâtres et goudronneuses ou des vomissements de sang. L'emploi simultané de l'AAS et du célécoxib accroît le risque d'ulcères d'estomac et de saignement.

Rétention d'eau : le célécoxib peut provoquer de la rétention de liquide et de l'enflure, ce qui est susceptible d'aggraver une pression artérielle élevée, une insuffisance cardiaque congestive ou une fonction cardiaque réduite. Si vous souffrez de l'une de ces affections, vous devriez discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous ressentez de l'essouflement, de la fatigue, une douleur thoracique ou une enflure aux jambes, aux pieds ou aux chevilles ou si vous avez une prise de poids excessive pendant que vous prenez ce médicament, consultez votre médecin immédiatement.

Somnolence ou vigilance réduite : le célécoxib peut induire la somnolence ou causer des étourdissements. Évitez de conduire, de faire fonctionner des machines, ou d'accomplir d'autres activités qui exigent de la vigilance et de la coordination si vous trouvez que le célécoxib influe sur votre capacité de réaction.

Taux de potassium : le célécoxib peut accroître le risque d'une élévation du taux de potassium sanguin - particulièrement pour les aînés, les personnes atteintes d'un trouble comme le diabète ou une insuffisance rénale, ou pour les personnes qui prennent certains autres types de médicaments. Les personnes qui en courent déjà un risque accru devraient faire l'objet d'examens de suivi réguliers qui cibleraient le taux de potassium durant un traitement de longue durée. Les personnes qui ont un taux de potassium sanguin élevé ne devraient pas prendre ce médicament.

Grossesse : l'innocuité de ce médicament n'a pas été établie durant une grossesse. Les femmes enceintes ne doivent pas utiliser ce médicament pendant leur grossesse à moins que les avantages priment sur les risques et elles doivent éviter de le prendre au cours du dernier trimestre de la grossesse (après 28 semaines de grossesse). Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez le célécoxib pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans.

Aînés : les aînés sont plus sensibles aux effets secondaires du célécoxib. Discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le célécoxib et l'un des médicaments ci-après :

  • l'abiratérone;
  • l'acide acétylsalicylique (AAS) et d'autres AINS;
  • l'acide fénofibrique;
  • l'ail;
  • l'alcool;
  • l'aliskirène;
  • des antiacides renfermant de l'aluminium et du magnésium;
  • les antibiotiques aminosides (par ex. l'amikacine, la gentamicine, la tobramycine);
  • l'amiodarone;
  • les antibiotiques de la classe des sulfonamides (« sulfas » ; le sulfisoxazole, le sulfaméthoxazole);
  • des antibiotiques de la famille des quinolones, (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, la désipramine, la trimipramine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • l'aprépitant;
  • l'atomoxétine;
  • d'autres AINS par ex. le diclofénac, l'ibuprofène, le kétorolac, le naproxène);
  • les barbituriques (par ex. le butalbital, le pentobarbital, le phénobarbital);
  • les bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate);
  • les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II (par ex. le losartan, l'irbésartan);
  • le bosentan;
  • la capécitabine;
  • la carbamazépine;
  • le chardon-Marie;
  • la chloroquine;
  • la chlorphéniramine;
  • la chlorpromazine;
  • la cholestyramine;
  • la codéine;
  • le colestipol;
  • les corticostéroïdes oraux (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone);
  • le clopidogrel;
  • la cyclosporine;
  • le déférasirox;
  • la delavirdine;
  • la desmopressine;
  • le dextrométhorphane;
  • la digoxine;
  • les diurétiques (pilules pour éliminer l'eau; par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, triamterene);
  • la doxépine;
  • l'éplérénone;
  • l'étravirine;
  • la flécaïnide;
  • le fluorouracile;
  • le gemfibrozil;
  • le gingembre;
  • la grande camomille;
  • l'héparine;
  • les héparines de faible poids moléculaire (par ex. la daltéparine, l'énoxaparine, la tinzaparine);
  • l'hydralazine;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA (par ex. le captopril, l'énalapril, le ramipril);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • le lithium;
  • la méthamphétamine;
  • le méthotrexate;
  • la mexilétine;
  • la mifépristone;
  • la mirtazapine;
  • la néfazodone;
  • les œstrogènes (par ex. les œstrogènes conjugués, l'œstradiol, l'éthinylœstradiol);
  • l'oméprazole;
  • le peginterféron alfa-2b;
  • la phénytoïne;
  • la pioglitazone;
  • le porfimère;
  • la primidone;
  • le probénécide;
  • la procaïnamide;
  • la pyriméthamine;
  • la quinine;
  • le répaglinide;
  • la rifampine;
  • le rivaroxaban;
  • la rispéridone;
  • la rosiglitazone;
  • le phosphate de sodium;
  • le tacrolimus;
  • le tamoxifène;
  • le ténofovir;
  • le thé vert;
  • la thioridazine;
  • le ticagrélor;
  • la ticlopidine;
  • le tolbutamide;
  • la toltérodine;
  • le tramadol;
  • la trétinoïne;
  • le triméthoprime;
  • la warfarine;
  • le zafirlukast;
  • la zopiclone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.