Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La darbépoétine alfa appartient à la classe de médicaments appelés hormones régulatrices de l'érythropoïèse. On utilise ces médicaments pour remplacer l'érythropoïétine chez les personnes dont l'organisme n'en produit pas suffisamment.

La darbépoétine alfa est un médicament synthétique similaire à l'érythropoïétine, une hormone naturelle principalement produite par les reins. L'érythropoïétine envoie à la moelle osseuse le signal de production des globules rouges qui transportent l'oxygène dans le sang. Lorsque l'organisme ne produit pas assez d'érythropoïétine, une anémie grave (une insuffisance de globules rouges dans le sang qui peut générer un apport insuffisant d'oxygène aux différentes parties de l'organisme) risque de survenir.

Le rein produit et régule l'érythropoïétine. Les personnes atteintes de maladies rénales chroniques peuvent donc voir leur taux d'érythropoïétine baisser et devenir anémiques. On utilise la darbépoétine alfa pour traiter l'anémie des personnes atteintes de maladie rénale chronique, qu'elles soient traitées par dialyse ou non.

On utilise également la darbépoétine alfa pour traiter certaines personnes atteintes de cancer qui développent de l'anémie à cause de leur traitement de chimiothérapie. Lorsqu'on traite les personnes atteintes de cancer avec de la chimiothérapie, il se peut que leur organisme ne soit plus capable de produire suffisamment d'érythropoïétine. Elles peuvent ainsi devenir anémiques. L'utilisation de la darbépoétine alfa n'a été étudiée que chez les personnes atteintes de cancers non-myéloïdes (cancers autres que les cancers de la moelle osseuse).

La darbépoétine alfa n'agit pas immédiatement. Plusieurs semaines peuvent se passer avant d'observer une réponse au médicament. La période de temps nécessaire pour atteindre le taux de globules rouges visé est différente pour chaque personne.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Seringues préremplies SingleJect 
Chaque seringue préremplie SingleJect contient 10 µg, 20 µg, 30 µg, 40 µg, 50 µg, 60 µg, 80 µg, 100 µg, 130 µg, 150 µg, 200 µg, 300 µg ou 500 µg de darbépoétine alfa par seringue dans les concentrations et volumes de remplissage suivants : 25 µg/mL dans 0,4 mL; 40 µg/mL dans 0,5 mL; 100 µg/mL dans 0,3 mL, 0,4 mL et 0,5 mL; 200 µg/mL dans 0,3 mL, 0,4 mL, 0,5 mL et 0,65 mL; 500 µg/mL dans 0,3 mL, 0,4 mL, 0,6 mL et 1 mL. Ingrédients non médicinaux : polysorbate 80, chlorure de sodium, phosphate dibasique de sodium anhydre, monohydrate de phosphate monobasique de sodium, eau stérile pour injection, USP. Le pH de la solution de polysorbate est de 6,2±0,2. La gaine de l'aiguille de la seringue préremplie renferme du caoutchouc naturel sec (un dérivé du latex).

Afin de réduire le risque de contact accidentel avec l'aiguille, chaque seringue préremplie est dotée d'un dispositif de protection UltraSafe que l'utilisateur active manuellement pour recouvrir l'aiguille avant de jeter la seringue.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de départ usuelle recommandée dépend du poids corporel. La darbépoétine alfa n'est disponible que sous la forme d'injection que l'on administre sous la peau ou dans une veine. Les personnes qui reçoivent le médicament sous la peau peuvent habituellement apprendre à effectuer l'injection elles-mêmes. Dans ce cas, assurez-vous de bien comprendre les modalités d'injection, conformément aux directives du médecin ou de l'infirmière. Les injections intraveineuses sont effectuées par un médecin ou une infirmière.

La dose de départ habituelle pour les adultes atteints de maladie rénale chronique est 0,45 µg par kilo de poids corporel, donné une fois par semaine. Il se peut que votre médecin doive ajuster la dose en fonction de la réponse de votre organisme au médicament. Dans certains cas, on peut donner la dose une fois toutes les 2 semaines. Des ajustements pour déterminer la dose appropriée peuvent être effectués 2 à 4 semaines après le début du traitement et nécessitent généralement des analyses sanguines. Les ajustements ne devraient pas intervenir plus d'une fois toutes les 4 semaines. Si vous êtes traité par hémodialyse, il est possible que ce médicament vous soit administré par le tube qui vous relie à la machine d'hémodialyse.

La dose de départ habituelle pour les adultes atteints de cancer est de 2,25 µg par kilo de poids corporel une fois par semaine ou 500 µg administrés toutes les 3 semaines par une injection sous-cutanée. Il se peut que votre médecin doive ajuster la dose selon la réponse de votre organisme au médicament. Des ajustements pour déterminer la dose appropriée peuvent être effectués 2 à 6 semaines après le début du traitement et nécessitent généralement des analyses sanguines.

On doit cesser de prendre la darbépoétine alfa après la fin du traitement de chimiothérapie.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous fixé pour recevoir la darbépoétine alfa, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible pour prendre un autre rendez-vous.  Si vous vous injectez ce médicament vous-même et que vous oubliez une dose, demandez l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Conservez ce médicament au réfrigérateur entre 2 °C et 8 °C, à l'abri de la lumière et hors de la portée des enfants. Évitez le gel et n'agitez pas ce médicament avant l'emploi.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la darbépoétine alfa ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie aux médicaments fabriqués à partir de cellules de mammifères;
  • une érythroblastopénie chronique acquise après un traitement par protéines stimulant l'érythropoïèse (par ex. la darbépoétine alfa, l'époétine alfa);
  • une pression artérielle très élevée.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une douleur, une sensation de piqûre, de la rougeur ou une enflure autour du site d'injection;
  • un état de fatigue ou de faiblesse généralisé.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une déshydratation;
  • une diarrhée;
  • une élévation ou une baisse de la pression artérielle, des étourdissements, ou la sensation d'être sur le point de perdre connaissance;
  • la formation de caillots au site d'accès vasculaire (pour les personnes traitées par hémodialyse);
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • un œdème (une enflure du visage, des doigts, des chevilles, des pieds ou de la partie inférieure des jambes);
  • des signes d'infection (symptômes pouvant comprendre une fièvre ou des frissons, une diarrhée grave, un essoufflement, des étourdissements prolongés, un mal de tête, une raideur du cou, une perte de poids ou un abattement);
  • un vague endolorissement et des douleurs musculaires.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des crises convulsives;
  • une douleur thoracique;
  • des signes d'accident vasculaire cérébral (de la confusion, des maux de tête intenses, une faiblesse, des étourdissements, une difficulté à parler, ou des problèmes de vision soudains);
  • des signes de formation de caillots sanguins (de la douleur ou une enflure des jambes, un essoufflement croissant);
  • des signes d'une réaction allergique (les symptômes peuvent comprendre une éruption cutanée ou de l'urticaire, de la difficulté à respirer, une sudation excessive, un rythme cardiaque anormal ou une baisse de la pression artérielle).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

5 mai 2017

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi de Aranesp (darbépoétine alfa). Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Accident vasculaire cérébral : la darbépoétine peut augmenter le risque de formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins. Si vous avez des antécédents d'accidents vasculaires cérébraux, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous subissez des signes et des symptômes attribuables à un accident vasculaire cérébral, un brouillement de la vision, des difficultés d'élocution, une perte de coordination ou des maux de tête soudains, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Allergies : ce médicament peut causer d'intenses réactions allergiques. Communiquez immédiatement avec votre médecin si vous subissez des signes de réaction allergique comme une éruption cutanée, des démangeaisons, des difficultés respiratoires ou de l'enflure du visage et de la gorge.

Caillots de sang : l'utilisation de ce médicament peut augmenter le risque de formation de caillot sanguin, causant ainsi une réduction de la circulation sanguine vers un organe ou vers les membres et possiblement, dans certains cas, le décès du patient. Pendant votre traitement avec ce médicament, votre médecin suivra de près vos taux d'hémoglobine à l'aide d'analyses sanguines. Si vous subissez certains symptômes comme une douleur vive accompagnée d'enflure dans une jambe ou des difficultés respiratoires, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Cancer : la darbépoétine alfa est utilisée pour traiter l'anémie provoquée par les traitements de chimiothérapie pour les cancers non-myéloïdes. Elle n'est pas utilisée pour traiter l'anémie causée par le cancer lui-même. Dans certaines circonstances, la darbépoétine alfa peut provoquer la progression des tumeurs ou leur récidive plus rapide que chez les personnes qui ne prennent pas ce médicament.

Crises convulsives : bien que la relation entre la darbépoétine et les convulsions ne soit pas élucidée, l'utilisation de ce médicament peut contribuer à une augmentation du nombre de convulsions. Si vous avez des crises convulsives ou si vous avez des antécédents de crises convulsives, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. 

Érythroblastopénie chronique acquise : des cas de cette affection ont été signalés chez des personnes traitées par darbépoétine alfa. L'érythroblastopénie chronique acquise est une affection caractérisée par l'arrêt de la production des globules rouges par la moelle osseuse, ce qui provoque une anémie importante. Les personnes qui développent cette affection peuvent ressentir un nouveau sentiment de fatigue ou d'essoufflement ou une aggravation de ces symptômes. Si vous ressentez de tels symptômes, appelez votre médecin le plus rapidement possible. Ne cessez pas de prendre votre médicament sans avoir parlé avec votre médecin au préalable.

Maladie rénale : ce médicament peut être utilisé par les personnes atteintes de maladie rénale, traitées ou non par dialyse. La dose peut différer pour ces deux groupes de patients. Votre médecin surveillera de près votre réponse à ce médicament.

Problèmes cardiovasculaires : ce médicament modifie souvent la pression artérielle et il peut contribuer à certains symptômes de la maladie cardiaque. En cas d'hypertension artérielle, de maladie cardiaque comme l'insuffisance cardiaque, l'angine ou d'antécédents de crise cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous prenez des médicaments pour contrôler la pression artérielle, il importe que vous continuiez à les prendre régulièrement pendant que vous prenez la darbépoétine alfa. Votre médecin surveillera vos taux d'hémoglobine (la protéine des globules rouges qui transporte l'oxygène) jusqu'à ce que la dose appropriée de darbépoétine alfa ait été déterminée.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la darbépoétine alfa passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Aranesp