Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le modafinil appartient au groupe de produits médicinaux appelés stimulants du système nerveux central (SNC). Il prévient la somnolence en stimulant certaines parties du cerveau. Il s'utilise pour aider les personnes atteintes d'une affection appelée narcolepsie à ne pas s'endormir en dépit du besoin de sommeil qu'ils ressentent durant le jour.

On l'utilise également pour réduire la somnolence diurne excessive des personnes atteintes du syndrome d'apnées ou d'hypopnées obstructives du sommeil (des désordres respiratoires qui se produisent pendant le sommeil), de troubles du sommeil provoqués par le travail par quarts ou de troubles du sommeil liés au rythme circadien.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé blanc, rond, biconvexe, portant les inscriptions « MOD » et « 100 » gravées l'une au-dessus de l'autre sur une face, contient 100 mg de modafinil. Ingrédients non médicinaux : méthylcellulose, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium et dioxyde de silice colloïdale.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de modafinil recommandée pour un adulte atteint de narcolepsie varie entre 200 mg et 400 mg par jour. La dose totale quotidienne est habituellement fractionnée en 2 prises dont l'une s'effectue le matin et l'autre vers midi. Les doses quotidiennes commencent habituellement à 200 mg puis le médecin les augmente au besoin jusqu'à un maximum de 400 mg par jour.

Pour les adultes atteints d'apnée du sommeil obstructive, la dose quotidienne habituelle de modafinil pour les adultes est de 200 mg pris en une dose unique le matin.

Les adultes atteints d'un trouble du sommeil lié au travail par roulement doivent prendre 200 mg une fois par jour, environ 1 heure avant le début du quart de travail.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. Évitez de prendre le médicament à la fin de l'après-midi ou le soir, car cela pourrait vous empêcher de vous endormir à votre heure normale de sommeil. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au modafinil ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un état d'agitation;
  • une grande anxiété.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'anxiété;
  • un dérangement d'estomac;
  • une diarrhée;
  • un embarras de la respiration nasale ou un écoulement nasal;
  • un état de nervosité;
  • une fréquence cardiaque accrue ou des palpitations;
  • un mal de dos;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une perte de l'appétit;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de l'agitation;
  • une éruption cutanée;
  • des étourdissements ou une syncope;
  • des sautes d'humeur;
  • des signes de dépression (comme une humeur triste, un désintérêt à l'égard de ce que vous aimiez, des fluctuations du poids corporel, des troubles du sommeil, des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation, l'intention de se faire du mal);
  • des signes de troubles hépatiques (comme le jaunissement du blanc des yeux ou de la peau, une douleur abdominale, une urine plus foncée);
  • une somnolence persistante.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une douleur thoracique;
  • des signes d'une grave réaction allergique (comme une enflure du visage, des yeux, des lèvres ou de la langue; des difficultés à avaler ou à respirer; de l'enrouement; une sensation d'oppression thoracique);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (une éruption cutanée formant des cloques et accompagnée de fièvre, des lésions dans la bouche, un décollement de la peau).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

États de fatigue normale : le modafinil ne devrait pas s'employer pour soigner des états de fatigue normale (par ex. de la fatigue provoquée par un manque de sommeil plutôt que par de la narcolepsie), car il pourrait engendrer une trop grande confiance dans vos capacités sans réellement améliorer votre performance. Cela pourrait rendre la pratique de certaines activités plus dangereuse.

Fonction hépatique : les personnes atteintes de maladies hépatiques importantes doivent prendre de plus faibles doses de modafinil, à cause de l'augmentation du risque d'accumulation du médicament dans l'organisme et ainsi de réactions indésirables. Si vous avez une affection hépatique ou une fonction hépatique diminuée, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Jus de pamplemousse : le jus de pamplemousse influe sur la façon dont le modafinil est éliminé du corps et pourrait en causer une accumulation trop importante qui entraînerait des effets secondaires dangereux. Les personnes qui suivent un traitement par ce médicament ne doivent pas boire du jus de pamplemousse, ni manger du pamplemousse.

Maladie cardiaque : on ignore comment le modafinil influera sur une maladie cardiaque. Selon certaines données, il pourrait provoquer des palpitations et des douleurs thoraciques. Si vous êtes atteint de problèmes cardiaques ou si vous avez des antécédents de tels problèmes, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Maladie mentale : le modafinil peut réactiver certains désordres mentaux ou provoquer de la confusion et de l'agitation. si vous avez des antécédents de troubles mentaux comme une dépression, une psychose ou de la manie, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous avez des symptômes d'agitation, de dépression ou des hallucinations, ou si vous remarquez qu'un membre de votre famille qui prend ce médicament en est touché, communiquez immédiatement avec votre médecin. Vous ferez l'objet d'une surveillance médicale stricte ciblant ces effets secondaires pendant que vous prendrez ce médicament.

Somnolence ou vigilance réduite : certaines personnes ressentent une somnolence prolongée ou des étourdissements pendant qu'elles prennent le modafinil. La prise de ce médicament peut également provoquer une confiance excessive ou une hyperstimulation, et ainsi fausser le jugement. Évitez de conduire un véhicule, de faire fonctionner des machines, d'accomplir d'autres tâches qui exigent de la vigilance, jusqu'au moment où vous aurez déterminé l'effet de ce médicament sur vos capacités de réaction mentale.

Trouble épileptique : si vous souffrez de crises convulsives ou si vous avez des antécédents de crises convulsives, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, comment votre affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si le modafinil passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : de graves réactions ont été associées au modafinil donné aux enfants. Les risques et les bienfaits du modafinil n'ont pas été établis en ce qui concerne les enfants. L'emploi du modafinil n'est pas recommandé pour les enfants.

Aînés : les aînés sont probablement plus sensibles aux effets du modafinil. Ils devraient utiliser une dose initiale plus faible.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le modafinil et l'un des agents ci-après :

  • l'amiodarone;
  • les amphétamines;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • les antidépresseurs ISRS (par ex. le citalopram, escitalopram, la sertraline);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, l'imipramine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le posaconazole, le voriconazole);
  • l'aprépitant;
  • l'aripiprazole;
  • l'atomoxétine;
  • le bosentan;
  • le bosutinib;
  • la caféine;
  • la carbamazépine;
  • la cimétidine;
  • le clobazam;
  • le clopidogrel;
  • la cocaïne;
  • le conivaptan;
  • les contraceptifs oraux;
  • la cyclosporine;
  • le dabrafénib;
  • le dasatinib;
  • les décongestionnants nasaux;
  • la delavirdine;
  • le déférasirox;
  • la dexaméthasone;
  • le diazépam;
  • le diltiazem;
  • l'éfavirenz;
  • la fosphénytoïne;
  • l'halopéridol;
  • l'ifosfamide;
  • l'imatinib;
  • les inhibiteurs de la protéase (par ex. l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir, le siméprévir);
  • le linézolide;
  • le méthylphénidate;
  • le millepertuis;
  • le moclobémide;
  • la néfazodone;
  • la névirapine;
  • l'oxcarbazine;
  • le phénobarbital;
  • la phénytoïne;
  • le pimozide;
  • la primidone;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • les suppresseurs de l'appétit;
  • la tétracycline;
  • la théophylline;
  • le vérapamil.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.