Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La bromocriptine appartient à un groupe de médicaments appelés alcaloïdes de l'ergot de seigle. Elle s'utilise pour soigner la maladie de Parkinson et les troubles causés par la sécrétion en excès de l'hormone prolactine. Ces troubles comprennent certains types de problèmes menstruels, une augmentation de la production de lait, l'infertilité féminine, des problèmes de développement pour l'homme et de petites tumeurs appelées adénomes.

Dans le cas de la maladie de Parkinson, la bromocriptine agit en se comportant comme la dopamine, une substance chimique qui se trouve dans le cerveau et qui agit sur les parties du cerveau contribuant aux symptômes de la maladie. La bromocriptine peut être employée seule ou avec la lévodopa pour faire régresser les symptômes de la maladie de Parkinson.

Lorsqu'il s'agit des troubles associés à une trop grande quantité de prolactine, la bromocriptine agit en bloquant la libération de la prolactine par l'hypophyse (située dans le cerveau).

La bromocriptine s'utilise pour traiter l'acromégalie (la production excessive de l'hormone de croissance cause une augmentation anormale de la taille des mains, de la mâchoire et des pieds) en réduisant la production de l'hormone de croissance.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Comprimé
Chaque comprimé ovale, blanc et sécable, portant l'inscription gravée « APO 2.5 », contient 2,5 mg de bromocriptine (sous forme de mésylate). Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, lactose et stéarate de magnésium.

Capsule
Chaque capsule blanche et caramel, opaque nº 4, portant l'inscription gravée « APO 5 », contient 5 mg de bromocriptine (sous forme de mésylate). Ingrédients non médicinaux : acide stéarique, amidon de maïs, lactose et talc; tunique de la capsule : gélatine, laurylsulfate de sodium, dioxyde de titane, dioxyde de silicium, oxyde de fer rouge et oxyde de fer jaune; encre noire comestible : AD&C bleu nº 1 sur substrat d'aluminium, AD&C bleu nº 2 sur substrat d'aluminium, AD&C rouge nº 40 sur substrat d'aluminium, alcool n-butylique, alcool SDA-3A, D&C jaune nº 10 sur substrat d'aluminium, oxyde de fer noir synthétique, propylèneglycol et vernis pharmaceutique.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose précise de bromocriptine dépend du trouble traité et des besoins de la personne.

Pour l'adulte, la dose initiale, peu importe le trouble, va de 1,25 mg à 2,5 mg pris au coucher avec de la nourriture, en vue d'établir la probabilité et la gravité des effets secondaires. La dose est augmentée lentement, jusqu'à l'obtention d'un effet. Selon le trouble traité, la dose quotidienne totale peut aller jusqu'à 20 mg ou 40 mg.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Pour réduire les effets secondaires comme les maux d'estomac et les nausées, il faut toujours prendre la bromocriptine avec de la nourriture ou immédiatement après un repas.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la bromocriptine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la bromocriptine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie à d'autres alcaloïdes de l'ergot de seigle ;
  • une insuffisance coronarienne et d'autres affections cardiaques graves ;
  • un trouble de la grossesse associé à une élévation de la pression artérielle ou des antécédents de pression artérielle élevée au cours d'une grossesse.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissent :

  • des cauchemars ;
  • une congestion nasale ;
  • de la constipation ;
  • une dépression ;
  • une diarrhée ;
  • de la difficulté à dormir ;
  • une douleur abdominale ;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère, surtout quand vous vous levez rapidement après avoir été en position couchée ou assise (plus communément durant les quelques premiers jours du traitement) ;
  • de la nausée ;
  • une perte de l'appétit ;
  • une sensation de tournoiement ;
  • de la somnolence ou de la fatigue ;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de la confusion ;
  • une difficulté à amorcer le jet d'urine ;
  • de la faiblesse ;
  • une fréquence accrue de l'émission de l'urine ;
  • une gêne abdominale ou une douleur gastrique (prolongée ou grave) ;
  • des hallucinations (par ex. l'illusion d'entendre ou de voir quelque chose qui n'existe pas réellement) ;
  • des mouvements non maîtrisés du corps, notamment du visage, de la langue, des bras, des mains, de la tête et du haut du corps ;
  • une perte de l'appétit (prolongée) ;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des troubles du sommeil, un désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires) ;
  • des signes d'un excès du médicament (fourmillements ou douleur dans les doigts et les orteils, des pieds froids, des crampes musculaires dans les pieds et les jambes).

Cessez de prendre le médicament et obtenez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des battements de cœur rapides ;
  • des convulsions (crises épileptiques) ;
  • un essoufflement (inexpliqué) ;
  • un état de nervosité ;
  • de la faiblesse (soudaine) ;
  • la présence de sang dans les crachats ; le vomissement de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café) ;
  • des signes d'accident vasculaire cérébral (par ex. des maux de tête [inhabituels], des changements de la vue, une difficulté à parler, une difficulté à marcher, une faiblesse soudaine) ;
  • des signes de crise cardiaque (par ex. un évanouissement, des nausées et des vomissements [prolongés ou graves], une douleur thoracique [intense], une augmentation de la transpiration) ;
  • des signes de saignement dans l'estomac (par ex. des selles sanglantes, noires ou d'aspect goudronneux).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Fécondité : la bromocriptine peut mettre fin à l'infertilité des femmes en rétablissant leur cycle menstruel normal et l'ovulation. Les femmes qui ne désirent pas concevoir devraient par conséquent avoir recours à une méthode de contraception fiable.

Fonction hépatique : le foie aide à éliminer la bromocriptine du corps. Si vous avez une fonction hépatique diminuée ou une atteinte hépatique grave, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction rénale : si vous avez une insuffisance rénale ou une affection rénale grave, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Maladie cardiaque : la bromocriptine peut causer des changements spectaculaires de la pression artérielle et avoir un effet sur les troubles cardiaques. En outre, comme ce médicament cause une chute importante de la pression artérielle au début du traitement, il est important de se lever lentement à partir des positions couchée ou assise, pour permettre à votre pression artérielle de remonter à un niveau sans risque d'étourdissements graves.

Si vous avez des antécédents de crise cardiaque, si vous souffrez d'une affection cardiaque ou si vous prenez des médicaments pour maîtriser votre pression artérielle ou un trouble cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Pression artérielle basse : la bromocriptine peut faire baisser la pression artérielle, surtout au cours des premiers jours du traitement. Si votre pression artérielle est basse ou si vous prenez un antihypertenseur (médicament pour abaisser la pression artérielle), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Santé mentale : l'emploi de doses élevées de bromocriptine, comme celles prescrites pour traiter la maladie de Parkinson, peut causer de la confusion et des troubles mentaux. Quand la bromocriptine est prise en même temps que la lévodopa, les effets secondaires peuvent s'accentuer et inclure des hallucinations auditives ou visuelles (entendre ou voir des choses qui n'existent pas). Ces effets disparaissent habituellement lorsque la bromocriptine est prise à plus faibles doses.

Somnolence ou vigilance réduite : ce médicament peut causer des étourdissements et de la somnolence, ou un endormissement soudain. Évitez de conduire un véhicule, de faire fonctionner des machines, d'accomplir d'autres tâches qui exigent de la vigilance, jusqu'au moment où vous aurez déterminé l'effet de ce médicament sur vos capacités de réaction mentale.

Troubles pulmonaires : un traitement de longue durée (de 6 à 36 mois) par la bromocriptine prise à des doses variant entre 20 mg à 100 mg par jour a été associé à des problèmes pulmonaires notamment la fibrose pulmonaire (affection au cours de laquelle les alvéoles pulmonaires sont remplacées par du tissu cicatriciel entraînant la rigidité des poumons). En cas de douleur au dos inhabituelle ou d'enflure du bas des jambes et des pieds, ou si vous avez de la difficulté à respirer, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Grossesse : la bromocriptine peut s'utiliser pendant la grossesse si les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : la bromocriptine réduit la production du lait maternel. En outre, la probabilité de fluctuations graves de la pression artérielle, de problèmes cardiaques et de convulsions augmente quand le médicament est pris après un accouchement. Pour ces raisons, les femmes qui allaitent ne devraient pas prendre ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la bromocriptine et l'un des agents ci-après :

  • l'alcool ;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine, la télithromycine) ;
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine, la nortriptyline) ;
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le posaconazole, le voriconazole) ;
  • les antipsychotiques (par ex. la clozapine, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone) ;
  • le buspirone ;
  • la clarithromycine ;
  • les autres dérivés de l'ergot de seigle (par ex. la dihydroergotamine, l'ergotamine, la méthylergonovine) ;
  • le dompéridone ;
  • l'éfavirenz ;
  • l'halopéridol ;
  • les inhibiteurs de la MAO (par ex. la maprotiline, le moclobémide, la phénelzine, la sertraline) ;
  • les inhibiteurs des protéases (les médicaments anti-VIH : l'atazanavir, l'indinavir, le lopinavir, le ritonavir, le saquinavir) ;
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la sertraline) ;
  • l'imatinib ;
  • l'isoniazide ;
  • les médicaments antimigraineux de la classe des « triptans » (par ex. l'élétriptan, le rizatriptan, le sumatriptan, le zolmitriptan) ;
  • la mirtazapine ;
  • la nicardipine ;
  • la nitroglycérine ;
  • l'octréotide ;
  • les phénothiazines (par ex. la chlorpromazine, la fluphénazine, la thioridazine) ;
  • le pimozide ;
  • la quinidine ;
  • la SAMe ;
  • la sibutramine ;
  • le tramadol.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.