Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'alprostadil, aussi nommé prostaglandine E1, appartient à la classe des médicaments appelés vasodilatateurs. Il s'utilise pour soigner les bébés atteints de certains types de malformations cardiaques congénitales. Il assure l'ouverture du canal artériel (conduit livrant passage au sang) jusqu'au moment où une intervention chirurgicale puisse avoir lieu.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'avez pas encore abordé le sujet avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles votre bébé reçoit ce médicament, discutez-en avec votre médecin.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque ampoule de 1 mL contient 500 µg d'alprostadil dans de l'éthanol anhydre.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale recommandée d'alprostadil est calculée par le médecin en fonction du poids corporel. Lorsque le médicament agit de la façon souhaitée sur le canal artériel (conduit livrant passage au sang), le débit de perfusion est habituellement réduit à la dose la plus faible pouvant continuer à produire l'effet recherché sur le canal artériel.

L'alprostadil est habituellement donné en perfusion intraveineuse (dans une veine) par un professionnel de la santé en milieu hospitalier. Il peut aussi être injecté dans une artère au moyen d'un tuyau placé à l'ouverture du canal artériel.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Il se pourrait que votre médecin choisisse un schéma posologique différent de celui qui vient d'être décrit.

Ce médicament s'entrepose dans le réfrigérateur, entre 2 °C et 8 °C. Le médicament doit être injecté dans les 24 heures qui suivent sa dilution pour perfusion, et toute portion inutilisée doit être jetée. Conservez ce médicament à l'abri de la lumière et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'alprostadil ne devrait pas se donner dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'alprostadil ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • certaines affections du cœur ou du poumon qui, selon l'avis du médecin, poseraient un danger.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par tous les patients qui reçoivent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec le médecin de votre bébé.

Durant son séjour à l'hôpital, votre bébé fera l'objet d'une surveillance médicale ciblant les effets secondaires possibles. Au moins 1 % des patients recevant ce médicament ont été touchés par les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes.

Consultez votre médecin si votre bébé ressent ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants :

  • l'apnée (arrêts temporaires de la respiration) ;
  • de la diarrhée ;
  • une fièvre ;
  • des bouffées de chaleur ;
  • des infections ;
  • une pression artérielle basse (les symptômes comportent des étourdissements ou une syncope) ;
  • des battements de cœur lents ou rapides ;
  • une enflure des pieds ou des jambes.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes en l'absence de soins médicaux.

Si votre bébé ressent l'un de ces effets secondaires, prévenez sans délai le médecin ou un autre professionnel de la santé :

  • un rythme cardiaque anormal ;
  • du sang dans l'urine, ou des émissions d'urine plus rares ;
  • une coloration bleutée de la peau ;
  • des convulsions (crises épileptiques) ;
  • de la léthargie (de la somnolence ou un état de torpeur) ;
  • une hypothermie (abaissement anormal de la température du corps) ;
  • de l'irritabilité, ou une grande nervosité ;
  • un faible taux de sucre sanguin (par ex. des étourdissements, un manque d'énergie, de la sudation ou des tremblements accusés) ;
  • un faible taux de potassium (par ex. de la faiblesse, des crampes musculaires, de la constipation, de la nausée ou des vomissements, des palpitations, une soif accrue, des émissions de l'urine plus abondantes, des picotements ou un engourdissement),
  • de la raideur.

Cessez le traitement et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • un saignement ;
  • un arrêt cardiaque ;
  • des signes d'une réaction allergique (un essoufflement ou une difficulté respiratoire, de l'urticaire, une bouffissure des yeux, une enflure de la bouche, des lèvres ou de la gorge) ;
  • une respiration difficile ou un arrêt de la respiration.

Certains bébés peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez le médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que votre bébé reçoit ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Ne manquez pas d'informer le médecin des troubles médicaux ou des allergies que votre bébé pourrait avoir, des médicaments qu'il reçoit et de tout autre fait important au sujet de sa santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont votre bébé devrait recevoir ce médicament.

Troubles liés aux saignements : si votre bébé est atteint d'un désordre de saignement, discutez avec le médecin pour savoir comment ce médicament peut influer sur l'état pathologique de votre bébé, comment son état pathologique peut influer sur l'administration des doses et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Emploi en milieu hospitalier : seul un professionnel de la santé entraîné devrait donner ce médicament en milieu hospitalier.

Troubles pulmonaires : si votre bébé a des troubles pulmonaires, discutez avec le médecin pour savoir comment ce médicament peut influer sur l'état pathologique de votre bébé, comment son état pathologique peut influer sur l'administration des doses et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Autres problèmes cardiaques : si votre bébé est atteint d'autres problèmes cardiaques ou si sa pression artérielle est basse, discutez avec le médecin pour savoir comment ce médicament peut influer sur l'état pathologique de votre bébé, comment son état pathologique peut influer sur l'administration des doses et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Si votre bébé reçoit d'autres médicaments ou suppléments, mentionnez-le au médecin ou au pharmacien. Dans le cas de votre bébé, le médecin peut recommander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière de prendre l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez au médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Alprostadil-pour-injection-de-Novopharm