Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

July 18, 2014

Nifédipine - acide acétylsalicylique (AAS) est un produit qui n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Il s'agit d'un produit composite qui contient 2 médicaments : la nifédipine et l'acide acétylsalicylique ou AAS. Cette association médicamenteuse s'utilise pour soigner une pression artérielle élevée et l'angine de poitrine (une douleur thoracique occasionnée par l'exercice physique ou le stress) et aussi pour prévenir une crise cardiaque ou un accident cérébral.

La nifédipine appartient à la classe des médicaments appelés antagonistes du calcium. Elle agit en relâchant la paroi des vaisseaux sanguins, et cette action contribue à stabiliser la pression artérielle et à diminuer le nombre de crises d'angine de poitrine. L'acide acétylsalicylique ou AAS appartient à la classe de médicaments appelés inhibiteurs de l'agrégation plaquettaire (les anticoagulants ou antiplaquettaires). Il agit en entravant la production de composés qui causent des caillots de sang dans le corps.

En raison de ses propriétés antiplaquettaires (anticoagulantes), l'AAS, peut s'employer sous la surveillance d'un médecin pour :

  • prévenir la première crise cardiaque non fatale des personnes dont le médecin est d'avis qu'elles présentent un risque accru de crise cardiaque (en raison de la présence de facteurs comme le tabagisme, une pression artérielle élevée, une hypercholestérolémie, un mode de vie sédentaire, le stress et une surcharge pondérale) ;
  • prévenir une deuxième crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral ;
  • diminuer le risque d'un « mini accident vasculaire cérébral » ou accident ischémique transitoire (AIT).

L'association nifédipine - acide acétylsalicylique ou AAS, s'utilise pour des personnes qui ont besoin à la fois d'un traitement par la nifédipine et par l'acide acétylsalicylique ou AAS.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous employez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Adalat XL Plus est un produit qui n'est plus fabriqué ni vendu au Canada sous aucun nom de marque. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Ce produit combine 2 médicaments (la nifédipine à libération prolongée et l'AAS) sous un même emballage. Il est prescrit aux personnes qui emploient déjà la nifédipine à libération prolongée et l'AAS, et qui pourraient trouver plus commode d'avoir les 2 médicaments ensemble.

La dose recommandée de comprimés de nifédipine à libération prolongée varie de 20 mg à 90 mg pris 1 fois par jour. Votre dose sera établie en fonction de la dose de chaque médicament que vous prenez déjà. La dose quotidienne maximale recommandée est 90 mg. La dose recommandée d'AAS pour les adultes est 1 comprimé (81 mg) pris 1 fois par jour.

Vous devez prendre chaque jour à la même heure les comprimés de nifédipine à libération prolongée et d'AAS contenus côte à côte dans le même emballage. Ces médicaments s'avalent sans croquer ni mâcher (ils ne se fractionnent pas non plus). Ils doivent de préférence être pris après un repas, avec beaucoup de liquide.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'employer le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'association médicamenteuse nifédipine - acide acétylsalicylique dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la nifédipine, à l'acide acétylsalicylique (l'AAS), ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie à d'autres médicaments de la même classe que la nifédipine (par ex. l'amlodipine, la félodipine) ;
  • la personne atteinte est un enfant ;
  • l'allaitement au sein ;
  • une grossesse confirmée ou possible ;
  • une tendance au saignement ou des antécédents de problèmes de coagulation du sang ;
  • un traitement par le méthotrexate pris à des doses de 15 mg ou plus par semaine ;
  • l'emploi de la rifampicine ;
  • un ulcère gastroduodénal évolutif ;
  • le port d'une poche de Koch (une poche utilisée pour recueillir les déchets de l'organisme après une chirurgie des intestins) ;
  • une grave réaction allergique ou asthmatique causée par des salicylés, l'AAS, ou des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. le diclofénac, l'ibuprofène, l'indométacine, le naproxène) ;
  • une pression artérielle très basse ou une affection appelée « choc vasculaire ».

Ce médicament ne devrait pas être donné aux enfants.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est employé à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui emploient ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes employant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous observez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des gencives saignant facilement, sensibles ou gonflées ;
  • de la constipation ;
  • de la diarrhée ;
  • de la difficulté à dormir ;
  • des étourdissements ;
  • de la somnolence ;
  • une sécheresse de la bouche ;
  • de la fatigue ;
  • des bouffées de chaleur et une sensation de chaleur ;
  • des gaz ;
  • des maux de tête ;
  • des brûlures d'estomac, ou de l'indigestion ;
  • une douleur ou une gêne abdominale légère à modérée ou des crampes d'estomac ;
  • des nausées ;
  • une éruption cutanée ;
  • une boursouflure des chevilles, une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes ;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée ;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des gencives saignant facilement, sensibles ou gonflées ;
  • un bourdonnement ou un tintement d'oreilles ;
  • de la confusion ;
  • une syncope ;
  • une perte de l'audition ;
  • des crampes du mollet ;
  • des articulations enflées, douloureuses ;
  • de fortes nausées ou des vomissements ;
  • une douleur abdominale ou gastrique grave et persistante, une crampe ou une sensation de cuisson ;
  • des signes de troubles hépatiques (par ex. des nausées, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires) ;
  • des ecchymoses ou des saignements inaccoutumés (par ex. des ecchymoses au moindre traumatisme) ;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée ;
  • des anomalies du champ visuel.

Cessez d'employer le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une douleur thoracique ou une sensation d'oppression thoracique ;
  • de très forts battements de cœur, irréguliers ou rapides ;
  • des signes d'un saignement (par ex. un nez sanglant, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, le temps de saignement prolongé des coupures) ;
  • des signes de saignement de l'estomac (par ex. des selles sanglantes ou noirâtres et goudronneuses ; ou une enflure de la bouche et de la gorge) ;
  • des symptômes d'une réaction allergique (par ex. une difficulté respiratoire, de la toux, ou une respiration sifflante, de l'urticaire, une éruption cutanée accompagnée d'une démangeaison).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Adalat XL Plus est un produit qui n'est plus fabriqué ni vendu au Canada sous aucun nom de marque. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Alcool : les personnes qui prennent des doses quotidiennes d'acide acétylsalicylique ou AAS courent un risque accru de saignements gastriques si elles boivent de l'alcool. Évitez d'en boire ou limitez votre consommation d'alcool pendant que vous employez l'AAS.

Asthme : les personnes atteintes d'asthme, devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Saignement : l'AAS peut accroître votre risque de saignement. Les personnes atteintes de troubles de la coagulation du sang devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Vous ferez l'objet d'une surveillance médicale pendant que vous prendrez ce médicament, surtout si vous employez aussi des médicaments anticoagulants (par ex. la warfarine). Prenez contact avec votre médecin immédiatement si vous remarquez tout signe de saignement (par ex. des selles sanglantes ou noirâtres et goudronneuses).

Diabète : la nifédipine ou l'AAS peuvent influer sur l'équilibre du taux de sucre sanguin des personnes atteintes de diabète. Il se peut que votre médecin vous demande de surveiller votre taux de sucre sanguin plus fréquemment quand vous prenez ce médicament.

Rétention d'eau : la nifédipine peut causer une accumulation de fluide dans la jambe inférieure. Si vous observez une modification cutanée ou une enflure de la partie inférieure de la jambe, des chevilles, ou des pieds, communiquez avec votre médecin au plus tôt pour vous assurer qu'il ne s'agit pas de complications.

Goutte : les personnes atteintes de goutte, d'ulcères ou de problèmes du rythme cardiaque, devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Jus de pamplemousse : le jus de pamplemousse peut augmenter la concentration de nifédipine dans le sang. Évitez de consommer du jus de pamplemousse, ou de manger du pamplemousse avant ou pendant que vous employez la nifédipine.

Maladie cardiaque : l'emploi de ce médicament pourrait prédisposer les personnes atteintes d'une maladie coronarienne grave à un risque accru d'angine de poitrine et de crise cardiaque. Discutez avec votre médecin des risques et des bienfaits de ce médicament.

Insuffisance cardiaque : les personnes atteintes d'une insuffisance cardiaque grave ou d'une sténose aortique grave (le rétrécissement d'une valvule cardiaque) pourraient avoir une pression artérielle extrêmement basse et une fonction cardiaque diminuée pendant qu'elles emploient ce médicament. Les personnes atteintes d'une insuffisance cardiaque devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction rénale : les personnes atteintes d'une maladie du rein, ou ayant une fonction rénale diminuée, devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction hépatique : les personnes ayant des antécédents de maladie du foie ou une fonction hépatique altérée, devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Pression artérielle basse : la pression artérielle peut parfois baisser plus que prévu au début d'un traitement par la nifédipine. Les personnes qui ont tendance à avoir une pression artérielle basse devraient surveiller leur pression artérielle fréquemment pendant qu'elles utilisent la nifédipine. Faites preuve de vigilance et notez toute sensation de tête légère, d'étourdissements ou de fréquence cardiaque anormalement rapide. Afin de diminuer le risque d'étourdissements, passez lentement de la position couchée à la position debout. Si votre pression artérielle baisse trop, votre médecin ajustera votre dose ou vous prescrira un autre médicament.

Troubles gastriques : les personnes atteintes de certains troubles de l'estomac (par ex. un rétrécissement du tractus gastrointestinal ou des ulcères d'estomac) devraient discuter avec leur médecin des risques et des bienfaits de l'emploi de ce médicament.

Arrêt du médicament : ne cessez pas de prendre ce médicament sans en avoir parlé d'abord à votre médecin. Votre médecin peut vous conseiller sur la manière de mettre fin au traitement en toute sécurité.

Chirurgie : si vous êtes sur le point de subir une intervention chirurgicale, signalez à votre médecin que vous employez ce médicament. La prise de l'AAS devrait être suspendue au moins une semaine avant une intervention chirurgicale non urgente en raison du risque de saignement. Si vous devez subir une opération chirurgicale, discutez avec votre médecin ou un pharmacien pour savoir à quel moment vous devriez suspendre la prise de votre AAS.

Grossesse : la nifédipine pourrait nuire au fœtus et vous ne devriez pas l'employer durant le déroulement de votre grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : n'allaitez pas si vous prenez ce médicament.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de la nifédipine, n'a été établie en ce qui concerne les enfants. Les enfants, les adolescents et les jeunes adultes ne devraient pas employer l'AAS quand ils ont la varicelle, la grippe ou des affections comme la grippe, car ils risqueraient d'être atteints du syndrome de Reye, une affection grave susceptible de causer des lésions hépatiques ou cérébrales. Ce produit n'est pas recommandé pour les enfants de moins de 18 ans.

Aînés : les aînés pourraient être plus susceptibles aux effets secondaires de la nifédipine.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'association médicamenteuse nifédipine - acide acétylsalicylique et l'un des agents ci-après :

  • l'acide valproïque,
  • l'alcool,
  • les anticoagulants (par ex. l'héparine, la warfarine),
  • les antidiabétiques (par ex. le glimépiride, le glyburide),
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. le diclofénac, l'ibuprofène, l'indométacine, le naproxène),
  • les « azoles » antifongiques (par ex. le fluconazole, l'itraconazole, le kétoconazole),
  • les benzodiazépines (par ex. le diazépam, le lorazépam),
  • les bêtabloquants (par ex. l'aténolol, le carvédilol, le métoprolol, le propranolol),
  • la carbamazépine,
  • la cimétidine,
  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone),
  • la cyclosporine,
  • la digoxine,
  • l'érythromycine,
  • la flécaïnide,
  • la fluoxétine,
  • l'imipramine,
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou ECA (par ex. le fosinopril, le lisinopril, le ramipril),
  • les inhibiteurs plaquettaires (par ex. le clopidogrel, la ticlopidine),
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'amprénavir, l'indinavir, le nelfinavir, le ritonavir, le saquinavir),
  • le jus de pamplemousse,
  • les médicaments qui contiennent des salicylés et de l'acétaminophène,
  • le méthotrexate,
  • le phénobarbital,
  • la phénytoïne,
  • la phénylbutazone,
  • le probénécide,
  • la propafénone,
  • la quinidine,
  • la ranitidine,
  • la rifampicine,
  • la rifampine,
  • la spironolactone,
  • la sulfinpyrazone,
  • le tacrolimus,
  • la théophylline,
  • la warfarine.

Si vous employez l'un de ces agents, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.