Page d'accueil

Migraine



Description

En Amérique du Nord, plus d'1 personne sur 10 souffre de migraines, et la majorité d'entre elles sont des femmes. Les migraines apparaissent généralement entre 10 et 40 ans. Après 50 ans, elles disparaissent souvent, plus particulièrement chez les femmes ménopausées.

Causes

La migraine est un trouble complexe qui survient au niveau du cerveau et des vaisseaux sanguins du cerveau et de la tête. Pour des raisons qu'on ignore, le cerveau deviendrait hyperactif à la suite d'une exposition à certains déclencheurs environnementaux, tels que la lumière ou certaines odeurs. Il s'ensuit une série de changements chimiques qui irritent les nerfs sensibles à la douleur situés autour de la tête et une dilatation des vaisseaux sanguins qui laissent s'échapper des substances chimiques qui irritent davantage ces nerfs.

Les migraines semblent présenter une composante familiale, mais une cause génétique certaine n'a été établie que pour un type rare de cette affection : la migraine hémiplégique familiale.

Même si les causes précises de la migraine restent un mystère, certains des déclencheurs possibles sont connus, comme des habitudes ou des circonstances associées à l'apparition de la migraine.

Le déclencheur le plus important est une modification hormonale deux tiers des femmes ne souffrent de ces maux de tête qu'au moment de leurs menstruations. Chez les femmes, les migraines sont généralement plus intenses au moment de la puberté, et elles disparaissent souvent vers la ménopause.

Les aliments font aussi partie des déclencheurs courants. Les suivants sont le plus souvent en cause :

  • l'alcool, plus particulièrement le vin rouge et la bière;
  • les aliments fermentés ou marinés;
  • l'aspartame;
  • la caféine;
  • le chocolat;
  • les fromages vieillis;
  • le glutamate monosodique (GMS);
  • le tabac.

D'autres facteurs peuvent également déclencher la migraine :

  • la faim;
  • une modification des habitudes de sommeil;
  • une modification de la pression barométrique;
  • le stress.




Symptômes et Complications

Les migraines sont plus intenses et persistent plus longtemps que les maux de tête « de tension » ordinaires. De plus, la douleur est davantage localisée et se concentre souvent sur un œil. Les maux de tête intenses ne touchant qu'un côté de la tête s'expliquent généralement par des migraines. Celles-ci s'accompagnent souvent de nausée et de vomissements, ainsi que d'une hypersensibilité à la lumière et au bruit. En outre, la douleur empire souvent lorsque les personnes atteintes bougent ou se penchent. Elles ont donc souvent tendance à s'étendre dans une pièce sombre et à éviter toute stimulation.

Environ 1 personne sur 5 qui souffre de migraine constate la présence d'une « aura » immédiatement avant l'apparition des maux de tête. Les auras sont des effets visuels qui peuvent prendre la forme d'éclairs lumineux, de lignes aux couleurs vives ou d'un dédoublement de la vue. Dans certains cas, la personne se sent affaiblie ou éprouve des difficultés d'élocution. Ces symptômes disparaissent habituellement après 15 ou 30 minutes pour être remplacés par des douleurs constrictives et, dans certains cas, des nausées graves.

Les migraines ne doivent pas être confondues avec les maux de tête de rebond. Les maux de tête de rebond peuvent apparaître chez les personnes qui consomment de l'AAS (acide acétylsalicylique) ou d'autres analgésiques contre les maux de tête plus de 15 jours par mois. Ils peuvent aussi frapper les personnes qui emploient plus de 10 jours par mois des antalgiques narcotiques (par ex. la codéine), des associations médicamenteuses regroupant plus d'un antalgique ou des médicaments dont le nom se termine par « triptan » (par ex. l'almotriptan, le rizatripan, le sumatriptan). Ils sont parfois appelés maux de tête induits par des médicaments. Les médicaments sont efficaces pendant un certain temps, mais lorsque leurs effets s'amenuisent, la douleur revient de façon plus prononcée. Si vous prenez des antalgiques pour obtenir du soulagement, le cycle vicieux se poursuit. Il en résulte des maux de tête constants et lancinants qui touchent les deux côtés de la tête et qui s'aggravent chaque fois que l'effet des antalgiques disparaît. Si vous pensez subir des maux de tête de rebond, demandez à votre médecin de vous indiquer le meilleur moyen de vous en défaire.

Une étude à long terme semble indiquer que les femmes qui souffrent de migraines sont exposées à des risques accrus d'accident vasculaire cérébral. La migraine touche généralement les personnes jeunes, et les accidents vasculaires cérébraux sont rares dans cette population. Les rapports entre la migraine et les accidents vasculaires restent mal établis, et d'autres études sont nécessaires.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf