Page d'accueil

Commotion cérébrale

(Traumatisme cérébral léger, Lésion cérébrale traumatique légère)

Description

Une commotion cérébrale est un traumatisme cérébral si grave que la fonction cérébrale se trouve modifiée pour un bref moment. Lorsqu'ils sont heurtés ou secoués, les tissus mous du cerveau peuvent se déplacer à l'intérieur du crâne et se cogner contre les os durs. Il peut s'ensuivre des ecchymoses, de même que la rupture de vaisseaux sanguins et certaines lésions aux cellules nerveuses.

Causes

Une commotion cérébrale résulte souvent d'un coup à la tête, au visage ou au cou. Elle peut également être provoquée par un secouement vigoureux. Une personne peut subir une commotion cérébrale à la suite d'une chute, de certaines blessures causées par un accident automobile ou par différents types de blessures secondaires à un impact comme un solide plaqué au football ou un coup porté à la tête ou une mise en échec au hockey.





Symptômes et Complications

Les symptômes d'une commotion cérébrale varient de la perte de conscience à l'absence totale de symptômes perceptibles. Parmi les symptômes immédiats les plus fréquents, on retrouve la confusion, les étourdissements, l'amnésie, les bourdonnements d'oreilles et les maux de tête. La personne atteinte peut ne pas être en mesure de vous donner l'heure ni de nommer l'endroit où elle se trouve. Il est fort probable qu'elle n'arrivera pas tout d'abord à se souvenir des événements qui ont immédiatement précédé l'accident. Cette personne peut éprouver un trouble de l'élocution et vomir ou se sentir nauséeuse ou fatiguée. Au cours des heures ou des jours suivants, d'autres symptômes peuvent apparaître : des problèmes de mémoire ou de concentration, des troubles du sommeil, des changements de l'humeur et de l'hypersensibilité à la lumière et au bruit. Dans de nombreux cas, les symptômes associés à la commotion cérébrale disparaissent avec un traitement et du repos.

Les symptômes d'une commotion cérébrale durent moins de 24 heures et souvent moins de 6 heures. S'ils persistent, la gravité de la lésion cérébrale est plus importante.

Un très jeune enfant peut ne pas pouvoir expliquer ses symptômes ; il faut donc que les adultes soient attentifs à l'apparition de signes comme un état de torpeur, un manque de stabilité ou des changements de l'humeur (par ex. une irritabilité accrue) ou des habitudes alimentaires ou de sommeil. Après une commotion cérébrale, un enfant doit faire l'objet d'une surveillance étroite au cours des heures et des jours qui suivent. Demandez à un professionnel de la santé de vous renseigner davantage sur les signes à repérer et sur les directives que vous devrez tout spécialement suivre pour protéger votre enfant pendant son rétablissement.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf