Page d'accueil
27 MAI

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Abonnez-vous!

Syndrome de fatigue chronique

(Encéphalomyélite myalgique (EM), Syndrome de fatigue chronique (SFC), Syndrome de fatigue chronique et de dysfonction immunitaire (SFCDI))

Description

L'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique (EM/SFC) est une affection caractérisée par une fatigue importante qui perdure depuis au moins 6 mois (ou plus) et qui ne s'explique pas par un autre trouble médical (par ex. l'hypothyroïdisme). On a pensé autrefois qu'il affectait seulement de jeunes adultes très compétitifs formés dans les hautes écoles, ou des professionnels fortement axés sur leur carrière. On sait maintenant que l'EM/SFC touche des personnes de tous les âges et de tous les milieux.

L'EM/SFC est 2 à 4 fois plus courant chez les femmes que chez les hommes. Il est caractérisé par une fatigue importante et persistante qui n'est pas soulagée par le repos. Les personnes atteintes d'EM/SFC ressentent une fatigue suffisamment grave que cela peut les empêcher de travailler, de faire de l'exercice ou de profiter de la vie. L'EM/SFC est une affection mal comprise et il n'existe pas de consensus quant à son diagnostic ou à son traitement.

L'EM/SFC est aussi connue sous le nom d'encéphalomyélite myalgique (EM) ou syndrome de fatigue chronique et de dysfonction immunitaire (SFCDI).

Causes

Jusqu'à tout récemment, les personnes qui présentaient les symptômes de l'EM/SFC étaient considérées comme des cas psychiatriques, ou on leur disait que la maladie était « dans leur tête ». L'EM/SFC est maintenant reconnue comme un trouble médical réel.

Les causes exactes de l'EM/SFC sont inconnues, mais ce syndrome semble déclenché par un grand nombre de facteurs. Les infections virales, une prédisposition génétique, des toxines environnementales et des réactions immunitaires sont autant de causes possibles de ce trouble. La fatigue persistante a déjà été attribuée à un virus appelé virus Epstein-Barr (virus responsable de la mononucléose), mais ce lien reste non prouvé au plan scientifique et le virus n'est plus considéré comme une cause potentielle.

Plusieurs autres causes possibles du syndrome de fatigue chronique font l'objet d'étude, y compris des problèmes de perturbation du sommeil, un dysfonctionnement endocrinien et métabolique (un trouble qui altère le métabolisme et l'équilibre hormonal dans l'organisme) et l'hypotension à médiation neuronale (un type particulier de basse pression artérielle). Au moins les deux tiers des personnes atteintes du SFC satisfont aux critères psychiatriques existants pour les troubles anxieux, la dépression ou la dysthymie (dépression légère de longue durée), mais il reste à élucider si ces troubles sont la cause ou le résultat du SFC. Certaines données laissent penser que le SFC est un trouble immunitaire, ce qui signifie que le système de défense de l'organisme fonctionnerait anormalement, plus particulièrement en réponse au stress. Cela ne signifie toutefois pas que le système immunitaire est affaibli.

Selon toute probabilité, il n'y a pas une cause unique pour l'EM/SFC, mais plutôt un ensemble de facteurs. L'activité physique et le stress physique ou psychologique semblent aggraver l'EM/SFC. Des recherches plus approfondies sont nécessaires afin d'en déterminer les causes et de permettre de mieux comprendre ce trouble déroutant.





Symptômes et Complications

Le symptôme caractéristique de l'EM/SFC est une fatigue extrême qui perdure depuis au moins 6 mois. Les personnes atteintes d'EM/SFC sont constamment fatiguées et ont l'impression que leur niveau d'endurance est continuellement faible. On peut notamment mentionner les symptômes courants ci-après :

  • des douleurs au cou et une enflure des ganglions lymphatiques;
  • des maux de tête;
  • des problèmes de mémoire et de concentration;
  • des troubles du sommeil;
  • la faculté de concentration réduite;
  • un mal de gorge;
  • une faiblesse musculaire et des douleurs articulaires;
  • une légère fièvre.

Des problèmes de concentration et de mémoire se manifestent souvent. Une personne peut présenter une certaine confusion mentale, avoir des troubles de la mémoire à court terme ou être incapable de se concentrer au point que ses activités habituelles sont perturbées. D'autres symptômes, notamment des troubles gastro-intestinaux, de l'insomnie ou une température corporelle anormale, sont également signalés dans bien des cas.

Les symptômes peuvent être suffisamment graves pour empêcher les personnes de travailler normalement, entraînant des congés de maladie et des périodes prolongées de repos au lit. Les symptômes de l'EM/SFC peuvent durer pendant plusieurs années, toutefois c'est à leur début qu'ils sont le pire. Le niveau d'énergie de certaines personnes ne revient jamais à ce qu'il était antérieurement. Lors des périodes de stress physique ou psychologique, les symptômes ont tendance à réapparaître.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2016 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens