Page d'accueil

Hépatite C



Description

L'hépatite est le terme médical qui désigne une inflammation du foie.  Le virus de l'hépatite C en est l'une des nombreuses causes mais d'autres types de virus de l'hépatite, l'alcool, des médicaments et d'autres troubles plus rares, peuvent également provoquer une inflammation du foie.

L'hépatite C est une cause fréquente d'inflammation du foie, de maladie du foie et de cancer du foie en Amérique du Nord. Au Canada, près de 250 000 personnes sont atteintes d'hépatite C, mais un grand nombre de celles-ci ne sont pas conscientes qu'elles sont porteuses du virus. Cela s'explique par le fait que beaucoup de personnes infectées par le virus de l'hépatite C n'ont pas de symptômes.

L'hépatite C se transmet d'une personne à l'autre par voie sanguine ou par facteurs sanguins (comme le plasma) infectés par le virus. Les tests modernes de dépistage ont pratiquement fait disparaître la transmission de l'hépatite C par facteurs sanguins (par ex. lors des transfusions). De nos jours, au Canada, l'hépatite C se propage principalement par le biais de seringues contaminées, utilisées pour la consommation de drogues.

Causes

Le virus de l'hépatite C (VHC) se propage par voie sanguine et peut être transmis des façons suivantes :

  • lors d'échanges de seringues pour l'usage clandestin de drogues illicites. Au Canada, c'est la principale voie de propagation de l'hépatite;
  • lors de l'utilisation d'instruments et de seringues non stériles pour les tatouages et les piercings;
  • lors de la transplantation d'un organe (rein, foie ou pancréas) reçu d'un donneur infecté par le VHC. Cependant, les donneurs d'organes au Canada et aux États-Unis sont soumis à des tests de dépistage de l'infection par le VHC. Ainsi, le risque est faible d'être infecté par le virus après une transplantation d'organe;
  • lors d'une transfusion sanguine. C'était autrefois une des principales causes de propagation du virus de l'hépatite C. Mais, de nos jours, les tests de dépistage pratiqués sur tous les échantillons de sang donné ont presque fait disparaître ce canal de propagation du virus;
  • lors d'échanges d'articles d'hygiène personnelle, tels que rasoirs, ciseaux, coupe-ongles ou brosse à dents, avec une personne infectée;
  • lors de comportements sexuels à risque élevé (rapports sexuels avec plusieurs partenaires ou sans faire usage de préservatifs).

Bien que le risque soit limité, les personnes atteintes d'infections sexuellement transmissibles ou les personnes porteuses du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) pourraient contribuer à l'accroissement du risque de transmission par voie sexuelle de l'infection par le VHC. Le risque de transmission du virus d'une femme enceinte à son bébé est également limité.

Les médecins ne connaissent pas la durée pendant laquelle une personne infectée par le virus reste contagieuse. C'est la raison pour laquelle on conseille à toute personne positive au test de dépistage de l'anticorps VHC de prendre ses précautions afin d'éviter que l'infection se propage. Consultez la section « Traitement et Prévention » pour de plus amples renseignements.





Symptômes et Complications

Lorsque le VHC infecte pour la première fois l'organisme, on parle de phase aiguë. Lors de la phase aiguë, certaines personnes ressentent les symptômes suivants : fatigue et jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux). D'autres symptômes tels que les maux de tête, la fièvre et les douleurs abdominales peuvent également survenir. Cependant, de nombreuses personnes ne ressentent aucun symptôme pendant cette phase aiguë de l'infection.

Environ 80 % des personnes atteintes d'hépatite C développeront une infection chronique. Du fait de sa progression lente, il peut s'écouler de 20 à 30 ans avant que les symptômes de l'hépatite chronique apparaissent. Parmi les symptômes de l'hépatite C chronique figurent l'épuisement, la jaunisse, les douleurs abdominales et articulaires.

À long terme, les complications de l'infection par le VHC comprennent la cirrhose du foie (rétrécissement du foie) et le cancer du foie. Bien que ces complications puissent mettre des années à se développer, 10 % à 20 % des personnes atteintes d'hépatite C développeront une cirrhose du foie, parmi lesquelles 1 % à 5 % développeront un cancer du foie.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf