Page d'accueil

Coup de soleil

(Excès de soleil, Érythème solaire)

Description

Le coup de soleil est une sorte de dommage par rayonnement occasionné par le soleil. C'est de loin la forme la plus commune de dommage par rayonnement. Bien que la plupart des personnes sachent que le rayonnement solaire est dangereux, elles s'exposent volontairement et régulièrement à la lumière ultraviolette nocive du soleil.

Les rayonnements peuvent provoquer un cancer et la popularité des bains de soleil a conduit à une augmentation régulière des nouveaux cas de cancer de la peau et de kératose actinique, précurseur du cancer de la peau. La kératose actinique et tous les types de cancer de la peau, en particulier les types de cancer non mélaniques (cancer basocellulaire et cancer squameux cellulaire), sont directement liés à l'action du soleil. Et, l'exposition solaire durant la jeunesse est tout particulièrement pertinente. La plus grande partie de l'exposition solaire globale d'un grand nombre de personnes se produit durant l'enfance, et l'on a constaté que même un seul coup de soleil pendant l'enfance accroissait le risque de cancer de la peau à un âge plus avancé. Un coup de soleil n'est toutefois pas nécessaire pour que la peau subisse des dommages. Un bronzage est également un signe évident de dommage cutané par rayonnement UV.

L'exposition au soleil et les coups de soleil en particulier contribuent également au photovieillissement (apparence du vieillissement et des rides). La plupart des rides et des problèmes de pigmentation rencontrés chez les personnes âgées sont la conséquence directe d'une accumulation de l'exposition au soleil.

Le cancer de la peau est la forme la plus répandue de cancer au Canada. Si ce n'était pas pour le cancer de la peau, le coup de soleil serait un bien petit problème de santé, car seuls les cas de brûlures extrêmes exigeraient des soins hospitaliers. En fait, toute exposition au soleil ou autre rayonnement UV, y compris un léger bronzage, accroît le risque de cancer de la peau.

Causes

Comme toute étoile, le soleil émet une énorme quantité d'énergie dans une gamme de longueurs d'ondes. La lumière que nous voyons ne constitue qu'une petite partie de cette énergie. L'œil humain ne peut percevoir que le rayonnement électromagnétique dont les longueurs d'ondes se situent entre 400 et 700 nanomètres (nm) et que l'on appelle la lumière visible. La lumière violette (400 nm) et la lumière rouge (700 nm) sont les limites inférieure et supérieure de notre capacité visuelle à percevoir le rayonnement.

Plus une onde est courte, plus sa fréquence est élevée, plus elle véhicule d'énergie et engendre de dommages. Les émissions de grande longueur d'onde et de faible fréquence qui ne sont pas visibles comme les ondes radio sont considérées sans danger, bien que les longueurs d'ondes plus grandes possèdent généralement une plus grande force de pénétration (par exemple, les ondes radio traversent certaines choses que la lumière ne peut traverser). C'est ce qui se passe aussi avec les ondes sonores : vous pouvez entendre le grondement et le martèlement du son bas provenant du stéréo de votre voisin, et non pas les notes hautes, mais ce sont les notes hautes et aiguës qui peuvent faire du mal à vos oreilles.

Une grande partie de l'énergie émise par le soleil est à ondes plus courtes, d'un rayonnement plus énergétique, principalement sous la forme de lumière ultraviolette (UV). La lumière ultraviolette se situe sur le spectre électromagnétique immédiatement au-dessus de la forme la plus énergétique de la lumière visible, qui est violette.

Les UV sont classés en trois degrés d'énergie : UVA, UVB et UVC. Le rayonnement ultraviolet C a les plus courtes longueurs d'onde et le plus d'énergie, mais il n'atteint pas la surface de la terre parce que l'ozone de l'atmosphère terrestre l'en empêche. Les rayons UVA possèdent la plus grande longueur d'onde, la plus faible énergie et la plus grande force de pénétration des 3 types. La lumière UVB est située entre les UVA et UVC quant à sa longueur d'onde et son énergie.

Les UVA constituent environ 95 % de toute la lumière ultraviolette qui atteint la surface de la terre. Comme ils possèdent le moins d'énergie, ils sont moins susceptibles de brûler la peau que les UVB, mais comme il y en a tant, ils contribuent à la plupart des coups de soleil.

Tout comme le rayonnement ultraviolet A pénètre mieux l'atmosphère que les plus puissants rayonnements B et C, il peut aussi pénétrer plus profondément dans la peau. À une échelle microscopique, la lumière ultraviolette A est plus susceptible de pénétrer les couches cutanées superficielles et d'être absorbée par la couche basale de la peau que le rayonnement ultraviolet B. Bien qu'il soit 1 000 fois moins puissant que le rayonnement ultraviolet B, un grand nombre spécialistes pense que le rayonnement ultraviolet A joue un plus grand rôle dans le plissement et le vieillissement de la peau, et peut-être même dans le cancer de la peau.





Symptômes et Complications

Lorsque le rayonnement UV frappe le corps, les cellules cutanées réagissent immédiatement. Des cellules spécialisées produisent la mélanine, le mécanisme de défense du corps contre le rayonnement UV. Les personnes qui ont une peau naturellement foncée ont davantage de mélanine et davantage de cellules qui en produisent. Lorsque le rayonnement UV endommage les peaux claires, ces cellules produisent davantage de cette substance pigmentaire foncée, créant ainsi un bronzage. Étant donné qu'elles possèdent moins de cellules qui produisent ce pigment, la production totale de la substance pigmentaire (la mélanine) est faible et par conséquent la protection contre une exposition continue à la lumière ultraviolette est médiocre. Donc, toute exposition subséquente mène à un coup de soleil et le soleil produira des dommages même si ces peaux sont bronzées.

Des taux élevés d'exposition génèrent une réaction inflammatoire. L'histamine, substance chimique impliquée dans la plupart des réactions allergiques, est libérée dans la peau, avec d'autres substances inflammatoires. Le flux sanguin augmente et la peau devient rouge et chaude au toucher. Cette réaction apparaît durant l'exposition au soleil, mais elle s'estompe rapidement. Elle réapparaît ensuite deux à six heures plus tard, accompagnée de douleurs, sous la forme d'un coup de soleil. En règle générale, le coup de soleil est à son paroxysme environ 12 à 24 heures après l'exposition solaire et l'endolorissement dure environ 3 jours. Après 4 à 7 jours, les couches superficielles de la peau se décollent et la rougeur s'estompe.

Tout coup de soleil est une véritable brûlure causée par un véritable feu, dégagé pendant une période prolongée en unités trop infimes pour être perçues. Après une exposition solaire excessive, un coup de soleil peut entraîner une brûlure du deuxième degré accompagnée de grosses cloques, d'une déshydratation, de fièvre et de nausée.

La kératose actinique (KA) se caractérise par des lésions cutanées à l'aspect rugueux et écailleux, elles apparaissent sur les zones qui ont été exposées à un fort ensoleillement. Les KA sont causées par une exposition à la lumière ultraviolette. Elles ne sont pas cancéreuses, mais elles peuvent mener à un cancer de la peau si elles sont négligées. Les KA sont habituellement roses et squameuses.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2016 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens