Page d'accueil

Rhume des foins

(Pollinose, Rhinite allergique saisonnière)

Description

Le rhume des foins est aussi connu sous le nom de pollinose ou rhinite allergique saisonnière. Dans la plupart des cas, un unique allergène déclenche les symptômes chaque année, sensiblement à la même période. Les crises de printemps sont généralement dues au pollen des arbres (pas du foin), alors que les pollens de l'herbe dominent en été et ceux des mauvaises herbes en automne. Le rhume des foins touche environ 20 % à 25 % des Canadiens, un taux qui ne cesse de croître.

Causes

Comme l'asthme, le rhume des foins est une maladie atopique. Cela signifie que le corps réagit trop vivement à certaines substances extérieures. La libération d'histamine -un produit chimique présent dans la plupart des cellules animales - est l'une de ces réactions. L'histamine dilate les vaisseaux sanguins, ralentit le flux sanguin et fait baisser la tension artérielle. Elle peut aider le corps en localisant le flux sanguin et par conséquent, l'infection, dans un site unique. Cependant, l'histamine libérée dans les voies nasales ou les voies aériennes provoque leur constriction. Elle peut aussi entraîner des spasmes musculaires qui se manifestent par l'éternuement ou la toux.

Comme l'asthme, le rhume des foins peut être héréditaire, mais des allergies particulières comme celles du pollen de l'herbe, de l'herbe à poux et d'autres ne le sont probablement pas. En revanche, la prédisposition à l'allergie est héréditaire. Ainsi, le pollen auquel on est le plus exposé deviendra l'allergène qui provoquera une réaction.

Parmi les pollens les plus susceptibles de provoquer une réaction allergique, on peut citer :

  • Les pollens d'arbres de printemps tels que le chêne, l'orme, l'érable, l'aulne, le bouleau, le genévrier, l'olivier
  • Les pollens d'herbes d'été, comme le cynodon, la fléole des prés, la flouve odorante, le dactyle pelotonné, le sorgho d'alep et ceux des mauvaises herbes comme le chardon de Russie et le plantain lancéolé
  • Les pollens des mauvaises herbes d'automne, en particulier l'herbe à poux





Symptômes et Complications

La plupart des gens qui souffrent d'un rhume des foins en sont conscients. Les symptômes sont évidents : écoulement nasal, éternuements, démangeaisons et congestion. A cela peuvent s'ajouter d'autres symptômes courants : larmoiements, toux, céphalées et irritabilité.

Généralement, le rhume des foins apparaît régulièrement à la même période de l'année. Il se distingue des autres allergies, par exemple aux acariens présents dans la poussière ou aux poils de chat. Par ailleurs, le rhume des foins provoque souvent un rougissement des yeux, qui n'apparaît pas dans le cas des "allergies domestiques", mais peut aussi entraîner une légère obstruction des oreilles, en particulier chez l'enfant.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf