Page d'accueil

Infection pelvienne

(Syndrome inflammatoire pelvien)

Description

L'infection pelvienne (appelée aussi syndrome inflammatoire pelvien) est la complication la plus grave des infections transmissibles sexuellement (ITS), également connues par leur ancien nom de maladies transmises sexuellement (MTS) telles que la chlamydiose et la gonorrhée.

L'infection pelvienne touche les organes reproducteurs supérieurs, y compris l'utérus, les ovaires et les trompes de Fallope. En Amérique du Nord, les infections pelviennes frappent bien au-delà de 1 million de femmes chaque année. Le syndrome inflammatoire pelvien constitue la principale cause de stérilité tubaire chez les femmes jeunes; cependant, ce trouble peut généralement être prévenu si l'ITS est décelée de manière précoce et traitée sans tarder. La présence constante d'une douleur pelvienne est une de ses conséquences à long terme.

Apprêtez-vous à discuter avec votre médecin de votre tentative de grossesse.

Remplissez ce bref Guide de discussion avec le médecin pour pouvoir cerner la méthode qui vous conviendrait le mieux et planifier les étapes subséquentes.


Guide de discussion avec le médecin de fertilité

 1  2  3  4  5  6  7  8  9 



OUI      NON
PAS DU TOUT PAS DU TOUT

MODÉRÉMENT MODÉRÉMENT

BEAUCOUP BEAUCOUP

Vous êtes maintenant prête à vous entretenir avec votre médecin de votre tentative de grossesse. Il vous suffit d'imprimer ce feuillet et de l'apporter à votre prochain rendez-vous médical. Consignez également par écrit toutes les questions qui se rapportent spécifiquement à votre cas.

N'oubliez pas que pour obtenir une grossesse vous avez le choix entre plusieurs options, et que vous n'entreprenez pas votre parcours vers la fécondité en solitaire. Pour en savoir davantage sur la fécondité, consultez le canal Fertilité.


Causes

L'infection pelvienne est causée par une bactérie qui infecte une partie des voies génitales supérieures. Les organes le plus souvent atteints sont les trompes de Fallope, les ovaires et l'utérus. Les bactéries le plus fréquemment responsables sont Neisseria gonorrheae et Chlamydia trachomatis, mais les bactéries qui se trouvent normalement dans le vagin et au niveau du col de l'utérus peuvent aussi être en cause. Le col de l'utérus sécrète du mucus qui empêche généralement les bactéries d'atteindre les organes reproducteurs supérieurs. Les chercheurs sont d'avis que les bactéries migrent vers le haut lorsque ce mécanisme de défense habituel ne fonctionne pas de manière optimale (c.-à-d. durant l'ovulation et les règles).

Les facteurs de risque de l'infection pelvienne incluent :

  • l'activité sexuelle;
  • être âgée de moins de 25 ans;
  • le nombre de partenaires sexuels (plus il est élevé, plus le risque est grand);
  • un problème actuel ou des antécédents d'ITS;
  • l'emploi de douches vaginales;
  • la contraception au moyen d'un stérilet peut augmenter légèrement le risque d'infection pelvienne, mais seulement dans les 20 premiers jours après l'installation (un examen avant l'installation du stérilet et le traitement de l'infection, le cas échéant, réduisent ce risque).




Symptômes et Complications

Les symptômes de l'infection pelvienne peuvent varier grandement, allant de l'absence de tout symptôme jusqu'à la présence de symptômes graves.

Les symptômes les plus courants de l'infection pelvienne sont les suivants :

  • une douleur abdominale basse;
  • un écoulement vaginal anormal possiblement nauséabond;
  • une fièvre;
  • des douleurs pendant les rapports sexuels;
  • des pertes menstruelles irrégulières.

Un traitement précoce peut prévenir les complications du syndrome inflammatoire pelvien. En l'absence de traitement, l'infection pelvienne peut provoquer une stérilité, une grossesse ectopique (tubaire), une douleur pelvienne chronique ou un abcès. La stérilité atteint jusqu'à 20 % des femmes ayant subi une infection pelvienne; elle est causée par la formation de cicatrices qui obstruent, partiellement ou totalement, les trompes de Fallope.

Les grossesses ectopiques se produisent lorsqu'un ovule fécondé se fixe à l'extérieur de l'utérus (habituellement dans une trompe de Fallope) plutôt qu'à l'intérieur de l'utérus. Une grossesse ectopique peut s'avérer fatale si elle n'est pas diagnostiquée et traitée rapidement. Enfin, la présence de cicatrices peut également entraîner une douleur pelvienne chronique.

La complication la plus grave d'une infection pelvienne, qui exige des soins médicaux immédiats, est la rupture d'un abcès ou de la paroi de l'un des organes infectés. Une telle rupture peut provoquer le déversement de bactéries dans la cavité abdominale et causer une infection abdominale généralisée, appelée péritonite. Les bactéries peuvent également atteindre la circulation sanguine et provoquer une septicémie. La rupture d'un abcès provoque une aggravation soudaine et marquée des symptômes. Une douleur abdominale basse intense sera suivie de nausées, puis de faiblesse et peut-être d'un évanouissement.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens