Page d'accueil

Arythmie

(Battements du coeur irréguliers)

Description

Une arythmie survient lorsque la fréquence régulière des battements du cœur est modifiée - les battements peuvent devenir plus rapides ou plus lents, ou irréguliers.

En Amérique du Nord, cinq millions de personnes environ souffrent d'arythmie cardiaque, et la plupart ont plus de 50 ans. Certaines sont atteintes d'une maladie cardiaque, mais beaucoup d'autres, non. L'arythmie elle-même met rarement la vie en danger, mais elle peut prédisposer certains à divers effets défavorables comme un accident vasculaire cérébral. Il existe plusieurs types d'arythmies différentes, de sorte que leur portée et leurs conséquences sont elles aussi différentes.

Les battements normaux du cœur sont réglés par des signaux électriques provenant d'un certain territoire du muscle cardiaque appelé le nœud sinusal. Ce régulateur cardiaque naturel est situé près de la partie supérieure de l'oreillette droite. Le cœur est divisé en quatre cavités : deux oreillettes dans la partie supérieure, et deux ventricules dans la partie inférieure. Le rôle des oreillettes est de remplir les ventricules de sang, et ce sont les ventricules qui assument la lourde tâche de propulser le sang dans les poumons et tout le reste de l'organisme.

Dans le battement cardiaque normal, l'impulsion électrique traverse le muscle cardiaque de haut en bas, activant au passage les oreillettes, puis une fraction de  seconde plus tard, les ventricules. Les arythmies sont attribuables à une anomalie de cette impulsion électrique. Il existe différentes formes d'arythmie, mais celles qui intéressent les ventricules sont en général plus graves que les arythmies qui touchent les oreillettes.

Les arythmies les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Extrasystoles - c'est la forme la plus fréquente d'arythmie, et elle est tout à fait bénigne. De temps à autre, les signaux électriques cardiaques sont déclenchés trop tôt. Le cœur bat deux fois rapidement, puis fait une pause et reprend ses battements normaux. L'extrasystole peut provenir du ventricule ou de l'oreillette.
     
  • Fibrillation auriculaire (FA) - des signaux électriques désordonnés sont déclenchés en succession rapide, ce qui cause une fibrillation, c'est-à-dire des contractions anarchiques du muscle, qui donnent au cœur l'apparence d'un sac grouillant de vers. L'oreillette cesse alors de pomper efficacement le sang, mais une quantité suffisante de sang est acheminée dans les ventricules pour maintenir la fonction cardiaque. La fibrillation auriculaire est potentiellement dangereuse parce que le sang risque de s'accumuler dans l'oreillette, et d'y former un caillot. Si un de ces caillots atteint le cerveau, il peut causer un accident vasculaire cérébral. La fibrillation auriculaire est la forme d'arythmie dangereuse la plus courante, et son incidence est de 1 %. Elle est plus fréquente chez les personnes âgées. Une étude a démontré qu'une (1) personne âgée de plus de 40 ans sur 4 développera une FA.
     
  • Fibrillation ventriculaire - la forme la plus dangereuse d'arythmie. Les ventricules se contractent, mais ils ne pompent pas de sang. Si l'arythmie ne cesse pas spontanément ou sous l'effet d'une défibrillation par un choc électrique, elle est toujours fatale.

Causes

Il existe deux façons communes de contracter une arythmie :

  • Les troubles de l'excitabilité
    • Soit que le nœud sinusal envoie des impulsions désordonnées, soit que l'impulsion prenne naissance dans un autre territoire du cœur et se substitue à celle du nœud sinusal.
  • Les troubles de la conduction 
    • La transmission de l'impulsion électrique des oreillettes aux ventricules est bloquée, c'est pourquoi on appelle souvent ce phénomène bloc cardiaque.

Les personnes atteintes d'une maladie cardiaque sont particulièrement sujettes aux arythmies puisque les lésions du tissu cardiaque peuvent empêcher les impulsions électriques d'atteindre les ventricules ou faire en sorte qu'un autre territoire du muscle cardiaque émette des signaux.

L'hypertension artérielle et l'hyperthyroïdie augmentent également le risque d'arythmie. La consommation d'alcool peut également causer des arythmies auriculaires et ventriculaires. Certains médicaments comme les décongestionnants, tout comme de nombreux médicaments disponibles sous ordonnance, peuvent rendre le cœur plus sensible aux arythmies et ils doivent être utilisés avec prudence chez les personnes atteintes de maladies cardiaques.

Il existe également des formes héréditaires et congénitales d'arythmie (c.-à-d. présentes depuis la naissance), souvent caractérisées par l'émission d'un signal faible ou tardif vers les ventricules. Les ventricules peuvent émettre leur propre signal, mais cette impulsion produit seulement 40 battements environ par minute, au lieu des 60 à 100 usuels.





Symptômes et Complications

Lorsque le cœur bat plus rapidement que la normale, on parle de tachycardie. Les symptômes sont entre autres un malaise thoracique, des palpitations, une sensation de tête légère, des étourdissements et quelquefois l'évanouissement. Par contre, lorsque le cœur bat trop lentement, on parle de bradycardie. La bradycardie peut se traduire par la fatigue, une sensation de tête légère, des étourdissements et un évanouissement, parce qu'elle s'accompagne souvent d'une tension artérielle anormalement basse.

Nous avons tous senti notre cœur battre trop vite, un jour ou l'autre et, en général, ce phénomène est sans importance. Mais si une personne éprouve des douleurs thoraciques, qu'elle se sent sur le point de s'évanouir ou si elle sent son cœur qui bat toujours de façon irrégulière, il faut consulter un médecin.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens