Description

Un ulcère peptique est une érosion ou une lésion dans la muqueuse de l'estomac ou de l'intestin qui survient lorsque la couche protectrice des muqueuses se détériore à certains endroits, laissant ainsi pénétrer les acides gastriques naturels de l'estomac.

Environ 10 % de la population contracte un ulcère gastro-duodénal à un moment donné. La majorité de ces ulcères sont causés par la bactérie Helicobacter pylori (H. pylori) ou par la prise d'AAS (acide acétylsalicylique) ou de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), par ex. l'ibuprofène*, le kétoprofène ou le naproxène.

Il existe 2 sortes d'ulcère gastro-duodénal :

  • Les ulcères gastriques sont des plaies dans la paroi qui tapisse l'estomac.
  • Les ulcères duodénaux sont ceux qui apparaissent dans la première partie de l'intestin grêle, appelée duodénum. C'est la région où les aliments sont digérés après leur passage dans l'estomac.

Causes

Bien que le stress et la nourriture épicée puissent aggraver les symptômes de l'ulcère gastro-duodénal, ils n'en sont pas la cause, contrairement à ce que l'on a déjà cru.

La plupart de ces ulcères sont causés par une bactérie appelée Helicobacter pylori (H. pylori). Elle envahit la paroi muqueuse qui protège normalement l'estomac et l'intestin grêle contre les acides gastriques. La muqueuse est ainsi endommagée. Jusqu'à 50 % des personnes âgées de 60 ans et plus sont infectées par cette bactérie, mais seuls 10 % à 20 % d'entre eux auront des problèmes d'estomac.

La seconde cause majeure des ulcères gastro-duodénaux est l'utilisation de l'AAS (acide acétylsalicylique)* et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène et le naproxène. Ces anti-inflammatoires peuvent traverser la paroi de l'estomac et libérer des substances qui endommagent les cellules. Les AINS entravent également l'activité des prostaglandines, les substances chimiques naturelles qui protègent et réparent les cellules. Parmi les personnes qui courent un plus grand risque d'ulcères causés par les AINS, on retrouve :

  • les aînés;
  • les personnes qui ont des antécédents d'ulcère gastro-duodénal;
  • les personnes qui prennent également des glucocorticoïdes (par ex. la prednisone, la dexaméthasone);
  • les personnes qui prennent de fortes doses d'AINS ou d'AAS;
  • les personnes qui sont atteintes de plusieurs troubles médicaux;
  • les personnes qui utilisent plus d'un AINS ou AAS.

L'abus d'alcool augmente les risques d'ulcère gastro-duodénal sans en être la cause réelle.

Symptômes et Complications

Le symptôme le plus fréquent des ulcères duodénaux et gastriques est une douleur lancinante ou cuisante à l'abdomen, plus précisément entre le sternum et le nombril, qui ressemble parfois à des brûlures ou des aigreurs d'estomac. Un ulcère se manifeste parfois par un malaise diffus ou par une violente fringale. Cependant, certains individus, surtout les personnes âgées, ne ressentent aucune douleur. Les douleurs ulcéreuses peuvent être intermittentes et être accentuées par la nourriture ou par l'absence de nourriture. Les ulcères provoquent parfois des éructations (rots) et des ballonnements.

La complication la plus fréquente des ulcères gastro-duodénaux est le saignement. Bien que ces saignements soient habituellement trop faibles pour que vous les ressentiez, ils peuvent être suffisamment importants pour que vous soyez fatigué, pâle et faible.

Si les saignements provoqués par l'ulcère gastro-duodénal sont abondants, le sang peut apparaître dans les selles ou dans les vomissements. Les selles qui contiennent du sang ont une apparence goudronneuse et sont noires ou rouges. Si vous notez l'un ou l'autre de ces signes, consultez immédiatement un médecin. Si le saignement d'un ulcère est important, il peut s'avérer fatal de ne pas le traiter. Rappelez-vous aussi que, étant donné que les AINS sont de puissants analgésiques, ils peuvent masquer la douleur des ulcères hémorragiques.

Très rarement, les ulcères peuvent causer un trou, appelé perforation dans l'estomac ou l'intestin. Une perforation peut être à l'origine d'une douleur soudaine et très intense. À l'occasion, un ulcère peut créer une obstruction de l'estomac ou du duodénum. Cela peut provoquer des ballonnements, une sensation de plénitude après avoir mangé, des vomissements et une perte de poids.

Diagnostic

Si vous présentez les symptômes typiques d'un ulcère gastro-duodénal, votre médecin effectuera un examen physique et vous recommandera l'un, ou plusieurs, des tests ci-après :

Une analyse d'haleine (absorption d'un liquide que l'on expire dans un tube), une analyse sanguine ou une analyse des selles pour vérifier s'il s'agit d'une infection due à la bactérie H. pylori. Si c'est le cas, il se peut que l'on vous prescrive un traitement contre l'infection sans que vous ayez à subir d'autres tests plus invasifs.

Une série de rayons X gastro-intestinaux. Il s'agit de rayons X de l'estomac, du duodénum et de l'œsophage (le tube qui permet d'avaler). Pour permettre au médecin de bien voir l'ulcère, vous devrez avaler un liquide blanc crayeux appelé baryum.

Une endoscopie, un autre moyen de détecter les ulcères. Après avoir insensibilisé la gorge, le médecin introduit délicatement, par la bouche et le long de la gorge, un tube très mince muni à son bout d'une minuscule caméra qui permet d'obtenir des images précises de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum.

Si des ulcères sont diagnostiqués à l'aide de ces tests, un traitement approprié sera prescrit.

Enfin, tous les gens de 50 ans et plus qui présentent pour la première fois des symptômes apparents de troubles d'acidité d'estomac, et tous ceux, quel que soit leur âge, qui manifestent des signes alarmants (tels que des vomissements, des saignements, de l'anémie, une masse à l'abdomen, une perte inexplicable de poids ou des difficultés à avaler) devraient subir une endoscopie pour détecter la cause de l'ulcère rapidement et écarter la possibilité d'un cancer.

Traitement et Prévention

Le traitement médical consiste à éliminer la bactérie H. pylori chez les individus qui en sont infectés. La majorité des ulcères gastro-duodénaux causés par la bactérie H. pylori se guérissent avec une combinaison de médicaments inhibiteurs de la sécrétion acide appelés inhibiteurs de la pompe à protons (par ex. l'oméprazole, le lansoprazole, l'ésoméprazole, le pantoprazole, le rabéprazole) et de deux antibiotiques (la clarithromycine plus l'amoxicilline ou le métronidazole), tous pris deux fois par jour pendant 1 à 2 semaines.

D'autres combinaisons de médicaments inhibiteurs de la sécrétion d'acide et d'antibiotiques peuvent être utilisées, notamment certaines qui font appel à quatre médicaments. Pour certaines personnes, il se peut que plusieurs séries de traitement soient nécessaires pour éradiquer H. pylori. Une fois le traitement contre H. pylori terminé, le traitement inhibiteur de la sécrétion d'acide doit être continué pendant un total de 4 à 6 semaines.

Lorsqu'un ulcère n'est pas associé à la présence de H. pylori ou s'il est causé par l'utilisation d'un AINS, le traitement avec un inhibiteur de la pompe à protons est prescrit pendant 2 à 4 semaines. Certaines personnes doivent poursuivre le traitement plus longtemps. Un autre type d'inhibiteur de l'acide peut également être utilisé (les antagonistes des récepteurs H2 comme la ranitidine, la nizatidine).

Si l'ulcère gastro-duodénal est causé par des AINS, tels que de l'AAS la plupart du temps le médecin recommande de cesser leur usage, si possible. Certaines personnes ont une prédisposition aux ulcères gastro-duodénaux causés par les AINS, notamment celles qui :

  • sont âgées;
  • ont des antécédents d'ulcère gastro-duodénal;
  • prennent également des glucocorticoïdes (par ex. la prednisone, la dexaméthasone);
  • prennent de fortes doses d'AINS ou d'AAS;
  • ont plusieurs autres problèmes de santé;
  • utilisent plus d'un AINS ou AAS.

Si vous prenez des AINS et vous présentez l'un ou l'autre de ces facteurs de risque, votre médecin peut vous prescrire, en combinaison, un agent protecteur. Un médicament inhibiteur de la sécrétion d'acide (par ex. un inhibiteur de la pompe à protons) ou le misoprostol peuvent remplir ce rôle. Le misoprostol stimule l'estomac pour produire son mucus protecteur en même temps qu'il améliore le flux sanguin.

Il importe que les personnes atteintes d'un ulcère gastro-duodénal cessent de fumer. Le fait de fumer peut retarder la guérison et provoquer des récidives de l'ulcère.

Très rarement, un traitement chirurgical peut s'avérer nécessaire dans le cas d'un ulcère gastro-duodénal ou de ses complications.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.