Description

La colonne vertébrale est constituée de segments osseux appelés vertèbres. Les vertèbres sont composées de 2 parties : 1) du corps vertébral en forme de cylindre, à l'avant, et 2) de l'arc osseux qui forme la facette articulaire, à l'arrière. La majeure partie de la colonne vertébrale est suffisamment flexible pour permettre à l'homme de se pencher, de s'étirer et de se soulever. Entre les os de la colonne vertébrale, il existe de petits disques, durs à l'extérieur, et mous comme de la gelée à l'intérieur. Les os de la colonne vertébrale sont reliés par les facettes articulaires à l'arrière et par les disques, à l'avant.

Les nerfs de la moelle épinière courent le long du canal rachidien, qui se trouve juste derrière les corps vertébraux, et se séparent en plusieurs racines le long de la moelle épinière et la base de la colonne vertébrale. Certains traversent le pelvis pour devenir les nerfs sciatiques qui se poursuivent dans chaque jambe. Les problèmes de vertèbres, d'articulations ou de disques sont tous à l'origine des troubles du dos. Les troubles du dos peuvent générer des douleurs dorsales qui varient de légères à très intenses.

Au Canada, un grand nombre de personnes âgées de 20 à 65 ans ressentiront des douleurs dorsales. Bien que douloureux, les problèmes de dos sont rarement la conséquence d'une affection grave et ils disparaissent en général spontanément. Ils reviennent souvent, néanmoins, et constituent ainsi l'une des raisons principales des consultations chez les médecins.

Causes

Dans la plupart des cas, les troubles du dos ne sont pas dus à des affections sous-jacentes. Ils sont, la plupart du temps, causés par le vieillissement, l'usure et la mauvaise posture. L'obésité et le tabagisme sont 2 facteurs prédisposant à des problèmes de dos. Il existe un certain nombre de troubles du dos, chacun ayant une origine différente.

Des spasmes musculaires peuvent survenir en cas d'inflammation dans une partie du dos. Les spasmes musculaires sont souvent l'expression, pour le corps, d'une tentative de se protéger contre une douleur dorsale. Les spasmes musculaires se produisent également lorsque les nerfs rachidiens sont enflammés ou endommagés. Une douleur articulaire se produit lorsque les articulations sont usées par l'activité ou par des torsions répétées.

Les problèmes de disque, également connus sous le nom de douleur dorsale d'origine discale, peuvent se déclarer de 2 manières. La matière gélifiée à l'intérieur du disque peut soit sortir de son espace habituel, soit faire une poussée brutale au travers de la garniture cartilagineuse du disque. Lorsque cette matière déborde et appuie sur un nerf, elle provoque une vive douleur et s'appelle une hernie ou hernie discale. La douleur discale s'amplifie en général, en l'espace de quelques jours. Elle disparaît habituellement en 4 à 6 semaines, mais elle peut très bien se poursuivre sous la forme d'une douleur lancinante.

Tout ce qui génère une pression sur la racine du nerf sciatique engendre une sciatique. La cause la plus courante de sciatique, qui se caractérise par des douleurs dans la fesse et la jambe, est la pression sur un nerf rachidien exercée par un disque ou une excroissance osseuse. La douleur s'accentue habituellement sur un certain nombre de jours et peut durer jusqu'à plusieurs semaines.

En vieillissant, les gens peuvent contracter une affection appelée sténose spinale. Cette maladie est un rétrécissement du canal dans lequel la moelle épinière est contenue. Cette affection peut être causée par des excroissances osseuses (des ostéophytes) qui font protrusion dans le canal ou par le durcissement des bandelettes de tissu qui soutiennent la colonne vertébrale. La sténose spinale peut provoquer des douleurs ou des engourdissements dans le dos ou le cou et de la faiblesse dans les bras et les jambes.

Symptômes et Complications

La douleur causée par un spasme musculaire dorsal peut se propager dans les fesses et jusque dans les jambes. Les douleurs articulaires dans le bas du dos peuvent se propager jusqu'à l'arrière des cuisses. Elles se traduisent par une douleur en coup de poignard ressentie lors de la blessure ou quelques jours plus tard. Une personne qui éprouve des difficultés à sortir d'une voiture ou de son lit souffre souvent de douleurs articulaires dorsales. Les douleurs s'accentuent quand cette personne se penche en arrière. De plus, la douleur est généralement plus prononcée dans une jambe que dans l'autre.

Les douleurs ressenties lorsque l'on se penche en avant peuvent être un signe, mais pas toujours, d'un trouble d'ordre discal, de même que les crises de douleurs dorsales brèves, mais aiguës qui alternent avec des crises plus longues. Une personne qui ressent de la douleur lorsqu'elle se penche en avant et en arrière souffre probablement d'un décalage des articulations dorsales provoqué par l'amincissement des disques qui rend ces articulations plus vulnérables à la contrainte. L'usure des disques peut également signifier un dos moins flexible et le pincement d'un nerf, déclenchant une douleur sciatique dans la jambe, susceptible de se propager parfois jusque dans le pied. La sciatique s'amplifie lorsque la personne se penche en avant. S'il y a suffisamment de pression sur le nerf, les muscles risquent de s'affaiblir et des problèmes intestinaux et vésicaux risquent de survenir.

La hernie discale se traduit par une douleur constante dans le dos et dans la jambe. Une douleur sciatique intense qui persiste et se propage jusque dans la jambe et dans le pied pourrait être indicative d'un disque hernié.

Des excroissances osseuses font saillie dans la moelle épinière et compriment les nerfs, générant de la douleur. La sténose médullaire ne constitue pas habituellement un problème majeur. Toutefois, si une personne sent que l'engourdissement s'aggrave ou a du mal à se mouvoir, elle pourrait avoir besoin d'une intervention chirurgicale pour corriger la sténose médullaire.

Diagnostic

Pour détecter des problèmes médicaux sous-jacents, votre médecin aura probablement recours à l'un des examens ci-après :

  • une radiographie du dos;        
  • des scintigraphies osseuses;
  • une tomographie par ordinateur (TM) au cours de laquelle des ordinateurs combinent plusieurs images pour présenter une vue très détaillée du dos;
  • une tomographie du type imagerie par résonance magnétique (une IRM) qui utilise les ondes électromagnétiques pour visualiser les tissus mous.

Les radiographies peuvent révéler des problèmes de vertèbres, mais pas ceux des tissus mous, comme les disques, les ligaments ou les muscles. Les scintigraphies osseuses peuvent aider votre médecin à trouver des anomalies qui seront examinées plus à fond au moyen d'examens complémentaires.

Les TM aident à poser le diagnostic d'arthrite, de sténose du canal rachidien et d'autres altérations osseuses, mais pas toujours celui des hernies discales. L'IRM permet de voir les tissus mous, y compris les disques, les nerfs, la moelle osseuse et les tumeurs.

Traitement et Prévention

Les anti-inflammatoires, les analgésiques et le repos sont les traitements les plus répandus pour les douleurs dorsales minimes à modérées. La chirurgie, le repos au lit et les médicaments ont été utilisés pour traiter les troubles graves du dos sans beaucoup de succès. Les médecins savent maintenant que de longues périodes sans exercice peuvent accentuer les troubles du dos : les muscles s'affaiblissent, les risques de caillots sanguins augmentent et le retour à des activités normales est rendu plus difficile.

Dès que la douleur la plus intense disparaît, les troubles du dos doivent être traités au moyen d'exercices physiques quotidiens destinés à améliorer la forme de la personne touchée ainsi qu'un programme d'exercices élaboré pour ses problèmes de dos particuliers. Votre médecin ou un physiothérapeute devrait être en mesure de vous prescrire un programme d'exercices personnalisés. La marche rapide, le cyclisme et la natation constituent d'excellents exercices pour les personnes souffrant du dos. Les autres exercices qui s'avèrent utiles sont ceux qui renforcent les muscles de l'abdomen et du tronc, comme les redressements assis et les planches abdominales. Un professionnel de la santé pourra également dispenser des conseils sur les différentes manières de soulever les objets pour ainsi minimiser la tension sur les muscles du dos.

Votre médecin pourrait également vous recommander de perdre un excédent de poids pour atténuer les problèmes de dos qu'il peut poser. Des thérapies alternatives, telles que les massages et l'acupuncture, peuvent soulager certaines personnes souffrant de douleurs dorsales.