Description

Le trouble affectif saisonnier ou TAS est un type de dépression qui semble lié à la quantité de lumière à laquelle les personnes sont exposées. Il s'agit en fait d'une forme extrême de « déprime hivernale », car pour la plupart des personnes, il tend à empirer en automne ou en hiver. Toutefois, certaines personnes ressentent des symptômes à la fin du printemps ou au début de l'été.

On estime que chaque année, lorsque les jours raccourcissent et les températures diminuent, 2 à 3 pour 100 de la population est affectée par le TAS. Environ 15 personnes sur 100 éprouvent des symptômes plus légers que l'on appelle la « déprime hivernale ».

Ce trouble touche les femmes plus que les hommes et débute généralement vers la vingtaine. Les personnes âgées sont moins à risque que les autres. Les enfants peuvent également souffrir d'un TAS, quoique moins fréquemment.

Causes

La cause du TAS est inconnue, mais on croit qu'il pourrait provenir d'une exposition moindre à la lumière du soleil. Le TAS pourrait être lié à l'horloge biologique du corps qui régule la température et la sécrétion hormonale.

Le TAS pourrait également être lié à la concentration de mélatonine dans le corps, une hormone sécrétée par la glande pinéale. Les centres nerveux du cerveau qui contrôlent les rythmes et les humeurs quotidiens sont stimulés par la quantité de lumière qui entre dans les yeux. Pendant la nuit, la mélatonine produite par la glande pinéale nous endort. Le matin, la lumière vive du soleil entraîne l'arrêt de la production de mélatonine. Durant les sombres journées d'hiver, il n'y a pas assez de lumière pour provoquer ce processus de réveil et certaines personnes peuvent éprouver une très grande difficulté à se lever le matin.

En outre, les jours d'hiver sombres, les yeux absorbent moins de lumière pendant la journée, et certaines personnes peuvent se sentir « déprimées ».

La géographie semble également jouer un rôle. Le TAS est plus fréquent chez les personnes vivant dans les climats nordiques et chez celles qui ont quitté le Sud ensoleillé pour le Nord. Nous pouvons tous être affectés par le TAS, même si nous ne sommes pas prédisposés à la dépression. Si une personne possède des antécédents de dépression et qu'elle vit dans un climat nordique, elle peut être plus susceptible à cette affection.

Symptômes et Complications

Le TAS survient durant les derniers mois de l'automne et pendant l'hiver, généralement entre octobre et avril. Parmi les symptômes associés à cette affection, on retrouve :

  • la léthargie et la fatigue (un faible niveau d'énergie);
  • une prise de distance avec les amis et la famille;
  • une incapacité à se concentrer;
  • de la tristesse, de l'anxiété et du désespoir;
  • des changements de l'appétit avec des envies de sucreries et de féculents;
  • une prise de poids;
  • des maux de tête;
  • de l'irritabilité;
  • une prolongation de la durée du sommeil.

Chez les enfants, les symptômes comprennent l'irritabilité, des problèmes scolaires et une difficulté à sortir du lit.

Certaines personnes, en particulier celles qui ressentent le TAS en été peuvent manifester un ensemble de symptômes contraires tels qu'une perte d'appétit et de poids, ainsi que de l'insomnie.

Diagnostic

Le TAS peut affecter une personne non prédisposée à la dépression. Le diagnostic de TAS est posé lorsque la présentation clinique correspond à certains critères.

Votre médecin vous posera des questions sur vos symptômes et il vous fera subir un examen physique. Il peut également demander des analyses sanguines pour éliminer la présence d'autres affections médicales (par ex. l'hypothyroïdisme) qui présentent une symptomatologie semblable à celle du TAS.

Traitement et Prévention

Les médecins disposent de nombreux moyens de traiter le TAS. Ils recourent généralement à un traitement par la lumière, l'exercice, une bonne nutrition, accompagnés d'antidépresseurs dans les cas les plus graves et les plus prononcés.

Une photothérapie quotidienne (supervisée par un professionnel) avec exposition à une sorte de lumière bien précise (la lumière blanche à spectre continu) peut parfois faire disparaître très rapidement le TAS. La photothérapie est administrée grâce à un appareil « écran lumineux » qui peut être loué au mois ou acheté chez un fournisseur privé ou dans une boutique d'équipement médical. Pendant les quelques heures de la journée où dure la luminothérapie, on peut lire, mais pas dormir.

Les symptômes devraient s'atténuer en quelques jours, mais ils peuvent réapparaître à l'arrêt du traitement. La photothérapie doit toujours être suivie par un médecin puisqu'elle est contre-indiquée pour certaines personnes.

L'exercice est très bénéfique, particulièrement s'il est aérobique et associé à de la lumière, comme la marche à l'extérieur par un beau jour d'hiver ou les exercices sur un tapis roulant devant un écran lumineux.

Comme bon nombre de personnes atteintes de TAS prennent du poids, il est important de suivre un régime sain et pauvre en matières grasses pour restreindre la prise de poids.

La psychothérapie peut également être incorporée au plan de traitement pour le TAS.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Trouble-affectif-saisonnier