Description

Le sumac vénéneux est une plante sauvage commune qui, lorsque l'on y touche ou que l'on s'y frotte, provoque une réaction allergique extrêmement irritante. Cette plante peut entraîner ce que les médecins appellent une dermatite de contact - une éruption bulleuse s'étendant sur toute la surface de la peau touchée par la plante. Dans les cas les plus graves, cette éruption peut se développer en formant des zones cutanées remplies de liquide, extrêmement douloureuses et gonflées.

La première éruption de la dermatite de contact a lieu habituellement 2 jours suivant le contact avec la plante, mais elle peut apparaître plus lentement lors de la première exposition. L'éruption atteint son pic après 5 jours et commence à diminuer dans l'espace de 7 à 10 jours. Alors que certaines personnes peuvent être exposées et ne présenter qu'une réaction limitée, voire aucune réaction, l'immunité totale au sumac vénéneux est très peu probable. D'autres, qui semblent être immunisées à un moment et à un endroit précis peuvent connaître une réaction très forte la prochaine fois qu'elles seront en contact avec la plante. Le sumac à feuilles de chêne et le sumac lustré sont 2 autres plantes toxiques apparentées au sumac vénéneux.

Causes

Les feuilles, les tiges et les racines du sumac vénéneux contiennent une résine appelée urushiol. Celle-ci est tellement toxique qu'une infime quantité sur la peau exposée peut déclencher une réaction allergique inflammatoire. Les médecins appellent cette réaction une dermatite de contact, ce qui signifie tout simplement une inflammation provoquée par le contact avec une substance étrangère. Les substances étrangères peuvent provoquer une inflammation de 2 façons : par irritation (la dermatite de contact irritant) ou par réaction allergique (la dermatite de contact allergique).

Dans le cas d'une réaction allergique comme celle au sumac vénéneux, même des contacts répétés avec la plante peuvent ne pas provoquer d'éruption au début. Cela s'explique par le fait que l'organisme enregistre sa nouvelle sensibilité, procédure qui peut prendre jusqu'à 10 jours. Mais dès que le sujet est sensibilisé et totalement allergique, le prochain contact avec le sumac vénéneux peut provoquer des démangeaisons et des éruptions dangereuses en l'espace de 4 à 24 heures.

La résine urushiol peut être transportée par les doigts ou le pelage d'un animal et rester sur les vêtements, les chaussures et les outils pendant des mois. Heureusement, gratter les éruptions ne propage pas habituellement le poison urushiol à d'autres parties du corps, bien que cela puisse les propager. Une dermatite de contact allergique est le plus souvent confinée à une zone spécifique aux limites clairement définies. Gratter peut prolonger l'inconfort et provoquer une infection.

Symptômes et Complications

Les effets d'une dermatite de contact provoquée par le sumac vénéneux peuvent aller d'une rougeur modérée de courte durée à un gonflement et des cloques importantes.

Souvent, l'éruption contient des bandes linéaires de petites ampoules prurigineuses(des vésicules). Sa surface peut être très petite ou couvrir une large partie du corps. Elle apparaît rarement sur la plante des pieds ou la paume des mains. Habituellement, l'éruption se manifeste en premier lieu par des plaques rouges et prurigineuses sur la peau, puis, de petites cloques remplies d'un liquide clair se forment et finissent par éclater. Dans les réactions graves, l'éruption se développe en formant des surfaces cutanées remplies de liquide, gonflées et extrêmement douloureuses. Des démangeaisons et un épaississement temporaire ou des décollements de peau sur les surfaces affectées peuvent durer pendant plusieurs jours et même des semaines.

L'exposition au sumac vénéneux peut entraîner de graves complications allergiques, telles qu'un gonflement généralisé, des maux de tête, une fièvre ou une infection. Il est conseillé de consulter un médecin si l'éruption reste rouge et continue de démanger pendant plus de 2 semaines, si elle recouvre une grande surface du corps, si elle est située près des yeux ou en cas de fièvre. Par ailleurs, la toxine urushiol contenue dans le sumac vénéneux n'est pas éliminée par le feu, de sorte que l'exposition à la fumée de sumac vénéneux brûlé ou son inhalation peut provoquer une réaction allergique grave, à l'intérieur du corps et sur la peau.

Diagnostic

Retrouver la cause d'un cas de dermite de contact n'est pas toujours facile parce que les possibilités de contact avec des allergènes ou des irritants sont innombrables. Ainsi, de nombreuses personnes ne se rappellent pas ce qu'elles ont touché ni où elles auraient pu être exposées. Cependant, une éruption due au sumac vénéneux peut normalement être identifiée rapidement si la personne ou son médecin connaît bien les effets de la plante. Un des signes les plus importants est la distribution de l'éruption, qui a lieu habituellement dans les endroits où le contact avec la plante s'est produit, et a provoqué un grattement.

Traitement et Prévention

On peut traiter soi-même la plupart des éruptions dues au sumac vénéneux avec une lotion à la calamine* ou l'une des pommades et crèmes disponibles sans prescription qui contiennent de l'oxyde de zinc. Évitez cependant l'usage des crèmes antihistaminiques et anesthésiques (par ex. la benzocaïne) - elles peuvent être efficaces, mais également susciter une réaction allergique.

Une application de 15 à 30 minutes de compresses froides répétée plusieurs fois par jour peut être efficace pour les démangeaisons et les cloques. Le bicarbonate de soude (3 cuillères à café pour 1 cuillère à café d'eau) peut également être appliqué sur l'éruption et des bains à l'avoine colloïdale peuvent la soulager. Une solution d'acétate d'aluminium peut être appliquée en compresse humide pour une durée n'excédant pas 20 minutes. On peut également utiliser une crème ou un onguent d'hydrocortisone. La prise par voie orale de corticostéroïdes et d'antihistaminiques soulage également les symptômes, mais ces deux médicaments peuvent avoir des effets secondaires et doivent seulement être utilisés suivant les conseils d'un professionnel de la santé.

Quand une personne présente des complications d'un cas sérieux ou si son éruption ne s'améliore pas avec ses traitements personnels, un médecin doit être consulté. Si le cas est grave au point d'entraîner une affection généralisée (fièvre, nausée, déshydratation), le médecin pourra recommander des injections de corticostéroïdes.

Le meilleur moyen de lutter contre le sumac vénéneux et les espèces apparentées est d'apprendre à reconnaître ces plantes et de rester à distance. Portez des vêtements protecteurs si vous comptez vous approcher du sumac vénéneux. Dès le moindre soupçon de contact avec le sumac vénéneux, lavez la partie touchée ainsi que les parties avoisinantes immédiatement et vigoureusement à l'eau et au savon. Changez de vêtements immédiatement et nettoyez avec soin la peau, les vêtements, les chaussures, les outils et tout ce qui est susceptible d'avoir été en contact avec la résine toxique de la plante.

Si vous voyagez dans une région où pousse le sumac vénéneux, vous pouvez essayer l'une des lotions « barrières » disponibles dans les magasins d'activités de plein air. Ces lotions recouvrent le corps afin d'empêcher le poison urushiol de provoquer une réaction, puisque la toxine peut demeurer sur les vêtements pendant un certain temps.

Pour conclure, la légende selon laquelle manger les feuilles du sumac vénéneux immunise n'est qu'un mythe. Ne mangez jamais les feuilles ni les baies des plantes sauvages; plusieurs d'entre elles peuvent provoquer des réactions dangereuses.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.