Description

Les sinus sont des cavités dans les os situés derrière le visage. La cavité nasale se trouve directement derrière le nez. De grands sinus sont situés de chaque côté de la cavité nasale. Une rangée de très petits sinus se trouve derrière la racine du nez, et deux autres grands sinus sont situés au-dessus et derrière les sourcils.

La sinusite est l'inflammation des sinus. Elle peut être liée à une infection d'origine virale ou bactérienne, mais elle peut également être provoquée par une inflammation non infectieuse (par ex. des allergies) des sinus. La sinusite peut être aiguë et durer moins de 4 semaines, ou chronique et durer de 8 à 12 semaines, voire davantage. La sinusite aiguë est très fréquente, touchant environ 1 personne sur 10 chaque année.

Les personnes qui souffrent d’asthme, de fibrose kystique ou d’allergies sont plus sujettes à la sinusite, tout comme celles qui ont déjà subi une fracture du nez ou qui sont nées avec une malformation du septum (la cloison entre les deux narines). Par ailleurs, le risque de complications liées à la sinusite est plus élevé chez les personnes qui ont le diabète ou une immunodéficience.

Causes

Les sinus produisent du mucus qui nous aide à percevoir les odeurs et à nettoyer le nez. Ce mucus est expulsé des sinus par des milliers de petits poils, appelés cils, qui bougent à l'unisson pour créer une sorte de mouvement d'un convoyeur. Les particules étrangères et les micro-organismes qui entrent dans les sinus sont piégés dans le mucus et retournés vers le nez, pour protéger l'organisme. Pour atteindre le nez, le mucus s'écoule par de petits orifices dans les os où sont situés les sinus.

En général, une sinusite commence pendant un rhume, une grippe ou une autre infection virale. Ces affections provoquent une enflure de la muqueuse nasale (la membrane qui tapisse l'intérieur du nez). La muqueuse gonflée exerce une pression sur l'orifice qui, normalement, laisse écouler le mucus.

La plupart des cas de sinusite sont causés par des infections virales. Toutefois, chez certaines personnes, une infection bactérienne peut provoquer la sinusite. Lorsque le sinus se remplit de mucus, l'oxygène vient à disparaître, créant un milieu idéal pour la croissance des bactéries. Souvent, les bactéries sont déjà présentes dans le nez, mais ne provoquent pas d'infection parce qu'elles sont maîtrisées par les défenses immunitaires naturelles.

Si les défenses du corps (par ex. les cils, le drainage des sinus ou le système immunitaire) fonctionnent au ralenti, les bactéries peuvent provoquer une infection. Dans de rares cas, la sinusite peut être provoquée par une infection fongique. Les personnes qui contractent des infections fongiques des sinus ont habituellement d'autres problèmes médicaux qui réduisent leur capacité de combattre les infections (par ex. le VIH, la fibrose kystique).

D'autres facteurs qui causent une inflammation nasale peuvent entraîner une sinusite. La rhinite allergique saisonnière (rhume des foins) et d'autres allergies augmentent par exemple le risque de sinusite.

Symptômes et Complications

Les symptômes de la sinusite sont très différents de ceux du rhume ou de la grippe. Les principaux symptômes sont la douleur ou la pression dans le visage, la congestion, l'écoulement nasal ou dans l'arrière-gorge et une certaine perte de l'odorat. Le siège de la douleur dépend du ou des sinus touchés. Le mal de tête, la mauvaise haleine, la fatigue et la toux figurent parmi les autres symptômes.

Une infection d'un sinus inférieur (sinus maxillaire) cause des maux de dents au niveau de la mâchoire supérieure et une douleur sous les yeux, tandis qu'une infection des sinus de la partie supérieure du visage (sinus frontaux) provoque des douleurs au niveau des tempes. L'infection des petits sinus situés entre les yeux (sinus ethmoïdes) cause une douleur entre, et derrière les yeux.

Du mucus jaune ou vert peut s'écouler du nez, le mucus sent parfois mauvais. La personne qui souffre de sinusite peut ressentir un malaise généralisé et faire un peu de fièvre (moins de 38 °C).

La sinusite virale est différente de la sinusite bactérienne du fait qu’elle disparaît généralement en moins de 7 jours. Si les symptômes persistent plus de 7 jours, l’infection est probablement de nature bactérienne.

La sinusite aiguë dure environ 2 semaines. Par contre, chez certaines personnes, l'infection dure plus longtemps. Les personnes qui ont plus de 4 épisodes par année sont considérées comme atteintes d’une sinusite aiguë récidivante et devraient être dirigées vers un spécialiste. Quand les symptômes durent plus de 12 semaines, on qualifie la sinusite de chronique.

La sinusite peut parfois provoquer des complications graves, notamment des abcès et la méningite (une infection des membranes qui entourent le système nerveux central).

Diagnostic

Le médecin établit généralement le diagnostic de sinusite aiguë en se fondant sur l’histoire de la maladie (par ex. un rhume récent), les symptômes (leur moment d’apparition, leur gravité et leur durée) et l’examen physique.

Un diagnostic de sinusite aiguë bactérienne est généralement établi dans les cas suivants :

  • des symptômes qui durent plus de 7 jours et
  • un écoulement jaune ou vert (purulent) provenant du nez et
  • un des symptômes suivants : douleur ou sensibilité faciales, altération des odeurs ou obstruction nasale.

La tomodensitométrie (TDM) peut révéler l’étendue et le siège de l’infection dans les sinus. Toutefois, ces examens ne sont habituellement pas faits sauf si la personne subit des complications de la sinusite, souffre de sinusite chronique n’ayant pas répondu au traitement ou pourrait avoir besoin d’une intervention chirurgicale.

En cas de sinusite chronique ou à répétition, votre médecin pourrait vous proposer des tests d'allergie pour vérifier si les allergies sont responsables des symptômes de sinusite.

Obtenez immédiatement des soins médicaux si vous avez n’importe lequel des symptômes suivants : un mal de tête intense, une altération de l’état mental, une altération de la vue ou des signes d’une infection plus grave (par ex. une fièvre de plus de 39 °C).

Traitement et Prévention

Puisque la plupart des cas de sinusite sont causés par un virus, votre médecin ou votre pharmacien pourrait seulement vous recommander des décongestionnants oraux (par ex. la phényléphrine*, la pseudoéphédrine) ou topiques (par ex. l'oxymétazoline, la xylométazoline), des vaporisateurs nasaux ou des solutions de rinçage à base de salin physiologique et des analgésiques comme l'acétaminophène et l'ibuprofène, pour aider à soulager les symptômes. Si vous avez une maladie cardiaque, une pression artérielle trop élevée, une maladie de la thyroïde, le diabète, le glaucome ou un trouble de la prostate, ou encore si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, consultez votre médecin avant de prendre ces médicaments.

Les décongestionnants ne doivent pas être employés plus de 3 à 5 jours consécutifs, car ils peuvent provoquer un effet de rebond. L’inhalation de vapeur chaude et l’emploi d’un humidificateur à vapeur froide peuvent procurer un soulagement; il peut également être bénéfique d’ajouter un décongestionnant à base d’eucalyptus ou de menthol dans de l’eau très chaude. Bien que sans danger pour les adultes, les décongestionnants ne sont pas recommandés pour les jeunes enfants.

Si ces mesures ne soulagent pas les symptômes au bout de 7 jours (chez les adultes) ou de 10 à 14 jours (chez les enfants), ou encore si les symptômes sont graves, le médecin pourrait alors prescrire un antibiotique. En règle générale, un antibiotique n’est pas prescrit parce que la sinusite aiguë est souvent d’origine virale. Par contre, si un antibiotique devient nécessaire, il faut généralement le prendre durant 10 à 14 jours. Si l’infection devient chronique (si elle dure plus de 3 mois), le traitement antibiotique peut être prolongé, probablement jusqu’à 3 semaines. Avant de vous prescrire un antibiotique, votre médecin pourrait vous poser des questions concernant les antibiotiques que vous avez déjà pris ainsi que vos antécédents médicaux. Il est essentiel que le patient prenne tous les comprimés, conformément aux directives du médecin, même lorsque les symptômes ont disparu. Sinon, les bactéries peuvent se multiplier à nouveau et développer une résistance à cet antibiotique.

En cas de sinusite chronique, le médecin pourrait prescrire un corticostéroïde (en pulvérisateur nasal ou en comprimés), avec ou sans antibiotique. Le médecin pourrait aussi vous recommander des rinçages à l'eau salée et un décongestionnant pour soulager les symptômes. Si les allergies contribuent à la sinusite chronique, il pourrait ajouter un antihistaminique. Enfin, si la sinusite chronique ne répond à aucun traitement, l'intervention chirurgicale pourrait offrir une autre option.

Il n'existe pas de moyen sûr de prévenir toutes les causes de sinusite, mais on peut diminuer le risque d'infections virales en se lavant les mains fréquemment et correctement, en évitant la fumée du tabac et en réduisant son exposition aux produits auxquels on est allergique.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.