Description

La scoliose est une courbure anormale de la colonne vertébrale. La colonne vertébrale courbe vers un côté du corps, ce qui comprime le thorax du côté concerné. Les côtes de ce même côté sont plus rapprochées, tandis que celles de l'autre côté sont plus éloignées. La scoliose cause également une rotation de la colonne vertébrale, car les vertèbres individuelles tournent autour de l'axe longitudinal de la colonne vertébrale.

On estime qu'entre 2 % et 4 % de tous les enfants âgés de 10 ans à 16 ans ont une scoliose décelable. La scoliose touche autant les garçons que les filles. Lorsqu'un garçon en est atteint, la scoliose se manifeste habituellement durant la petite enfance.

Dans la plupart des cas, la déviation est à peine visible, cependant les filles sont plus susceptibles de développer une scoliose suffisamment prononcée pour que cela nécessite un traitement.

Causes

Bien que la cause exacte de la scoliose demeure inconnue, on croit que l'hérédité pourrait jouer un rôle puisque la scoliose touche souvent plus d'un membre d'une famille. Lorsque la scoliose se manifeste plus tard au cours de l'enfance, on ne trouve généralement aucune cause dans plus de 80 % des cas; dans les autres cas, elle peut être due à des affections telles que la poliomyélite, l'infirmité motrice cérébrale, l'ostéoporose juvénile ou une autre maladie. Par ailleurs, cette affection est associée à une mauvaise posture; en effet, dans de nombreux cas, la scoliose est la cause d'une mauvaise posture.

Les adultes peuvent acquérir une scoliose fonctionnelle s'ils ont des spasmes musculaires graves causés par un claquage musculaire, une autre blessure ou la dégénérescence de la colonne vertébrale. En cas de spasmes ou de claquage musculaires, le traitement du problème sous-jacent corrige la scoliose.

Symptômes et Complications

Bien que la colonne vertébrale des personnes atteintes de scoliose soit courbée de manière anormale, cela ne provoque habituellement aucun symptôme. Certaines personnes peuvent avoir une vague sensation de douleur, de raideur ou de fatigue musculaire dans le dos. La plupart du temps, la courbe dans la partie supérieure du dos est convexe vers la droite et la courbe dans la partie inférieure du dos est convexe vers la gauche, de sorte que l'épaule droite est plus haute que la gauche. En outre, une hanche peut être plus haute que l'autre. Un parent ou un ami pourrait remarquer que la colonne vertébrale semble courbée et que les côtes d'un côté du corps semblent être plus rapprochées les unes des autres que celles de l'autre côté.

La scoliose en évolution peut passer inaperçue pendant des années jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'adolescence. Lors du passage à la puberté, la croissance s'accélère et le degré de courbure de la colonne vertébrale peut augmenter considérablement et devenir très visible.

Il existe divers degrés de scoliose. Une scoliose très légère ne nécessite habituellement aucun traitement outre un suivi médical régulier puisqu'elle ne cause généralement aucun symptôme. Dans les cas plus graves, une fatigue et une douleur musculaires dans le dos peuvent se manifester si la personne reste debout ou assise pendant de longues périodes.

Chez certaines personnes, l'affection peut évoluer et s'aggraver avec le temps. La compression anormale des côtes d'un côté du corps peut exercer une pression sur les organes vitaux et nuire au fonctionnement du cœur et des poumons si elle n'est pas traitée.

Diagnostic

Une scoliose légère peut être décelée lors d'un examen médical de routine. D'habitude, le médecin songe à une scoliose lorsque l'une des épaules de l'enfant semble plus haute que l'autre ou lorsque les vêtements de l'enfant ne semblent pas « tomber correctement ». Dans la plupart des cas, le médecin peut diagnostiquer la scoliose en demandant simplement à l'enfant de se pencher en avant.

Le médecin examine la hauteur des épaules et des omoplates ainsi que la courbe des côtes pendant que l'enfant ou l'adolescent se penche lentement vers l'avant. Une épaule plus basse est généralement un signe de scoliose. En outre, la courbe des côtes peut varier d'un côté à l'autre. Les radiographies ne sont normalement pas nécessaires, mais elles peuvent être utilisées pour déterminer l'importance de la déviation vertébrale.

Traitement et Prévention

Le traitement dépendra de l'importance de la courbure de la colonne vertébrale. Les cas légers ne nécessitent aucun traitement. Plus la courbure est importante, plus le risque d'évolution de l'affection est élevé. Environ 50 % des enfants atteints de scoliose auront besoin d'une forme quelconque de traitement ou, tout du moins, d'une surveillance médicale étroite. Un traitement précoce prévient habituellement toute aggravation de l'affection.

Dans les cas de scoliose évolutive, un corset sur mesure ou un plâtre peuvent être employés pour maintenir la colonne droite. Le corset va des hanches jusqu'au cou et il doit être porté environ 23 heures par jour. Le corset doit être porté jusqu'à ce que le squelette arrête de grandir rapidement, ce qui en général coïncide avec le moment où l'adolescent atteint sa taille adulte.

Pour beaucoup de jeunes patients, porter un corset à l'école peut devenir une grande source de stress et de frustration. Des séances de counseling et un soutien moral peuvent aider les enfants et les adolescents à s'adapter à la situation et à faire face à leurs inquiétudes et à leurs sentiments négatifs. Sans l'aide d'un corset (et parfois en dépit du corset), la scoliose peut s'aggraver; une intervention chirurgicale peut alors devenir nécessaire. Dans les cas très graves, la correction chirurgicale de la colonne vertébrale signifie une mise en place de tiges métalliques pour redresser la colonne. Dans la majorité des cas, un corset dorsal ou une intervention chirurgicale, voire les deux, permettront de corriger le problème.

Enfin, on a parfois recours à une autre option thérapeutique, la stimulation électrique de la colonne vertébrale. Ce traitement consiste à stimuler les muscles de la colonne vertébrale par des courants électriques de très faible intensité afin de les renforcer, ce qui aide à redresser la colonne.

Les antécédents familiaux de scoliose constituent un facteur de risque important. Par conséquent, si vous avez des antécédents familiaux de scoliose, optez pour un dépistage précoce et faites examiner votre enfant par le médecin de famille ou le pédiatre. Renseignez-vous sur les exercices qui peuvent améliorer la posture et renforcer les muscles qui supportent la colonne vertébrale (par ex. les muscles abdominaux). Un dépistage précoce et un traitement approprié peuvent prévenir l'évolution de la scoliose et les infirmités majeures.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Scoliose