Description

Tout comme notre peau forme une barrière protectrice entre nos organes internes et le monde extérieur, une membrane spéciale appelée plèvre protège les poumons. Cette membrane comprend le tissu qui tapisse l'intérieur de la paroi thoracique et le tissu qui entoure les poumons. Elle protège les poumons de la paroi thoracique et leur permet de glisser facilement l'un contre l'autre.

Une inflammation change la surface normalement lisse de la plèvre qui devient rugueuse et irritée et susceptible de provoquer une affection comme la pleurésie. Quand une accumulation de liquide se produit autour des poumons, il s'agit d'une pleurésie avec épanchement. Lorsqu'il n'y a pas d'accumulation de liquide entre les poumons et la membrane, il s'agit d'une pleurite ou pleurésie sèche.

Causes

Certaines affections respiratoires entraînent souvent une pleurésie. La pneumonie, la tuberculose, certaines infections virales ou d'autres infections pulmonaires peuvent causer l'inflammation de la membrane pleurale qui mène à cette affection.

Des facteurs environnementaux comme des poussières d'amiante peuvent aussi causer une pleurésie.

Un cancer qui s'est propagé d'une autre région du corps ou certaines affections auto-immunes comme le lupus peuvent également provoquer une inflammation de la membrane des poumons. Il arrive, rarement, que certains médicaments causent une inflammation de la plèvre.

Symptômes et Complications

Le principal symptôme d'une pleurésie est une douleur thoracique. Une personne atteinte de pleurésie peut ressentir une douleur durant la phase de la respiration où elle inspire de l'air normalement ou profondément, ou quand elle tousse, bouge ou éternue.

Lorsqu'une infection pulmonaire accompagne la pleurésie (par ex. la tuberculose ou une pneumonie), alors une toux, un essoufflement et une fièvre sont des manifestations courantes.

Diagnostic

Les médecins ont recours à un examen physique combiné à des épreuves diagnostiques pour déceler la pleurésie. La présence de bruits respiratoires anormaux est souvent un indice recherché par les médecins au cours de leur examen. Parmi les bruits considérés anormaux, on retrouve les crépitations, un sifflement, un bouillonnement, un cliquement et des râles. La diminution ou l'assourdissement des bruits peut être l'indice d'une accumulation de liquide autour des poumons.

Lors de l'auscultation, les médecins recherchent habituellement un bruit caractéristique de la pleurésie : le « frottement pleural » évoquant à la fois un crissement et un froissement, produit par la friction des 2 membranes pleurales glissant l'une sur l'autre durant une inspiration.

Des analyses de sang, des images du thorax (par ex. des rayons X ou une échographie), et une analyse du liquide qui entoure les poumons peuvent aussi aider votre médecin à poser le diagnostic de l'affection.

Traitement et Prévention

Si la pleurésie est liée à une infection, le traitement visera fort probablement à combattre cette infection. Les antibiotiques aident à lutter contre les infections bactériennes (par ex. une pneumonie). Étant donné que les antibiotiques n'agissent pas contre les infections virales, on les laisse souvent se guérir sans médicament.

La douleur provoquée par la respiration se soigne avec des médicaments anti-inflammatoires (par ex. des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens). Une douleur plus intense pourrait nécessiter une prise d'analgésiques plus puissants. Des corticostéroïdes s'avèrent parfois utiles dans le traitement d'autres affections inflammatoires.

On peut prévenir les pleurésies en évitant les infections pulmonaires de même que les causes environnementales de la pleurésie comme l'exposition à l'amiante. Vous préviendrez les infections en vous lavant les mains avant de vous toucher le visage ou de manger et après avoir été aux toilettes. Évitez également les contacts avec les personnes atteintes de graves affections respiratoires.

Si votre travail vous expose à l'amiante (par ex. des travaux de démolition ou de construction dans de vieux immeubles), ne manquez pas de vous assurer que vous avez la formation nécessaire pour manipuler ce matériau en toute sécurité. Si vous pensez avoir de l'amiante dans votre maison (elle se retrouve dans des maisons plus anciennes), abstenez-vous de la déranger en la coupant, ne la poncez pas et ne cherchez pas non plus à la détacher en la frottant vigoureusement. Les poussières d'amiante ont été liées à la pleurésie et au cancer du poumon, car elles peuvent rester suspendues dans l'air pendant longtemps et être inhalées dans les poumons. Si vous habitez dans un bâtiment qui contient de l'amiante, communiquez avec une entreprise autorisée à faire du désamiantage.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Pleuresie