Description

La perte auditive représente une réduction de la capacité à entendre les sons. La surdité est une incapacité complète à entendre les sons. La surdité et la perte auditive sont provoquées par plusieurs facteurs différents et peuvent se produire à tout âge. On peut devenir soudainement sourd sous l'effet secondaire d'un virus ou perdre progressivement l'audition à la suite d'une maladie, d'une lésion nerveuse ou d'une blessure provoquée par le bruit. Environ 3 bébés sur 1 000 naît sourd, souvent à cause de facteurs génétiques. Au Canada, environ 2 adultes sur 10 souffrent pour le moins d’une légère perte auditive et près de la moitié des Canadiens de plus de 60 ans éprouvent une perte auditive.

Causes

L'éventail de la perte de l'audition va des problèmes auditifs mineurs à la surdité profonde et totale. La surdité de transmission survient lorsque quelque chose empêche les sons d'atteindre l'oreille interne. La surdité de perception est due à une lésion de l'oreille interne ou aux nerfs qui transmettent les sons au cerveau. La surdité de perception risque davantage d'être permanente et de provoquer la surdité totale. Il arrive aussi qu'une association de surdité de transmission et de surdité de perception se produise.

De nombreuses affections mènent à la surdité partielle ou totale. Les infections de l'oreille, l'accumulation de liquide derrière les tympans, les perforations des tympans et les problèmes osseux de l'oreille moyenne peuvent provoquer la surdité de transmission. Dans de rares cas, des tumeurs peuvent également provoquer la surdité de transmission, elles empêchent alors l'entrée du son dans l'oreille interne. Les maladies congénitales et les maladies génétiques peuvent avoir les mêmes effets. Les facteurs génétiques représentent l'une des causes majeures de la surdité de perception. La moitié des cas de surdité profonde chez les enfants sont d'origine génétique.

La presbyacousie, ou la perte de l'audition liée à l'âge possède également une composante génétique. Il s'agit d'une affection qui, à long terme, rend la personne qui vieillit sourde à cause de la décomposition lente des cellules ciliées très sensibles qui tapissent l'oreille interne. Parmi les causes de cette décomposition figurent le vieillissement normal, des troubles circulatoires, d'autres maladies telles que le diabète et l'exposition prolongée au bruit. Sans les poils, il devient difficile ou impossible de reconnaître les sons.

Dans certains types d'occupations, l'exposition à un niveau élevé de bruit comme celui qui est produit par les machines utilisées en construction, l'équipement lourd ou par la forte musique peut provoquer une perte auditive neurosensorielle pour les personnes de tout âge; il s'agit de la cause la plus fréquente de perte auditive. Parmi les autres sources d'exposition au bruit en excès, il y a la fréquentation de concerts ou de boîtes de nuit, ou encore l'usage d'écouteurs pour la musique, d'appareils ménagers puissants ou d'armes à feu. Plus fort est le bruit et plus long est le temps d'exposition de la personne à ce bruit, plus grave est le risque d'être touché par ce type de perte d'audition. Pour la prévenir, il est essentiel de porter des protections auditives appropriées et d'éviter, aussi souvent que possible, d'être exposé à de forts bruits.

Certains types de perte auditive ou de surdité de neurosensorielle peuvent être provoqués par des maladies infectieuses comme le zona, la méningite et les infections à cytomégalovirus. Dans l'enfance, le nerf auditif peut être endommagé par les oreillons, la méningite, la rubéole, ou des infections de l'oreille interne.

Il arrive, plus rarement, que la surdité ou la perte auditive se produise soudainement. Elle peut être permanente ou temporaire, et n'affecte généralement qu'une seule oreille. La cause est inconnue, mais elle peut être d'origine virale ou provenir d'un désordre du système circulatoire ou immunitaire. Il y a une possibilité pour que la perte d'audition soit réversible grâce à l'utilisation de médicaments corticostéroïdes. Cependant, les chances de guérison sont plus faibles si la perte d'audition était très importante au départ. Un traitement aura davantage de chances de fonctionner s'il est entamé tôt, dans l'idéal, au cours de la semaine qui suit l'apparition de la perte d'audition.

Si une femme contracte la rubéole durant sa grossesse, son enfant pourra souffrir de troubles auditifs permanents. Le manque d'oxygène à la naissance peut également provoquer de graves lésions des oreilles et des troubles auditifs.

Parmi les autres causes de surdité de perception figurent le diabète et différents troubles cérébraux ou nerveux comme les accidents vasculaires cérébraux. Les tumeurs du cerveau ou du nerf auditif sont rarement à l'origine de la surdité. L'AAS* (acide acétylsalicylique) à forte dose, la quinine, certains antibiotiques et les diurétiques utilisés pour traiter l'hypertension artérielle peuvent tous endommager de façon permanente l'oreille interne. Les voies nerveuses, qui transmettent les impulsions sonores au cerveau, peuvent être endommagées par la sclérose en plaques ou par d'autres maladies qui attaquent l'enveloppe des nerfs. Une blessure violente et des traumatismes physiques violents de l'oreille peuvent entraîner une surdité permanente.

Symptômes et Complications

La surdité profonde est une affection facilement reconnaissable, car un tel changement dans l'audition ne passe pas inaperçu. À l'inverse, une perte auditive moins importante ne se remarque pas toujours tout de suite, car elle survient progressivement et les gens « s'y habituent ». Si vous remarquez devoir élever le son de la radio ou de la télévision, si vous éprouvez de la difficulté à comprendre les conversations ou si vous devez demander aux gens de se répéter, il se peut que vous soyez atteint d'une perte auditive.

La perte d'audition liée à l'âge commence souvent à des fréquences hautes, ce qui signifie que les personnes concernées ont parfois des difficultés à comprendre les femmes et les enfants (dont les voix sont aiguës) ou à distinguer des sons similaires. De nombreuses personnes sont alertées par des amis ou des membres de leur famille. Au départ, les troubles sont plus frappants dans des environnements bruyants.

Il faudrait faire un dépistage de la surdité chez tous les nourrissons et les enfants, car un diagnostic et une intervention précoces peuvent avoir des retombées considérables sur le développement futur de l'enfant et sur ses besoins en matière d'éducation. Les signes de surdité chez les jeunes enfants comprennent leur absence de réaction à des bruits, le fait qu'ils réagissent lentement ou leur retard dans l'apprentissage de la parole (enfant ne parlant toujours pas à l'âge où il devrait). Un enfant sourd peut aussi présenter des retards dans le développement de ses fonctions motrices et de la coordination, ou dans l'apprentissage de l'équilibre, de la faculté de ramper ou de marcher. Le plus grand obstacle au diagnostic précoce est le retard de consultation d'un spécialiste, en général quand les signes de surdité passent inaperçus ou parce que les parents n'ont pas un accès approprié à des tests de dépistage de la surdité infantile.

Diagnostic

En utilisant un otoscope (un petit instrument portatif muni d'une lumière), votre médecin examinera votre oreille pour s'assurer que votre canal auditif n'est pas bloqué et que vous n'avez pas une infection de l'oreille. Il se peut également que votre médecin utilise un diapason pour l'aider à déterminer si la perte auditive en est une de transmission ou si elle est neurosensorielle.

Votre médecin pourrait vous recommander de consulter un autre médecin qui se spécialise dans les désordres auditifs (otologiste ou oto-rhino-laryngologiste). Il existe plusieurs tests pour mesurer les pertes auditives et en déterminer les causes.

L'audiométrie est un test qui mesure la perte de l'audition à l'aide d'un appareil électronique. Pour déterminer si un enfant ou un nourrisson est atteint de surdité profonde, les médecins ont recours au dépistage par émissions otoacoustiques (EOA). Si un enfant échoue au test par émissions otoacoustiques, on procède à l'évaluation audiologique des réponses évoquées auditives du tronc cérébral.

Des tests neurologiques, parmi lesquels un test d'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou une tomographie assistée par ordinateur (TAO), peuvent être réalisés pour détecter d'éventuelles tumeurs mettant en jeu le nerf auditif, en particulier chez les personnes pour qui la perte d'audition est considérablement plus importante dans l'une des deux oreilles.

Traitement et Prévention

La perte auditive et la surdité de perception ont tendance à être permanentes, car elles impliquent des lésions des nerfs ou de l'oreille interne. La seule méthode de traitement est le port d'un appareil d'assistance auditive derrière l'oreille qui amplifie électroniquement le volume du son. Les prothèses auditives sont habituellement une variante d'un dispositif porté à l'intérieur ou derrière l'oreille. Beaucoup sont programmables pour les rendre plus efficaces dans une variété de situations comme les environnements bruyants ou l'utilisation au téléphone.

L'appareil d'aide à l'audition porté dans un boîtier sur le thorax est le type d'audioprothèse le plus puissant pour la surdité profonde bien qu'il ne soit utilisé que rarement de nos jours. Les personnes nées sans conduit auditif (l'orifice menant vers l'oreille interne) utilisent parfois un appareil d'aide à l'audition à conduction osseuse. L'appareil transmet le son à l'oreille interne par les os du crâne et peut être implanté chirurgicalement dans l'os derrière l'oreille.

La perte auditive et la surdité de transmission peuvent à l'occasion être traitées en retirant la cause du blocage, par exemple, de la cire dans le canal externe ou du liquide dans l'oreille moyenne. Il est possible de traiter certains des problèmes associés aux osselets de l'oreille moyenne (otosclérose) grâce à une intervention chirurgicale.

Lorsque la personne ne peut entendre les sons même avec une prothèse acoustique, elle peut bénéficier d'un implant cochléaire. Des fils très fins sont alors implantés dans l'oreille interne. Ils relient le nerf auditif à un appareil qui convertit le son en impulsions électriques. Celles-ci stimulent le nerf auditif afin qu'il envoie ensuite les impulsions au cerveau. De nombreuses personnes bénéficiant d'un implant cochléaire moderne à canaux multiples sont en mesure de comprendre des paroles sans avoir à lire sur les lèvres, y compris des paroles téléphoniques. D'autres outils aident les sourds profonds, comme les systèmes d'alerte lumineux (une lumière s'allume à chaque coup de sonnette) et les appareils de communication téléphonique.

Pour communiquer, de nombreuses personnes sourdes lisent sur les lèvres ou utilisent le langage des signes. Les nourrissons et les enfants plus âgés qui sont sourds ont besoin d'une formation spéciale en langage qui devrait commencer dès que la surdité a été identifiée. Elle implique l'apprentissage du langage des signes et de la lecture sur les lèvres, ainsi que des traitements d'orthophonie.

Il est possible de prévenir les problèmes auditifs en réduisant l'exposition au bruit. Une protection auditive doit être utilisée systématiquement lors de l'utilisation de machines ou lors de l'exposition à des bruits forts de toutes sortes. On ne devrait pas écouter de la musique trop forte à l'aide d'écouteurs. Il est important que les enfants reçoivent tous les vaccins afin de réduire le risque de maladies infectieuses susceptibles d'entraîner des pertes auditives permanentes ou la surdité. Éviter certains médicaments peut empêcher des lésions de l'oreille causées par certaines substances. S'il est impossible d'y renoncer complètement, la surveillance des taux sanguins de ces substances permet aux professionnels de la santé de maintenir ces médicaments à des niveaux sans danger pour l'organisme.

 


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Perte-auditive-et-surdite