Description

La névralgie essentielle du trijumeau, qui se manifeste par une douleur survenant à répétition d'un seul côté du visage, est le résultat d'une atteinte à l'une des trois branches du nerf trijumeau ou à plusieurs d'entre elles. Le trijumeau est responsable du transport des sensations de la face au cerveau. La névralgie du trijumeau s'appelle aussi tic douloureux.

Le terme tic est employé dans ce cas parce que les personnes qui souffrent d'une névralgie du trijumeau contractent souvent leurs muscles faciaux, ou grimacent de douleur, en raison de la grande intensité de la douleur. Les adultes de tous âges peuvent être touchés. Cependant, la fréquence de ce trouble augmente avec l'âge; il est donc plus courant après 50 ans. Cette affection est plus susceptible de se produire chez les femmes que chez les hommes.

Causes

La névralgie essentielle du trijumeau est habituellement causée par la pression d'un vaisseau sanguin sur un nerf dans le crâne. Plus rarement, la sclérose en plaques ou la présence d'une tumeur peuvent être responsables de la névralgie du trijumeau. Dans de nombreux cas, par contre, il n'y a aucune cause apparente.

Symptômes et Complications

Une atteinte du nerf trijumeau provoque des accès de douleur intense et perçante (un déchirement, un éclair douloureux ou une sensation aiguë de coupure) qui durent de plusieurs secondes à plusieurs minutes. Les épisodes douloureux peuvent se reproduire à nouveau dans les jours, semaine ou mois qui suivent; les périodes de rémissions peuvent raccourcir avec l'âge.

La douleur peut être atroce et elle est ressentie dans n'importe quelle zone de la partie inférieure du visage, habituellement à la joue, près du nez ou à la mâchoire. Il est également possible de ressentir la douleur dans les lèvres, les gencives, la joue, le menton et parfois le front. La douleur n'est habituellement ressentie que d'un côté du visage.

La douleur peut être spontanée ou provoquée par le contact d'une zone particulière (appelée zone gâchette) ou même par le fait de sourire, de parler, de se moucher, de se brosser les dents ou de mastiquer.

Bien que la douleur soit débilitante, elle ne menace pas la vie de la personne atteinte. Pour certaines personnes, la douleur est totalement invalidante et peut survenir jusqu'à 100 fois par jour. Lorsque se nourrir déclenche la douleur, les gens perdent souvent du poids, car ils ont peur de manger. La douleur peut être si intense qu'elle peut réveiller les personnes touchées. D'autres personnes présentent une forme beaucoup plus légère.

Diagnostic

Il n'existe aucun examen spécifique pour diagnostiquer une névralgie essentielle du trijumeau. Toutefois, votre médecin sera en mesure de poser un diagnostic facilement, compte tenu de l'aspect caractéristique de la douleur et de son mode répétitif. La cause la plus courante est la compression du trijumeau par un vaisseau sanguin à l’intérieur de la tête. Un examen d’imagerie par résonance magnétique permet parfois de visualiser ce phénomène. Tout d'abord, votre médecin souhaitera probablement exclure d'autres affections pouvant provoquer une douleur dans la tête, par exemple des troubles de la mâchoire, des dents ou des sinus, ou encore une compression du nerf trijumeau par une tumeur ou un anévrisme. Pour ce faire, il peut avoir recours à des radiographies, à une tomodensitométrie ou à un test d'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Traitement et Prévention

Il est important pour les gens souffrant de névralgie importante du trijumeau de recevoir le traitement approprié dès que possible, car la douleur peut entraver leurs activités normales, comme manger et dormir, et peut mener à la dépression, voire au suicide.

Les médicaments typiques contre la douleur ne sont habituellement d'aucun secours en présence d'une névralgie du trijumeau parce que les épisodes douloureux sont attribuables à une atteinte du nerf. Il a été démontré que certains anticonvulsivants comme la carbamazépine*, en stabilisant la membrane des cellules nerveuses, réduisent le nombre et l'intensité des épisodes douloureux de la névralgie du trijumeau. D'autres médicaments, comme certains relaxants musculaires ou certains autres types d'analgésiques peuvent également être utiles.

Si la douleur n'est pas soulagée par des médicaments, l'intervention chirurgicale visant à réduire la douleur des nerfs offre une autre option thérapeutique. L’intervention chirurgicale à ciel ouvert qui a pour but de diminuer la pression exercée par le vaisseau sanguin sur le nerf est efficace chez plus de 85 % des patients. Si la personne n’est pas une bonne candidate à une intervention à ciel ouvert, il est possible de faire un test en injectant de l’alcool dans un nerf pour en bloquer momentanément le fonctionnement. Si la douleur est soulagée, une électrode ou un ballon peut être introduit temporairement dans le ganglion du nerf trijumeau, qui fait partie du nerf, dans le but de produire une lésion mécanique ou électrique. Cette technique peut être très efficace pour atténuer la douleur. Une lésion du ganglion du trijumeau peut également être provoquée en ayant recours à l’irradiation à dose élevée focalisée. Il s’agit là d’une méthode éprouvée pour le traitement de la névralgie du trijumeau.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Nevralgie-essentielle-du-trijumeau