Description

La maladie du charbon (également appelée anthrax) est une infection causée par la bactérie Bacillus anthracis. Cette bactérie forme des versions latentes ou spores, protégées par une enveloppe dure. Les spores, forme sous laquelle les bactéries causent l'infection, peuvent survivre dans le sol pendant de nombreuses décennies.

La maladie du charbon s'observe habituellement chez les animaux comme le porc, la vache, le cheval et la chèvre, mais elle peut aussi infecter les humains. L'infection de l'homme peut se produire par contact des spores avec une coupure ou une égratignure de la peau (charbon cutané), par inhalation des spores (charbon pulmonaire), ou par ingestion de viande contenant ces spores (charbon intestinal).

Dans la guerre biologique, la maladie du charbon peut être propagée intentionnellement dans l'air ou au moyen d'un objet qui transporte ces bactéries. La maladie du charbon ne se transmet pas d'une personne à l'autre (elle n'est donc pas contagieuse).

Les symptômes du charbon cutané apparaissent presque immédiatement, dans la journée qui suit l'infection. Les symptômes du charbon pulmonaire apparaissent 2 à 6 jours après l'infection mais peuvent ne pas être visibles avant 6 semaines ou plus. Les symptômes du charbon intestinal apparaissent entre 1 à 7 jours après l'infection.

Causes

Les cas de charbon résultant de causes naturelles sont très rares chez l'homme. Par contre, la bactérie du charbon peut être produite en laboratoire et utilisée comme agent pathogène dans les armes biologiques. La bactérie du charbon est employée à cette fin en raison des graves problèmes de santé qui surviennent lorsque les spores sont inhalées. Le charbon pulmonaire entraîne souvent la mort s'il n'est pas traité dès les premiers stades, c'est pourquoi il est très important de savoir reconnaître les symptômes de cette infection (voir « Symptômes et complications »).

La forme la plus fréquente du charbon est le charbon cutané (de la peau). Cette forme de la maladie représente en effet plus de 95 % des infections par la bactérie du charbon dues à des causes naturelles. Le charbon cutané peut survenir lorsqu'une personne manipule des animaux ou des produits d'origine animale (laine ou autres matériaux tissés) qui sont contaminés par la bactérie du charbon, ou lorsqu'elle entre en contact avec des matières ayant été intentionnellement infectées.

En Amérique du Nord, il est très rare que de la viande soit contaminée par la bactérie qui cause la maladie du charbon. Par conséquent, le charbon intestinal y est peu fréquent.

Symptômes et Complications

Le charbon pulmonaire est de loin la forme la plus dangereuse de l'infection, mais aussi la plus rare. Les premiers symptômes ressemblent à ceux de la grippe et comprennent de la fièvre, des maux de poitrine, des malaises, de la fatigue et une toux sèche. Les premiers signes de la maladie peuvent se déclarer dans les 48 heures après l'inhalation des spores de la bactérie.

Si les premiers symptômes ne sont pas soignés sans tarder, l'infection peut s'aggraver et se transformer rapidement en une maladie ressemblant à une pneumonie (inflammation des poumons). Les symptômes sont alors l'essoufflement, une fièvre élevée, une fréquence cardiaque élevée et des sueurs abondantes. Une méningite (inflammation des tissus du cerveau) et une douleur à l'abdomen s'ensuivent; peu de malades survivent plus de quelques jours après la manifestation de ces symptômes. Heureusement, un traitement précoce réduit le risque de mortalité.

Le charbon cutané est beaucoup moins dangereux que le charbon pulmonaire. Lorsque l'infection survient sous cette forme, une bosse, qui ressemble à une piqûre d'insecte ou d'araignée et qui provoque parfois des démangeaisons, apparaît sur la peau. Après 1 ou 2 jours, des plaies dont le centre devient noir, se développent. Généralement, la personne atteinte de charbon cutané ne se sent que légèrement malade. Un traitement précoce aux antibiotiques réussit presque toujours à guérir cette forme de la maladie.

Par contre, si le charbon cutané n'est pas traité, les bactéries peuvent s'infiltrer dans la circulation sanguine et provoquer des symptômes plus graves. Les signes d'une propagation de l'infection comprennent la fièvre, des frissons et le gonflement des ganglions lymphatiques proches de la région de la plaie.

Quant au charbon intestinal, les symptômes sont les suivants : douleurs abdominales importantes, nausées, vomissements, diarrhée importante, fièvre, et saignements des voies gastro-intestinales (estomac et intestins).

Il est important de se rappeler que la maladie du charbon ne se transmet pas d'une personne à l'autre. Il est très rare qu'une personne contracte la maladie du charbon à moins que les spores ne se soient introduites sous la peau ou dans la paroi de l'estomac ou des intestins. De plus, le charbon pulmonaire ne se contracte qu'après que des milliers de spores aient été inhalées dans les poumons.

Diagnostic

On diagnostique l'anthrax en analysant des échantillons provenant du sang, des sécrétions respiratoires ou de plaies cutanées. Les échantillons sont envoyés à un laboratoire pour déterminer s'ils contiennent les bactéries qui causent la maladie du charbon. Les résultats sont normalement disponibles 2 jours environ après la prise des échantillons.

Pour déterminer si une personne a été en contact avec la bactérie du charbon, on peut effectuer des analyses de sang. Si c'est le cas, des anticorps (protéines combattant les substances étrangères au corps) de la bactérie auront été produits par le système immunitaire de la personne et pourront être détectés par des tests en laboratoire.

Il est possible d'être exposé à la bactérie du charbon sans nécessairement contracter la maladie par la suite. Cependant, si le résultat d'un test de laboratoire s'avère positif, la personne en question devra être soignée, au cas où l'infection serait dans ses premiers stades, avant que les symptômes ne deviennent manifestes.

Traitement et Prévention

La prévention de la maladie du charbon comprend l'immunisation et le traitement par antibiotiques des personnes ayant été exposées à la bactérie du charbon. L'immunisation avant exposition n'est pas recommandée. Bien qu'il soit toujours expérimental, le vaccin sous-cutané (sous la peau) se donne habituellement dès qu'une exposition est détectée, puis 2 semaines après et encore 2 semaines plus tard. Le traitement par antibiotiques se poursuit pendant au moins 4 semaines (jusqu'à ce que tous les vaccins aient été administrés) et généralement jusqu'à 60 jours.

Le charbon cutané des adultes et enfants se soigne à la ciprofloxacine, la doxycycline ou l'amoxicilline * pendant 60 jours. Chez les jeunes enfants, la ciprofloxacine peut entraîner des troubles de développement osseux et la doxycycline peut ralentir la croissance osseuse et provoquer une décoloration des dents. Les risques liés à l'utilisation de ces antibiotiques pour les enfants et les adolescents de moins de 18 ans, doivent donc être évalués à la mesure des bienfaits du traitement contre la maladie du charbon.

L'anthrax respiratoire est habituellement traité avec de la ciprofloxacine ou de la doxycycline en injection (par voie intraveineuse) en même temps que deux autres antibiotiques administrés par voie intraveineuse (par ex. la clindamycine, la rifampine, la pénicilline, l'ampicilline, la vancomycine, l'imipénem, la clarithromycine ou le chloramphénicol). Si le patient est en mesure d'avaler, ces antibiotiques sont ensuite pris par voie orale pendant une durée totale de 60 jours. Les femmes enceintes reçoivent le même traitement.

L'Office du contrôle pharmaceutique et alimentaire des États-Unis (FDA) déclare qu'« il n'existe pas de preuve scientifique crédible pour indiquer que des suppléments alimentaires en vente sur le marché permettraient de prévenir ou de soigner l'anthrax ». Ce communiqué est une réponse aux déclarations selon lesquelles des substances telles que l'huile d'origan ou l'eau minérale à forte teneur en zinc peuvent contrôler la maladie.

 


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.