Description

La maladie des légionnaires, ou légionellose, est une infection pulmonaire (une pneumonie) causée par les bactéries de l'espèce Legionella.

Cet organisme a d'abord été découvert en 1976, lorsque 221 délégués participant à un congrès de l'American Legion à Philadelphie sont tombés mystérieusement malades. Parmi ces 221 délégués, 34 sont morts. Après avoir écarté la possibilité d'intoxication alimentaire, on a conclu à l'inhalation d'une bactérie qui a reçu plus tard le nom des premières victimes qu'on lui connaissait.

Cette bactérie avait causé une éclosion de cas semblables 2 ans plus tôt au même hôtel, mais les symptômes des 11 délégués qu'elle avait touchés étaient passés inaperçus. En 1965 des examens biologiques ont été menés sur les échantillons prélevés sur 81 patients d'un hôpital psychiatrique de Washington (D.C.). Ils ont confirmé que Legionella était responsable de l'infection respiratoire inconnue qui avait frappé ces personnes. Il semblerait que Legionella avait infecté bien des personnes au cours des années antérieures à sa découverte, mais ce sont les immeubles modernes ventilés mécaniquement qui en ont fait une grave menace.

La majorité des cas de maladie des légionnaires sont isolés et sporadiques. Bien qu'elle se déclare plus communément vers la fin de l'été et le début de l'automne, elle peut se manifester à n'importe quel moment de l'année.

Causes

La bactérie Legionella vit dans l'eau ou dans le sol imbibé d'eau, et elle doit être inhalée pour causer une infection. Dans la nature, rien ne permet de disperser les gouttelettes d'eau infectées par la Legionella dans l'air. Toutefois, les tours de réfrigération et les condenseurs évaporatifs modernes des grands édifices facilitent l'apparition dans l'air de ces bactéries d'origine hydrique.

Une telle tour fonctionne en pulvérisant de fines gouttelettes d'eau dans l'air de chauffage. Plus les gouttelettes sont minuscules, plus le refroidissement est efficace, par conséquent divers dispositifs sont utilisés pour transformer les grosses gouttes en gouttelettes de plus en plus fines. Ces tours sont souvent contaminées par des dépôts de tartre et des algues, deux éléments qui favorisent la prolifération de Legionella.

Dans les édifices plus vieux, mal conçus ou mal entretenus, l'eau évaporée ou des gouttelettes peuvent pénétrer à l'intérieur du système de climatisation par des brèches dans les conduites, en particulier si celles-ci se trouvent trop près de la tour de réfrigération. La vapeur d'eau et les gouttelettes contaminées sortent aussi directement par le haut du refroidisseur, et gagnent éventuellement les tours de refroidissement des immeubles adjacents. La plupart du temps, la maladie des légionnaires se manifeste dans de grands établissements, et tout particulièrement dans des hôtels et des hôpitaux ou des paquebots de croisière. La maladie se transmet par le biais des systèmes de climatisation, de chauffage et de refroidissement.

Legionella peut facilement survivre dans les réservoirs d'eau chaude. Elle a été détectée dans les pommes de douche qui projettent l'eau en gouttelettes assez fines pour atteindre les poumons. Les humidificateurs électriques et les appareils d'assistance respiratoire utilisés en milieu hospitalier ont abrité la bactérie responsable de cas de maladie des légionnaires. Elle a été parfois transmise en plein air, habituellement dans les endroits où des travaux d'excavation ont déplacé de la terre excessivement humide.

La bactérie peut également atteindre les poumons par aspiration. L'aspiration se produit lorsque des liquides ou des aliments sont accidentellement inhalés dans les poumons au lieu d'être avalés et d'aller dans l'estomac.

Bien que la maladie des légionnaires puisse frapper n'importe qui, quelques personnes y sont plus vulnérables. Les personnes d'âge moyen et les aînés en courent un plus grand risque. Les affections ci-après augmentent le risque de contracter la maladie des légionnaires :

  • le cancer;
  • une maladie chronique du rein;
  • l'usage des corticostéroïdes (par ex. la prednisone, la dexaméthasone);
  • le diabète;
  • une greffe d'organe;
  • le tabagisme;
  • une infection virale ou toute autre affection susceptible d'affaiblir le système immunitaire.

La maladie des légionnaires ne se transmet pas d'une personne à l'autre; elle n'est donc pas contagieuse. Les preuves qui existent permettent d'avancer que les personnes qui boivent de l'eau contaminée ne la contracteront que s'ils l'aspirent ou l'inhalent.

Symptômes et Complications

Legionella peut causer une infection évoquant une légère grippe que l'on appelle fièvre de Pontiac et qui ne culmine pas en infection du poumon. Bien que la fièvre de Pontiac soit moins courante que la maladie des légionnaires, sa présence ne passe pas inaperçue, une de ses plus importantes éclosions s'est produite au Canada. Les symptômes se caractérisent par une fièvre, des courbatures, un vague endolorissement et des maux de tête. Si une toux survient, elle est légère. Les personnes atteintes se rétablissent habituellement sans traitement au bout d'une semaine environ.

En général, Legionella cause une pneumonie. La pneumonie est une affection qui se caractérise par le remplissage en liquide ou en pus des petites poches d'un poumon ou des deux. Environ 5 % à 15 % des personnes infectées succombent à une pneumonie entraînée par la maladie des légionnaires.

Les premiers symptômes de la maladie des légionnaires se manifestent par une sensation de malaise généralisé, de la fatigue, des maux de tête, un vague endolorissement musculaire, la diarrhée et une douleur abdominale. En règle générale, ces symptômes apparaissent entre 2 et 10 jours après l'infection. En cas de maladie des légionnaires avérée, les personnes touchées ont rapidement une toux sèche, une forte fièvre, des frissons, et une douleur thoracique. Une pneumonie se manifeste d'abord dans un poumon, mais elle se propage souvent à l'autre. En outre, de la confusion, une altération de la mémoire et des hallucinations se manifestent quelquefois.

Parmi les complications dues à la maladie des légionnaires, on a observé une insuffisance respiratoire (due à l'incapacité des poumons de fournir suffisamment d'oxygène), une insuffisance rénale et un choc septique (causé par une chute de la pression artérielle qui entrave l'alimentation en oxygène des tissus de l'organisme).

Diagnostic

Les symptômes ne suffisent pas pour faire la distinction entre la maladie des légionnaires et l'une des formes graves de pneumonie. L'analyse de choix pour la détection de la bactérie Legionella est une technique appelée PCR (réaction en chaîne par polymérase) par laquelle des parcelles de la bactérie présente dans les crachats sont « amplifiées », puis détectées dans un dispositif d'équipement de laboratoire spécial. Il s'agit d'un test rapide et très précis, mais il est coûteux. Un autre test rapide, simple et fiable de détection de la Légionella est une analyse d'urine détectant la présence de l'antigène (une composante de la paroi de la bactérie), mais il ne détecte qu'un (1) sérogroupe (le groupe 1) sur 70. Toutefois, ce sérogroupe représente 70 % des cas de la maladie chez les humains. Il est occasionnellement nécessaire d'isoler la bactérie du sang, des crachats ou des échantillons du tissu pulmonaire, mais cette technique est souvent lente et complexe. La recherche d'anticorps dans le sang ou l'urine est la méthode la plus facile de diagnostiquer la présence de Legionella, mais plusieurs semaines peuvent s'écouler avant l'apparition de ces anticorps.

Traitement et Prévention

La maladie des légionnaires se soigne au moyen d'antibiotiques. Le traitement dure 14 jours, mais les personnes ayant un système immunitaire affaibli devraient suivre un traitement de 3 semaines afin de prévenir des récidives. Les chances de survie dépendent de la force des poumons, du système immunitaire et de l'étendue de la propagation de l'infection bactérienne dans les poumons.

Il n'existe aucune mesure de protection garantie contre la maladie des légionnaires, mais les dispositions ci-après pourraient s'avérer utiles :

  • évitez les infections respiratoires virales comme le rhume banal et la grippe ;
  • désinfecter régulièrement les humidificateurs, les pommes de douche, les cuves thermales et les bains tourbillon ;
  • abstenez-vous de fumer ;
  • faites-vous vacciner tous les ans contre la grippe ;
  • veillez à ce que votre équipement de refroidissement soit désinfecté (pas simplement nettoyé) régulièrement ;
  • lavez-vous les mains après avoir été en contact avec des personnes atteintes d'une infection respiratoire.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Maladie-des-legionnaires