Description

La maladie cœliaque est également désignée sprue cœliaque, sprue non tropicale et entéropathie au gluten. Il s'agit d'une affection auto-immune héréditaire caractérisée par une réaction allergique retardée au gluten (une protéine qui rend la pâte collante) qui se retrouve dans les céréales, comme le blé, l'orge et le seigle. Cette hypersensibilité est à l'origine de lésions sur la paroi de l'intestin grêle qui ne peut plus absorber les nutriments provenant de l'alimentation.

La maladie cœliaque touche approximativement 0,5 % à 1 % de la population du Canada. Les résultats de récentes recherches vont à l'encontre des convictions établies, car ils révèlent que les cas de maladie cœliaque sont tout aussi fréquents parmi les habitants d'Afrique, d'Amérique du Sud et d'Asie.

Causes

Normalement, la muqueuse de l'intestin grêle est tapissée de petites saillies en forme de doigts appelées villosités. Ces villosités ont des terminaisons filiformes ressemblant à des poils et dénommées microvillosités qui attrapent et absorbent les nutriments provenant de l'alimentation. La réponse allergique à l'ingestion d'aliments renfermant du gluten engendre un processus qui cause l'aplatissement ou la disparition de ces villosités. La déformation des villosités et l'absence de leurs terminaisons filiformes altèrent la structure de la muqueuse intestinale et entraînent des lésions.

Autrefois, cette affection se classait parmi les maladies qui se manifestaient toujours dans l'enfance, mais on sait maintenant que les personnes qui ont des facteurs prédisposant à la maladie cœliaque peuvent en être touchées à tout âge. Vous y êtes plus susceptible si vous avez des antécédents familiaux de maladie cœliaque, si vous souffrez de diabète de type 1 ou d'un autre trouble auto-immun comme une thyroïdite. Les aînés peuvent observer l'apparition des symptômes de la maladie cœliaque après une infection intestinale ou un autre trouble intestinal.

Symptômes et Complications

L'organisme d'une personne atteinte de maladie cœliaque n'a pas la capacité d'absorber les nutriments provenant de l'alimentation. Ce problème de malabsorption peut entraîner des carences en vitamine et en minéraux. Une carence en fer due à une malabsorption cause une anémie, c'est-à-dire une diminution du taux de globules rouges susceptible d'engendrer de la fatigue et un état de faiblesse générale. Les symptômes de la maladie cœliaque peuvent comporter une diarrhée aiguë, une sensation de ballonnement et des crampes abdominales.

Les aliments qui ne sont pas absorbés sont excrétés dans les selles. Une personne atteinte d'une diarrhée aiguë risque de se déshydrater. Les émissions fécales sont souvent volumineuses et mousseuses, elles sont grises ou d'un brun clair et elles sentent le rance étant donné qu'elles contiennent des graisses qui n'ont pas été absorbées. Les selles collent souvent à la cuvette des toilettes en raison de la grande quantité de gras qu'elles contiennent.

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque perdent souvent du poids parce que leur corps ne peut pas absorber les nutriments essentiels provenant de leur alimentation. Le manque de vitamines et de minéraux peut mener à diverses complications. Les personnes qui ont besoin de protéines ont des jambes qui enflent, tandis que celles à qui la vitamine K fait défaut observent un saignement des gencives. Certaines carences entraînent des atteintes neurologiques qui provoquent des troubles de la pensée et de la concentration. D'autres sont à l'origine d'une peau sèche, ou de lésions sur les lèvres et la langue. Quelquefois, les personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent d'ostéomalacie (un ramollissement des os) imputable à des déficiences nutritionnelles.

Nous savons maintenant, grâce aux procédés d'examens modernes (reportez-vous à la section « Diagnostic ») que quelques personnes atteintes de la maladie cœliaque ne présentent pas nécessairement les symptômes intestinaux que les médecins avaient l'habitude de considérer comme caractéristiques pour poser le diagnostic de maladie cœliaque. Si vous observez la survenue de certains symptômes plus généraux comme une anémie, des anomalies de la fonction hépatique, ou de l'arthrite, votre médecin pourrait vous recommander des examens qui mettraient en évidence la présence de la maladie cœliaque. Si vous êtes atteint de la maladie cœliaque, vous pouvez également subir de l'infertilité.

Diagnostic

Pour poser le diagnostic de maladie cœliaque, un médecin doit prescrire des épreuves de laboratoire et mener un interrogatoire sur les symptômes et leur lien avec l'alimentation. Ces épreuves de laboratoires comportent habituellement des analyses de sang et an examen de votre intestin grêle qui consiste à prélever un échantillon du tissu intestinal.

Les analyses de sang permettent de déceler une surproduction de certains anticorps spécifiques à la maladie cœliaque. Ces anticorps sont un signe que le corps confond le gluten avec un corps étranger qu'il devrait éliminer.

Si une exploration complémentaire est requise, votre médecin insérera un mince tube appelé endoscope dans votre intestin. Un échantillon du tissu de la paroi de l'intestin grêle sera prélevé pour être examiné au microscope. Le médecin étudiera alors les cellules en cherchant à mettre en évidence les signes de la maladie cœliaque.

Traitement et Prévention

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent s'abstenir de manger des aliments renfermant du gluten. Ce qui revient à dire qu'elles doivent éviter les produits de boulangerie à base de blé, de seigle ou d'orge. Le gluten se retrouve aussi dans beaucoup d'aliments préparés comme les pâtes alimentaires. Il n'y a pas encore longtemps, on recommandait aux personnes atteintes de maladie cœliaque de se méfier de l'avoine. Nous savons maintenant que l'avoine ne contient pas de gluten, bien que les produits à base d'avoine puissent être contaminés en cours de fabrication.

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent vérifier attentivement les étiquettes apposées sur les aliments préparés afin de repérer la présence de gluten. Elles ne devraient acheter des aliments traités que lorsqu'elles savent exactement ce qui entre dans leur composition. Elles devraient également faire preuve de prudence au sujet des vitamines et des médicaments qu'elles utilisent et vérifier que ces produits ne renferment pas de gluten. L'éventail des produits alimentaires sans gluten s'élargit heureusement de plus en plus fréquemment.

Une bonne hydratation est importante. La prise de vitamines et de suppléments minéraux pourrait également atténuer les effets des problèmes liés à la malabsorption. Une fois qu'une personne commence à suivre un régime alimentaire sans gluten, l'intestin commence à se cicatriser et le trouble de l'absorption est susceptible de se résoudre.

L'adoption d'un régime alimentaire vraiment sans gluten peut s'avérer difficile, il est donc important que le diagnostic de maladie cœliaque soit confirmé. Si on diagnostique la maladie cœliaque chez vous, vous devez suivre un régime alimentaire sans gluten pour le reste de votre vie. Certaines personnes trouvent qu'il leur est utile de consulter un nutritionniste pour apprendre comment adopter un régime alimentaire sans gluten.