Description

L'hypersensibilité aux métaux est un désordre du système immunitaire. Il s'agit d'une affection commune qui touche 10 à 15 % de la population. Elle peut produire une variété de symptômes, notamment des éruptions cutanées, de l'enflure ou de la douleur causée par le contact avec certains métaux (consultez la section sur les symptômes et les complications, plus loin dans le texte).

En plus des réactions cutanées locales, l'hypersensibilité aux métaux peut également se manifester comme sous la forme d'affections plus chroniques comme la fibromyalgie et le syndrome de fatigue chronique. Il existe de nombreux symptômes locaux et systémiques qui, lorsqu'ils sont considérés dans leur ensemble, peuvent être causés par des hypersensibilités aux métaux.

On estime que jusqu'à 17 % et 3 % des femmes et d'hommes, respectivement, sont allergiques au nickel et que dans la population générale, 1 à 3 % des individus sont allergiques au cobalt et au chrome. Ces types de réactions peuvent être des réactions localisées limitées à une partie du corps, mais elles peuvent également être plus généralisées et toucher des parties plus éloignées du corps.

Causes

Les symptômes de l'hypersensibilité aux métaux sont causés lorsque le système immunologique de l'organisme commence à considérer les ions métalliques comme des menaces étrangères. Les cellules dont le système immunologique est composé tuent normalement les bactéries et les virus étrangers en provoquant de l'inflammation. Si elles commencent à attaquer les ions métalliques que vous touchez, mangez, respirez ou qui sont implantés dans votre personne, elles peuvent produire une variété de symptômes (consultez la section sur les symptômes et les complications, plus loin dans le texte).

Les allergènes métalliques potentiels (éléments déclencheurs des réactions allergiques) se rencontrent très fréquemment dans la vie de tous les jours. Il est facile d'identifier des sources typiques comme les montres, les pièces de monnaie et les bijoux. Toutefois, il existe également des sources moins évidentes de métal dans nos vies quotidiennes. Par exemple, certains produits cosmétiques et solutions pour lentilles cornéennes peuvent également contenir des métaux susceptibles de déclencher une réaction sur la région touchée.

Le nickel est l'un des allergènes les plus fréquents; il provoque d'importantes dermatites de contact locales (rougeur de la peau et démangeaisons). Le cobalt, le cuivre et le chrome sont également souvent responsables de réactions. On peut retrouver ces métaux dans des articles de consommation comme des bijoux, des téléphones cellulaires et certains articles vestimentaires.

En plus des articles auxquels nous sommes exposés quotidiennement, certains dispositifs médicaux contiennent également des allergènes potentiels comme le chrome et le titane. Certains types d'implants dentaires et de produits utilisés pour les obturations contiennent souvent du métal. Quelques stérilets utilisés pour la contraception sont fabriqués avec du cuivre et ils peuvent également causer des réactions d'hypersensibilité. Les dispositifs implantables comme les hanches et les genoux artificiels, les stimulateurs cardiaques, les endoprothèses et les plaques, les tiges et les vis servant à réparer les fractures peuvent contenir des métaux susceptibles de provoquer des réactions d'hypersensibilité. La nature de ces réactions est souvent plus importante lorsque les allergènes ont été implantés à l'intérieur du corps pendant une période de temps prolongée.

De plus, les personnes qui souffrent déjà d'un désordre auto-immunitaire (un désordre caractérisé par une activité exagérée du système immunitaire) courent un risque accru de contracter une hypersensibilité aux métaux, car leur système immunitaire se trouve dans un état d'activité constant.

Symptômes et Complications

Les signes et les symptômes attribuables aux hypersensibilités aux métaux peuvent être légers et localisés ou plus importants et généralisés.

Les réactions limitées peuvent apparaître comme une dermatite de contact sur la peau exposée à un métal. La peau peut sembler rouge, enflée et prurigineuse (démanger). Il se peut qu'on constate la présence d'urticaire et d'éruptions cutanées.

Les réactions plus importantes d'hypersensibilité à un métal se produisent habituellement après une exposition prolongée à un allergène métallique comme un implant ou par l'intermédiaire de l'inhalation ou de l'ingestion d'ions métalliques. Ces réactions provoquent souvent de la douleur, de l'inflammation et de l'enflure chronique aux articulations ou aux muscles, ce qui mène à de la fatigue chronique et à un manque d'énergie. De plus, la fibromyalgie (douleur d'origine indéterminée) et le syndrome de fatigue chronique peuvent aussi faire partie de la présentation clinique des personnes souffrant d'hypersensibilités aux métaux.

Parmi les symptômes fréquemment rencontrés dans l'hypersensibilité aux métaux, on retrouve :

  • l'apparition des cloques sur la peau;
  • une déficience cognitive;
  • des douleurs articulaires;
  • des douleurs musculaires;
  • une enflure;
  • une éruption cutanée;
  • un état dépressif;
  • une fatigue chronique;
  • la fibromyalgie;
  • de l'inflammation chronique;
  • un rougissement de la peau;
  • de l'urticaire.

Troubles apparentés

Les symptômes et les affections suivants ont été associés à l'hypersensibilité aux métaux. Si vous êtes atteint de l'une ou l'autre de ces affections, il vous serait possiblement utile de discuter avec votre médecin de la possibilité que vous soyez atteint d'une hypersensibilité aux métaux :

  • les eczémas;
  • la fibromyalgie;
  • l'ostéomyélite;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • Syndrome de la fatigue chronique.

Diagnostic

Votre médecin peut soupçonner la présence d'une hypersensibilité aux métaux en se basant sur l'ensemble de vos antécédents et sur vos signes et symptômes. Pour établir les causes possibles d'une exposition à des métaux, votre médecin pourrait vous demander si vous avez déjà subi l'implantation d'un dispositif métallique, si vous fumez ou si vous utilisez des cosmétiques régulièrement.

En plus de vous questionner en détail sur vos antécédents médicaux, votre médecin pourrait également vous prescrire certaines analyses de laboratoire pour confirmer si vous êtes atteint d'une hypersensibilité aux métaux. Ces analyses nécessitent habituellement un prélèvement sanguin au laboratoire. Les techniciens de laboratoire étudieront l'activité des globules blancs lorsqu'ils sont en contact avec certains ions métalliques en utilisant des isotopes radioactifs et en observant au microscope les changements physiques à l'intérieur des cellules. Si l'analyse démontre que vos globules blancs deviennent plus actifs lorsqu'ils sont exposés aux ions métalliques, l'hypersensibilité aux métaux est établie.

Un dermatologue peut également vous faire subir un test d'allergie au cours duquel votre peau sera exposée à divers ions métalliques pour déterminer si elle produit une réaction d'hypersensibilité. Ce test d'allergie, qui est semblable à une épreuve par scarification standard est souvent faite sous forme de test « épicutané ». Les ions métalliques qui sont considérés comme responsables de la réaction allergique sont appliqués sur un timbre qui est appliqué sur la peau. On laisse le timbre en place pendant 48 heures, puis il est retiré de la peau lors de la visite de suivi chez le médecin. La présence de rougeur ou d'irritation sur la peau en dessous du timbre peut représenter une indication de réaction allergique.

Traitement et Prévention

Le traitement d'une hypersensibilité aux métaux et grandement individualisé, car les allergènes et les réactions peuvent différer de façon importante d'une personne à l'autre.

On peut souvent résoudre les hypersensibilités cutanées en évitant l'article qui provoque la réaction. Si la dermatite est plus importante, le médecin peut également prescrire des crèmes et des onguents corticostéroïdes pour réduire l'inflammation locale. Le médecin peut également prescrire des médicaments antihistaminiques à prendre oralement pour réduire davantage la réaction allergique. On peut également utiliser des corticostéroïdes à prendre par la bouche, mais ils peuvent causer des réactions indésirables problématiques.

Les réactions systémiques sont plus difficiles à résoudre, car elles sont souvent causées par la présence d'implants. On envisage parfois d'enlever l'implant lorsqu'un dispositif de remplacement est disponible est qu'il est possible de l'utiliser. Par exemple, on peut utiliser un matériau à base de plastique pour une obturation dentaire pour en remplacer une autre qui était faite de métal. Toutefois, si l'allergie est provoquée par une hanche ou un genou artificiel, on ne pratique que rarement un remplacement avec une alternative non métallique à cause de la difficulté de cette intervention. Pour ces situations, le traitement comprend habituellement des médicaments topiques (appliqués en surface) et oraux pour réduire la réaction allergique. À cause de la difficulté du traitement des allergies systémiques aux métaux, certains médecins recommandent parfois à leurs patients de subir un test d'hypersensibilité avant de choisir un implant.