Description

Environ 4 millions de glandes sudoripares recouvrent le corps et produisent le liquide transparent que nous appelons la sueur. Le corps produit la sueur pour aider à contrôler sa température. Certains éléments déclencheurs peuvent provoquer la production de sueur chez nous, comme les températures élevées, l'exercice, un état de nervosité, la peur ou l'embarras. Chez les personnes atteintes d'hyperhidrose, la quantité de sueur produite est plus grande qu'à la normale et la sudation peut se produire lorsque la température ambiante est fraîche.

L'hyperhidrose touche habituellement les personnes de 25 à 64 ans, quoiqu'elle puisse également survenir chez des personnes plus jeunes. L'interruption des activités quotidiennes causée par la sudation excessive tout comme le dérangement d'autres activités sociales est le résultat fréquent de cette affection. Dans certains cas, les gens ne demandent pas à un médecin de leur procurer un traitement parce qu'elles ne se rendent pas compte qu'il existe des traitements pour réduire la quantité de sueur produite par une personne.

Causes

La cause de l'hyperhidrose est l'hyperactivité des glandes sudoripares. Il existe 2 types d'hyperhidrose : l'hyperhidrose généralisée et l'hyperhidrose locale.

L'hyperhidrose généralisée (ou hyperhidrose secondaire) est ainsi nommée parce que la sudation immodérée se produit sur le corps entier. Elle est souvent causée par une affection médicale comme une infection, une affection chronique ou un désordre qui dérange l'équilibre hormonal normal de l'organisme. Elle peut aussi être provoquée par certains médicaments (par ex. les antidépresseurs).

L'hyperhidrose focale (ou hyperhidrose primitive) se produit seulement sur une partie du corps, notamment les aisselles, la plante des pieds, les paumes, le visage ou d'autres régions. Certains facteurs génétiques jouent un rôle, car plusieurs personnes atteintes d'hyperhidrose focale ont des membres de leur famille qui en sont également atteints. L'hyperhidrose n'est pas une affection contagieuse.

Symptômes et Complications

La sudation immodérée est le principal symptôme de l'hyperhidrose. Elle peut affecter tout le corps ou seulement certaines régions du corps comme les aisselles, les mains, le visage ou les pieds.

Comme elle provoque une augmentation de la moiteur sur la surface des mains, du visage et d'autres régions du corps, ce trouble est susceptible d'affecter considérablement la vie sociale d'une personne.

Plusieurs personnes sont gênées de donner la main ou de serrer quelqu'un dans leurs bras et elles peuvent éviter certaines activités physiques parce qu'elles donnent lieu à de la sudation immodérée. Ces personnes ressentent bien souvent de la gêne et de l'humiliation. La sudation immodérée peut également empêcher une personne de bien faire son travail.

Diagnostic

Pour établir un diagnostic, votre médecin vous fera subir un examen physique pour déterminer la présence de sueur et effectuera habituellement des analyses médicales pour exclure la présence de certaines affections sous-jacentes qui pourraient causer l’hyperhidrose généralisée. On peut également diagnostiquer l’hyperhidrose en se basant sur votre histoire clinique de sudation excessive.

Il est également possible qu’il utilise certaines analyses simples pour confirmer la présence de l’affection. Ces analyses comprennent deux tests communs :

  • le test à l'iode-amidon : un médecin applique une solution d’iode sur la zone de sudation puis il saupoudre de l’amidon et recherche une coloration bleu foncé ou violette. Cette couleur indique la région qui subit une sudation excessive.
  • le test du papier : un médecin place un papier spécial sur la région où la sudation est observée. La sueur est absorbée dans le papier, puis on pèse le papier. Le poids du papier après le test indique la quantité de sueur absorbée.

Traitement et Prévention

Différents types de traitement sont disponibles, en particulier pour l’hyperhidrose focale ou localisée.

Les formes principales de traitement comprennent :

  • des médicaments appliqués sur la peau (ou médicaments topiques). Les médicaments topiques ont une concentration de sels d'aluminium plus élevée que les antiperspirants ordinaires. On les utilise pour traiter les formes moins intenses d’hyperhidrose. Il est possible qu’une certaine irritation se produise avec ce type de traitement, notamment des sensations de brûlure et de piqûre.
  • des médicaments pris oralement. On peut recommander certains médicaments qui réduisent la sudation en agissant sur les nerfs cholinergiques. Parmi les réactions indésirables associées à ces médicaments, on retrouve la sécheresse de la bouche, la constipation, l’accélération du rythme cardiaque, des troubles urinaires, de la sédation et un brouillement de la vision.
  • la toxine botulique A. Ce traitement est utilisé pour l'hyperhidrose focale des aisselles ou des paumes des mains. Le traitement nécessite l’injection dans la zone affectée d’un produit chimique qui bloque les signaux des nerfs aux glandes sudoripares. On administre les injections dans la peau (intradermiques) tous les quelques mois. Parmi les effets secondaires, on observe de la douleur au lieu d'injection, de la démangeaison et des maux de tête.
  • les interventions chirurgicales. Il est possible qu’on utilise la destruction chirurgicale ou l’interruption des voies nerveuses qui amènent les glandes sudoripares à produire de la sueur chez les personnes qui ne répondent pas bien aux autres traitements. Parmi les risques associés à la chirurgie, on retrouve : l’infection, les saignements, et certaines lésions nerveuses. Il existe également un risque d’hyperhidrose compensatoire caractérisée par la sudation excessive d’une région différente du corps après l’intervention chirurgicale.
  • l'ionophorèse. Dans cette forme de traitement, la zone atteinte est submergée dans de l’eau et un courant électrique est passé dans l’eau. On ne sait pas exactement comment ce traitement agit; il est toutefois possible que la charge électrique affecte la production de sueur par les glandes. Cette méthode nécessite beaucoup de temps (plusieurs semaines de traitement) pour l’obtention de niveaux de sudation normaux. Parmi les effets secondaires de ce traitement, on retrouve : la sécheresse et le détachement de la peau.

Malheureusement, il n'y a pas moyen de prévenir l'hyperhidrose. Le traitement peut toutefois apporter un soulagement aux personnes qui en sont atteintes, que ce soit vous ou une personne que vous connaissiez.