Description

La gingivite est une inflammation des gencives causée par des bactéries. Les bactéries s'infiltrent dans l'os au niveau de la racine de la dent et la détruisent. Le dernier stade est appelé périodontite. Il s'agit de l'une des causes principales de la perte des dents pour l'ensemble de la population, et la principale cause chez les personnes âgées.

Causes

Les bactéries responsables de la gingivite se dissimulent à la base des gencives, là où les dents émergent. De nombreuses espèces de bactéries en sont responsables, mais elles portent le nom universel de plaque. La plaque est formée de bactéries, de mucus et de petites particules d'aliments. De nouvelles bactéries viennent s'ajouter constamment et si elles ne sont pas brossées dans un espace approximatif de deux jours, elles forment une couche dure comme la pierre, appelée le tartre. La brosse à dents et la soie dentaire n'y peuvent rien, seul un dentiste peut l'éliminer.

Certaines personnes sont plus exposées que d'autres aux gingivites. La gingivite frappe tout particulièrement les personnes atteintes de diabète, du sida ou de leucémie. Les autres facteurs associés au risque élevé de gingivite sont les suivants :

  • la puberté;
  • une grossesse;
  • la ménopause;
  • le tabac;
  • des obturations et des couronnes dentaires mal ajustées;
  • la respiration buccale;
  • certains facteurs héréditaires;
  • des réactions allergiques (par ex. réaction à la gomme à mâcher à la cannelle);
  • une carence en vitamine C (scorbut);
  • une carence en niacine (vitamine B3) (pellagre);
  • des médicaments (par ex. la pilule contraceptive);
  • un mauvais alignement des dents ou un mauvais ajustement des appareils dentaires (comme des couronnes ou des appareils de rétention).

Les femmes enceintes sont particulièrement exposées aux problèmes de gencives. Les changements hormonaux et le tartre se combinent parfois pour produire une quantité excessive de tissu gingival. Il arrive qu'une tumeur se forme et saigne facilement. Il s'agit d'un épulis de grossesse qui n'a rien à voir avec un cancer. Cette tumeur peut obstruer certaines zones à la base des gencives, permettant aux bactéries de se multiplier en toute sécurité.

Les femmes post-ménopausées peuvent être atteintes d'un état pathologique douloureux appelé gingivite desquamative. Pour des raisons inconnues, les couches externes des gencives se décollent des dents et perdent leur solidité. Cette affection peut causer de vives douleurs, car les terminaisons nerveuses sont souvent exposées.

Certains médicaments sont également associés à la gingivite parmi lesquels :

  • la cyclosporine*, employée pour traiter la polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies auto-immunes;
  • la phénytoïne, employée pour contrôler l'épilepsie et d'autres désordres convulsifs;
  • les inhibiteurs calciques, tels que la nifédipine, employés pour traiter la pression artérielle élevée et d'autres maladies cardiaques.

Certains virus infectent également la bouche. Le virus le plus susceptible de s'attaquer aux gencives est l'herpès. Il crée de minuscules perforations et des ulcères aux gencives et dans d'autres parties de la bouche. Cette affection est appelée gingivo-stomatite herpétique aiguë (en jargon médical, un stomate est un trou). Elle ne touche que les personnes qui attrapent un herpès pour la première fois dans la région buccale.

Symptômes et Complications

La gingivite bactérienne typique est habituellement une affection indolore, même en cas de saignement des gencives. Elles deviennent rouge vif et enflées, sont moins fermes que d'habitude et quelques fois mobiles. Elles sont susceptibles de saigner au cours du brossage des dents et éventuellement au cours des repas. Elles saignent parfois la nuit.

En cas de gingivo-stomatite herpétique, les gencives deviennent également rouge vif. Cette affection est par ailleurs facilement reconnaissable, car elle est habituellement très douloureuse. Des douzaines de minuscules ulcères blancs ou jaunes sont visibles sur les gencives et à l'intérieur des joues.

Le tartre présent à la base des gencives peut ne représenter que la pointe de l'iceberg. Il se répand généralement entre les dents et les gencives, force leur séparation et s'installe dans cette cavité nouvellement formée. Les bactéries nichées dans cette anfractuosité libèrent des agents chimiques qui s'attaquent aux os qui maintiennent les racines des dents. Ces mêmes agents chimiques peuvent causer la mauvaise haleine. À la longue, les dents ne sont plus solidement fixées en position et deviennent mobiles; elles tombent alors ou doivent être extraites. Cette forme avancée de gingivite s'appelle la parodontite. Étonnamment, il n'est pas rare que cette affection soit indolore et qu'on ne devienne conscient de sa présence à cause de saignements gingivaux ou du mouvement des dents.

La bouche des tranchées, aussi appelée angine de Vincent, est une forme particulièrement grave de gingivite causée par la combinaison de deux bactéries. Un dentiste peut y faire référence sous son autre nom, celui de gingivite ulcéro-nécrotique aiguë (GUNA). Cette affection provoque rapidement un œdème, des saignements, un douleur intense et une haleine fétide. Les gencives sont grises et souvent déformées. Les papilles (partie pointue de la gencive entre les dents) s'aplatissent et comportent une zone de tissu mort. La maladie se présente habituellement chez les fumeurs et en présence de stress intense (par ex. pendant les sessions d'examens pour les étudiants). L'appellation « bouche des tranchées » provient de la forte prévalence de cette maladie chez les soldats qui occupaient les tranchées pendant la Première Guerre mondiale.

La gingivite a été associée à divers problèmes de santé tels que, les naissances prématurées, les maladies du poumon, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques.

Diagnostic

La gingivite est facilement diagnostiquée à l'aspect des gencives. L'apparence de l'inflammation aide le médecin ou le dentiste à distinguer une infection bactérienne d'un virus de l'herpès. Les prélèvements par grattage fournissent des informations sur les espèces de bactéries présentes, mais elles sont rarement utiles au choix du traitement; c'est la raison pour laquelle ils ne sont habituellement pas pratiqués.

La gingivite est parfois le premier signe d'une autre affection comme le diabète ou la leucémie. Il se peut qu'un médecin examinant une personne atteinte de gingivite importante sans cause apparente désire lui faire subir un examen plus approfondi.

Traitement et Prévention

Un minutieux brossage des dents et l'utilisation régulière de la soie dentaire peuvent prévenir la gingivite. Un dentifrice anti-tartre (même s'il n'a fait l'objet d'aucune étude scientifique) peut aussi aider à la prévention.

Certains types de rince-bouche antibactériens sont également utiles. Les plus efficaces contiennent de la chlorhexidine (Perichlor®, Denti-Care®). La plupart des rince-bouche traditionnels contiennent des quantités élevées d'alcool susceptibles de causer des brûlures. Ces rince-bouche sont parfois très irritants pour des gencives déjà enflammées. De plus, ces produits n'éliminent pas les composés qui contiennent du soufre (toxines bactériennes) qui cause l'odeur désagréable. Les rince-bouche qui contiennent de la chlorhexidine ou du dioxyde de chlore contrôlent la prolifération bactérienne.

Les brosses à dents électriques sont également plus efficaces que les brosses manuelles pour enlever la plaque qui cause la gingivite.

Il a été démontré scientifiquement que le fait de se brosser les dents peut prévenir la gingivite chez les adultes et les enfants. La soie dentaire semble ne pas être utile chez les enfants, mais c'est une bonne habitude à leur donner. Cependant, les personnes atteintes d'une maladie qui les rend susceptibles à la gingivite (comme le diabète) ne doivent pas se contenter d'une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est très important de traiter l'affection elle-même pour prévenir la gingivite.

Une fois que la plaque s'est transformée en tartre, seul un dentiste peut l'éliminer. Les dentistes recommandent un nettoyage professionnel des dents tous les six mois ou tous les ans. L'élimination de la plaque et du tartre peut suffire pour le traitement d'une première gingivite. Une fois la plaque et le tartre éliminés, l'inflammation a tendance à se calmer rapidement.

Si la maladie évolue en une parodontite, il se peut qu'un nettoyage parodontal profond ou une chirurgie parodontale s'avère nécessaire. Cette opération suppose l'ouverture des gencives pour atteindre la région infectée. Le tissu infecté est alors retiré et la base de la dent menacée est détartrée (le tartre est gratté). Il est quelquefois possible de la traiter sans pratiquer d'incision dans la gencive (un nettoyage parodontal profond). La maladie très importante peut même nécessiter le recours à des greffes osseuses.

On ne peut guérir la gingivo-stomatite herpétique aiguë, mais elle disparaît d'elle-même au bout de deux semaines environ. Les épulis de grossesse peuvent être incisés.

La bouche des tranchées ou la gingivite ulcéro-nécrotique aiguë (GUNA) se traitent avec des antibiotiques appropriés et un nettoyage complet des dents et des gencives par un professionnel des soins dentaires. Il est alors recommandé de consulter rapidement votre dentiste.

L'hormonothérapie substitutive peut avoir un effet favorable sur les femmes post-ménopausées qui souffrent de gingivite desquamative.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.