Description

La constipation se produit quand les selles ou produits de désassimilation se déplacent trop lentement le long du gros intestin. Les matières fécales qui restent dans l'intestin trop longtemps avant leur évacuation deviennent dures et sèches. Leur expulsion est éventuellement difficile, douloureuse et peu fréquente. Dans la majorité des cas, la constipation ne représente pas un danger, mais elle peut considérablement nuire à votre qualité de vie. Elle ne constitue pas une affection, mais elle pourrait être un symptôme d'une affection.

Beaucoup de personnes se croient constipées alors qu'elles ne le sont pas, car elles ont entendu dire qu'il n'était pas normal d'aller à la selle moins de 1 fois par jour. En fait, il n'est pas nécessaire d'y aller plus souvent que deux fois par semaine, dans la mesure où la défécation n'est pas pénible. Une selle normale, peu importe sa fréquence, doit être à la fois molle et consistante et facile à passer sans nécessiter d'efforts.

Causes

Lorsque les aliments quittent l'estomac, ils ont été réduits en une bouillie qui n'est que partiellement digérée. Tout au cours de son passage dans le côlon (le gros intestin), les précieux liquides qu'elle contient sont récupérés par votre corps. Ce processus la transforme en matières fécales normales. Elles deviennent plus sèches et plus dures à mesure que leur séjour dans le côlon se prolonge.

Évidemment, la quantité augmente également lorsqu'on attend pour aller aux toilettes. Une selle volumineuse et dure peut être douloureuse et difficile à passer. Cela peut amener certaines personnes, les enfants en particulier à éviter d'aller aux toilettes, créant ainsi un cercle vicieux. Il s'agit d'une tendance fréquente de constipation chronique chez les enfants qui débute souvent lorsqu'ils commencent à fréquenter l'école. Plusieurs jeunes enfants évitent d'aller aux toilettes à l'école et attendent ainsi trop longtemps.

Une constipation chronique peut durer des mois ou des années. Elle est habituellement causée par un régime alimentaire mal équilibré, une autre affection, ou l'habitude de renvoyer à plus tard le besoin de se rendre aux toilettes. Le fait de suivre un régime alimentaire à faible teneur en fibres et de ne pas boire suffisamment d'eau est une cause fréquente de constipation.

Des personnes pourtant en santé seront occasionnellement constipées, une période de constipation pourrait aussi être déclenchée par certaines affections comme :

  • une occlusion intestinale, notamment une tumeur ou une excroissance bénigne;
  • une insuffisance rénale chronique;
  • le diabète;
  • une hypothyroïdie;
  • le syndrome du côlon irritable;
  • des troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques ou une lésion de la moelle épinière;
  • un cancer du rectum ou du côlon.

Une constipation grave commence soudainement et dure quelques jours. Elle peut être provoquée par une obstruction, une inactivité prolongée, un médicament, de la déshydratation ou une défécation différée. Durant une grossesse, les femmes peuvent également souffrir de constipation lorsque leur utérus exerce une pression sur l'intestin. Quelquefois, une anesthésie générale peut ralentir les mouvements de l'intestin pendant les quelques jours qui suivent l'intervention chirurgicale. Parmi les autres causes rares, on retrouve l'empoisonnement au plomb et l'ingestion d'objets non digestibles.

Parmi les médicaments susceptibles de provoquer une constipation aiguë, on retrouve :

  • les anticonvulsivants indiqués dans le traitement de l'épilepsie;
  • les antidépresseurs;
  • certains diurétiques;
  • les médicaments cardiaques comme les inhibiteurs calciques;
  • les suppléments de fer;
  • les médicaments antidouleur comme la codéine* et la morphine;
  • des médicaments contre la toux et le rhume renfermant du dextrométhorphane;
  • des antiacides.

Une surutilisation de laxatifs rend éventuellement les intestins moins sensibles au besoin d'expulser les matières fécales et entraîne une constipation chronique. Les intestins n'agissent plus qu'avec l'aide des laxatifs et cela peut mener à leur distension et parfois à une affection appelée mélanose colique.

Les personnes alitées sont plus sujettes à la formation d'un blocage aigu grave désigné fécalome. Les selles doivent alors être évacuées par leur médecin.

Symptômes et Complications

Les symptômes de la constipation sont susceptibles de comporter :

  • la sensation que les intestins n'ont pas complètement été vidés;
  • une sensation de ballonnement abdominal accompagnée parfois d'un bruit évoquant un « grondement »;
  • des gaz;
  • de l'indigestion;
  • un ralentissement de la fréquence d'évacuation des selles;
  • des selles dures et sèches, difficiles à expulser;
  • une perte d'appétit;
  • de la douleur ou une pression dans le ventre;
  • un saignement provoqué par l'effort.

La constipation peut entraîner des complications. De grosses selles dures peuvent étirer l'anus et entraîner une déchirure de la peau. Ces fissures annales peuvent se révéler très douloureuses. Parfois, des selles vraiment très difficiles à expulser peuvent provoquer un prolapsus rectal quand une petite partie de la paroi intestinale fait saillie hors de l'anus et doit être fixée de nouveau à l'intérieur du corps. Des efforts de défécation intenses et prolongés dus à une constipation chronique pourraient causer des hémorroïdes.

Si vous êtes constipé depuis plus de 7 jours ou si votre constipation est accompagnée de vomissements, d'une perte de poids, de fièvre ou si votre abdomen est enflé et douloureux ou si du sang est présent dans vos selles ou que vous avez passé une petite selle de la taille d'un crayon, consultez un médecin.

Diagnostic

Consultez votre médecin si la constipation est un problème. Un examen physique révélera la présence de selles dures dans votre intestin ou de masses anormales dans votre estomac. La consultation comportera aussi la vérification du tonus musculaire par le biais d'un examen par toucher rectal.

Votre médecin pourrait également prescrire une sigmoïdoscopie ou une coloscopie. Ce sont des examens effectués au moyen d'un tuyau muni d'une source lumineuse surmontée d'une caméra qui renvoie des images de la totalité ou d'une partie du gros intestin. Un lavement baryté permet de voir les anomalies du gros intestin sur un écran radioscopique. Ces interventions exigent une certaine préparation, car l'intestin doit être vide pour être vue à la radiographie.

Traitement et Prévention

La constipation peut se traiter médicalement, mais des modifications du mode de vie ont souvent une grande portée. Les pratiques ci-après sont recommandées pour soigner et prévenir la constipation :

  • si vous pensez que votre médicament provoque la constipation, consultez un professionnel de la santé;
  • faites des exercices physiques pour stimuler le passage des déchets le long de vos intestins;
  • buvez au moins 8 verres de liquides tous les jours – privilégiez l'eau.
  • augmentez votre apport quotidien en fibres pour que votre alimentation en comporte environ 25 g si vous êtes une femme, et 38 g si vous êtes un homme; une bonne source serait les grains entiers, surtout les graines de lin, les fruits et les légumes (qui accroissent le volume des selles et facilitent leur excrétion);
  • réduisez votre consommation d'aliments transformés;
  • prévoyez utiliser les toilettes à des moments précis. Essayez de passer une selle au même moment chaque jour (après le déjeuner, par exemple);
  • consommez du jus de prunes, de la compote de pruneaux, ou des figues pour amollir les matières fécales (augmentez lentement les quantités pour réduire le risque de flatulence);
  • rendez-vous aux toilettes lorsque vous en sentez le besoin.

Les médicaments sont habituellement utilisés quand les modifications effectuées à votre régime alimentaire et à votre hygiène de vie s'avèrent inefficaces. La plupart des laxatifs doivent s'employer avec modération en cas de besoin :

  • les laxatifs qui augmentent le volume des selles stimulent la défécation;
  • des laxatifs enduisent les matières fécales d'un lubrifiant empêchant l'absorption de l'eau par l'intestin;
  • certains laxatifs, notamment les suppositoires sont des irritants ou des stimulants qui amènent la muqueuse intestinale à se contracter, aidant ainsi à expulser la selle;
  • des laxatifs agissent en retenant l'eau dans le côlon pour faciliter le passage des matières fécales le long des voies intestinales;
  • on peut utiliser des lavements pour augmenter la quantité d'eau dans les selles, ce qui provoque rapidement la défécation.

Les lavements et les émollients fécaux peuvent s'utiliser pour augmenter la quantité d'eau qui ramollira les selles. Ces produits sont utiles si vous ne devez pas ou si vous ne pouvez pas produire des efforts de défécation intenses et prolongés. Ce serait le cas si vous aviez des fissures anales ou un prolapsus rectal.

Ces médicaments sont également susceptibles d'entraîner une dépendance, par conséquent employez-les conformément aux directions de votre professionnel de la santé.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Constipation