Description

Les cataractes sont caractérisées par l'obscurcissement du cristallin, c'est-à-dire la partie de l'œil qui assure la mise au foyer de la lumière. Normalement, le cristallin de l'œil est transparent, mais certaines transformations chimiques qui accompagnent le vieillissement provoquent son « obscurcissement ». Il en résulte une perte graduelle et indolore de la vue, qui peut mener à la cécité. Heureusement, le trouble peut presque toujours être corrigé à l'aide d'une chirurgie.

Les cataractes sont très courantes. Elles commencent généralement à apparaître après l'âge de 50 ans, et environ la moitié des personnes de 75 ans sont touchées. Toutes les personnes sont exposées à des risques de cataractes en vieillissant, mais certains facteurs peuvent en accroître la probabilité, notamment le tabagisme, un manque de vitamines, l'exposition au soleil et la prise de certains médicaments (voir plus bas).

Causes

Le cristallin de l'œil est composé presque uniquement de protéines disposées de façon ordonnée. Parfois, ces protéines s'agglutinent les unes aux autres, ce qui modifie leur disposition, et leur fait perdre leur transparence, entraînant ainsi l'obscurcissement du cristallin. La vue devient embrouillée, plus sombre et moins colorée. Si elle n'est pas traitée, la région obscurcie peut s'étendre et entraîner une diminution progressive de la vue dans l'œil touché.

Quelques personnes naissent avec des cataractes congénitales, qui touchent généralement les deux yeux. Ces cataractes ne modifient pas toujours la vue. Les cataractes traumatiques sont un autre trouble qui peut apparaître immédiatement après une blessure à l'œil, ou quelques années plus tard. Les cataractes secondaires sont provoquées par certaines maladies chroniques. Le diabète est la cause la plus fréquente des cataractes secondaires.

Le vieillissement est la cause la plus courante des cataractes. Il s'agit alors de cataractes séniles.

Les facteurs ci-après peuvent accroître les risques :

  • l'exposition aux rayons du soleil accroît les risques d'apparition des cataractes séniles. Les rayons du soleil, plus particulièrement les rayons ultraviolets B (UVB), dégradent les protéines du cristallin;
  • la fumée de cigarette endommage les protéines du cristallin;
  • des travaux de recherche indiquent un rapport entre l'apparition des cataractes et un manque de vitamines et d'autres antioxydants comme les vitamines C et E, le sélénium, le bêta-carotène et le lycopène. Les antioxydants protègent l'organisme contre les corps oxydants, également appelés radicaux libres. Les radicaux libres réagissent avec les cellules et entraînent une attaque par la « rouille ». Si l'alimentation ne comprend pas suffisamment d'antioxydants, par exemple des vitamines C et E, le risque d'apparition des cataractes est plus grand.

Certains médicaments peuvent également provoquer des cataractes, notamment :

  • la chlorpromazine*, un sédatif;
  • l'amiodarone, un médicament pour le cœur;
  • la phénytoïne, un médicament anticonvulsif administré contre l'épilepsie;
  • la lovastatine, un médicament qui abaisse le cholestérol;
  • les corticostéroïdes, comme la prednisone, administrés afin de réduire l'inflammation.

Symptômes et Complications

Les cataractes entraînent une perte graduelle et indolore de la vue. Chez les personnes âgées qui portent des verres pour la lecture, la vision rapprochée peut tout d'abord s'améliorer, étant donné que l'œil qui était presbyte devient myope. La vue peut aussi temporairement être dédoublée au début de la maladie.

Parmi les autres symptômes, on retrouve :

  • une modification fréquente de la force des verres ou des lentilles cornéennes;
  • une vue brouillée ou obscurcie;
  • des couleurs fades et moins vives;
  • une mauvaise vision nocturne;
  • la présence de reflets ou de halos autour des lumières.

Les cataractes ne peuvent se transmettre d'un œil à l'autre, mais les gens qui en sont atteints dans un œil finissent souvent par présenter le même trouble dans l'autre.

Diagnostic

Si vous avez constaté n'importe lequel des symptômes décrits ci-dessus, consultez votre médecin traitant ou un spécialiste de la vue. Votre médecin traitant peut confirmer la présence de cataractes en examinant vos yeux au  moyen d'une lumière spéciale qui lui permet de constater une opacité. Vous pourriez ensuite être dirigé vers un spécialiste des yeux (un ophtalmologue); à l'aide d'instruments spécialisés, l'ophtalmologue pourra préciser l'état des cataractes et déceler tout autre problème oculaire.

Traitement et Prévention

Les cataractes entraînent la cécité chez des millions de personnes en Afrique, mais elles peuvent facilement être corrigées par chirurgie en Amérique du Nord. L'intervention nécessite environ une heure et est généralement faite sous anesthésie locale pendant que le patient est éveillé. Le cristallin obscurci est remplacé par une nouvelle lentille transparente en plastique. L'intervention améliore la vision chez plus de 90 % des personnes, souvent de façon remarquable. En règle générale, un seul œil est opéré à la fois.

Après l'intervention, certaines personnes ont l'impression que le monde explose littéralement de couleurs, et l'intensité de leurs perceptions est presque douloureuse. En fait, le cerveau a compensé la réduction des influx lumineux en amplifiant les signaux responsables de la couleur. Il faut parfois un certain temps pour que le cerveau s'habitue à la nouvelle vue améliorée. Il ne sera probablement  pas possible de conduire l'automobile pendant quelques semaines après l'intervention.

Les cataractes sont un phénomène naturel qui accompagne le vieillissement, mais certaines mesures peuvent permettre de les prévenir : éviter d'exposer les yeux aux rayons du soleil et porter des verres fumés qui filtrent les rayons UVA et UVB. Les verres fumés qui ne filtrent que les UVB peuvent en fait accroître les risques d'apparition de cataractes, étant donné qu'ils obscurcissent la vue et entraînent l'ouverture de la pupille, ce qui permet aux rayons UVA de pénétrer davantage dans l'œil.

Il est également possible d'accroître la quantité d'antioxydants de l'alimentation en consommant des agrumes et des légumes verts. Ces mesures contribuent également à réduire les risques des maladies cardiaques et du cancer. Les personnes qui fument peuvent encore réduire ces risques en cessant de fumer.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.