Description

La cornée est une membrane spéciale qui se trouve à la surface de l'œil et qui fait converger les rayons lumineux qui pénètrent dans l'œil. Pour créer une image précise, la lumière doit être correctement réfractée. En théorie, la cornée devrait être parfaitement arrondie, comme la surface d'une balle de ping-pong coupée en deux.

Lorsque les rayons de lumière parallèles passent par la cornée (surface transparente de l'œil), leur trajectoire devrait être suffisamment courbée pour atteindre la rétine, membrane photosensible qui tapisse le fond de l'œil. Le cristallin est chargé de la mise au point précise.

L'astigmatisme est un trouble de la vision dans lequel la cornée est ovale, tout comme le fond d'une cuillère à dessert. Cela signifie que les rayons de la lumière subissent une mise au point dans des endroits différents de l'œil. Le foyer est donc brouillé, si bien que les lignes allant dans une direction sont nettes, alors que celles qui partent dans une autre sont floues.

Causes

Nous ne connaissons pas les causes de l'astigmatisme, mais nous savons que sa tendance est héréditaire. Certaines personnes naissent avec ce défaut optique. D'autres l'acquièrent par la suite, parfois après une blessure, une intervention chirurgicale ou une affection oculaire.

L'astigmatisme est présent à un degré infime chez tous les individus, car aucune cornée n'est parfaitement ronde. Ce défaut ne présente un problème que lorsqu'il altère la vision. L'astigmatisme n'augmente pas si on regarde la télévision de trop près, si on louche ou si on lit avec peu de lumière.

Symptômes et Complications

Une personne atteinte d'astigmatisme peut focaliser sur un objet sans la moindre difficulté, mais sa vision périphérique n'est alors pas parfaitement claire. Les personnes atteintes d'astigmatisme sont souvent également myopes. Si leur vision n'est pas corrigée, tout est flou, mais certaines zones du champ visuel sont mieux focalisées que d'autres. Ces personnes peuvent avoir des maux de tête ou une tension oculaire.

L'astigmatisme ne se traduit pas, en principe, par un halo, une ombre, une différence d'intensité ou autre changement d'apparence de l'œil. Ces symptômes indiquent d'autres problèmes comme un glaucome, une cataracte, une rétinopathie diabétique ou une conjonctivite. Le degré d'astigmatisme peut varier au cours des années, mais on n'observe généralement pas de brusque changement dans la capacité de voir ou de discerner les détails.

Diagnostic

Un examen approfondi de l'œil comprend divers tests liés à l'astigmatisme. Ils sont habituellement effectués par un optométriste (un spécialiste de l'examen des yeux qui prescrit des lunettes et des lentilles) ou un ophtalmologiste (un médecin spécialisé en soins de l'œil et en chirurgie oculaire).

Traitement et Prévention

L'astigmatisme se corrige de 3 façons : les lunettes, les lentilles cornéennes et la chirurgie.

Les lunettes et les lentilles cornéennes pour une vue astigmate sont munies d'un composant additionnel appelé lentille torique. Sa fonction est de réfracter la lumière pour contrebalancer les effets de l'astigmatisme. Ce type de lentille est habituellement un peu plus coûteux.

Les lentilles de contact toriques sont souvent légèrement plus lourdes à l'une des extrémités. Cette extrémité glisse vers le bas de l'œil pour assurer que la partie correctrice de la lentille couvre bien la partie adéquate de l'œil. Certaines personnes trouvent ces lentilles moins confortables que les lentilles classiques. Mais la technologie des lentilles cornéennes évolue constamment de sorte que, même si vous les avez trouvées inconfortables par le passé, vous les trouveriez peut-être plus agréables à porter aujourd'hui.

La chirurgie corrige l'astigmatisme en remodelant la surface de l'œil. Une intervention chirurgicale peut corriger en même temps la myopie et l'astigmatisme.

Il existe plusieurs sortes d'opérations qui en général sont effectuées dans une clinique d'ophtalmologie :

  • la kératomileusie in situ au laser (LASIK);
  • la kératomileusie épithéliale au laser (LASEK);
  • la kératomileusie épithéliale in situ au laser (Epi-LASIK);
  • la photokératectomie réfractive (PRK ou PK).

Dans le cas de la LASIK, un médecin pratique une petite incision dans la couche supérieure de la cornée et replie ensuite cette couche à la manière d'un rabat. Au moyen d'un laser, il moule le tissu intérieur de la cornée dans une forme plus appropriée. Le rabat est alors replacé.

La PKR s'effectue à l'aide d'un laser guidé par ordinateur. Un laser guidé par ordinateur enlève l'épithélium (la couche protective supérieure de la cornée devant l'œil), puis il redonne une forme à la cornée en effectuant une ablation (détruisant) de tissu à la périphérie ou sur la partie extérieure. Cela permet d'obtenir une cornée dont la forme réfracte (infléchit) correctement la lumière.

La LASEK est une variation des techniques de LASIK et de PKR. Avec la LASEK, le rabat créé dans la cornée est plus fin, et le laser façonne la couche extérieure de la cornée (l'épithélium).

La technique Epi-LASIK, une version modifiée de la LASEK, repose sur le retrait de la couche externe de la cornée par voie mécanique.

Ces interventions sont constamment améliorées. La LASIK  « avec aberrométrie du front d'onde [de wavefront] » ou « sur mesure » constitue un exemple d'un tel perfectionnement; un ordinateur quantifie les défauts optiques  nécessitant une correction, ce qui accroît l'exactitude des résultats obtenus.

La chirurgie ne peut être effectuée que sur des yeux en bonne santé et non infectés. Elle n'est pas recommandée pour les enfants et les adolescents, car leur vision est encore en évolution.

Les opérations des yeux ne donnent pas forcément les résultats escomptés. Les résultats des études sont variables, cependant la plupart des personnes subissant une opération au laser voient leur vision s'améliorer. Toutefois, il faut tenir compte que certaines personnes ne constatent aucune amélioration, et que la vision d'un certain nombre d'entre elles empire.

La chirurgie au laser peut réduire la qualité de la vision la mieux corrigée (la meilleure vision que vous puissiez obtenir avec les meilleurs verres ou lentilles). Elle peut aussi nuire à la vision nocturne. De plus, l'œil peut se modifier de nouveau après l'opération. Parfois, alors que l'œil se remet de la chirurgie, il peut reprendre sa forme antérieure; l'amélioration n'aura alors été que temporaire. Comme les ophtalmologistes aiment être prudents, ils peuvent choisir de sous-corriger la vision, ce qui signifie qu'une autre intervention de suivi peut être nécessaire.

Enfin, bien que la chirurgie au laser existe depuis plus de 15 ans, les conséquences à long terme sont encore inconnues. Bien qu'il n'y ait aucune raison de penser qu'il y aura des problèmes, rien n'est certain. Il est important de discuter des complications possibles de façon précise avec un ophtalmologiste, avant de décider de subir une chirurgie au laser.