Description

L'arthrose est une maladie des articulations qui provoque la dégradation du cartilage, la prolifération osseuse ou la formation de kystes dans les os. Le cartilage est un matériau lisse et luisant qui tapisse les articulations et permet à leurs surfaces de glisser facilement lorsque vous faites un mouvement. Il s'agit d'un tissu conjonctif résistant qui recouvre et protège les extrémités osseuses des articulations. Bien que l'arthrose puisse léser toutes les articulations du corps, elle touche le plus souvent les hanches, les genoux, les mains, les pieds et la colonne vertébrale.

L'arthrose compte parmi les causes les plus courantes de déficience au Canada. Elle est la forme la plus répandue d'arthrite, car elle touche 1 personne sur 10 au pays. Les statistiques indiquent que les hommes et les femmes en sont atteints dans la même proportion jusqu'à 55 ans. Après la ménopause, les femmes ont tendance à subir des problèmes plus importants et plus compliqués. L’arthrose se produit habituellement après l’âge de 45 ans, mais elle peut se produire plus tôt; on peut même la constater dans la colonne vertébrale de certains adolescents.

Parmi les facteurs de risque d'arthrose, on retrouve :

  • l'âge;
  • les antécédents familiaux;
  • des lésions répétées à une articulation et dues à la pratique d'un sport ou d'une tâche;
  • l'obésité;
  • une autre forme d'arthrite.

On ne dispose pas de moyen de guérison contre l'arthrose, même si les chercheurs commencent à comprendre les mécanismes de cette maladie, ce qui devrait nous mener à de nouveaux traitements. Les traitements actuels sont axés sur la prise en charge de la douleur, l'allégement du poids sur les articulations portantes et le développement des muscles qui soutiennent les articulations. Les traitements expérimentaux tentent de ralentir la progression de l'affection et d'augmenter la mobilité et la flexibilité des articulations.

Causes

Quand vous bougez ou exercez une pression sur une articulation, le cartilage joue le rôle d'un amortisseur en permettant aux extrémités des os de glisser les unes contre les autres dans la cavité articulaire. Le cartilage ne possède pas de cellules nerveuses et ne peut donc pas ressentir la douleur. Dans l'arthrose, le cartilage articulaire se détériore progressivement, ce qui favorise la friction des os les uns contre les autres et cause de la douleur et de l'enflure. Il ne s'agit pas simplement d'usure, mais d'un processus auquel participent les cellules et les protéines de l'os et du cartilage.

Lorsque l'affection évolue, l'articulation a tendance à se déformer et de petites excroissances appelées ostéophytes peuvent se développer sur l'articulation. Petites, irrégulières, osseuses, les ostéophytes sont parfois surnommées « becs-de-perroquet ». Il est également possible de retrouver des fragments de cartilage ou d'os flottant à l'intérieur de l'articulation. Leur présence peut provoquer une douleur et une enflure qui entravent la mobilité de l'articulation.

On ne connaît pas la cause exacte de l'arthrose. Les chercheurs pensent que les facteurs ci-après jouent un rôle déclenchant :

  • l'âge : le cartilage s'use avec le temps; comme le démontrent les radiographies, à compter de 65 ans, 80 % à 90 % de la population est atteint d'arthrose, bien qu'un pourcentage beaucoup plus petit de personnes subisse des symptômes;
  • les gènes : les chercheurs pensent que l'arthrose est peut-être transmise de génération en génération tandis que ses symptômes n'apparaîtraient que lorsque les personnes touchées sont d'âge moyen;
  • la surcharge pondérale : un excès de poids exerce un stress sur les articulations portantes comme les hanches et les genoux, et augmente la détérioration du cartilage; il s'agit du plus important facteur de risque pour l'arthrose touchant les articulations des hanches, des jambes et du pied;
  • des lésions : les traumatismes articulaires, comme la surutilisation, peuvent endommager le cartilage et mener à l'arthrose. C'est souvent une cause d'arthrose pour les personnes plus jeunes;
  • d'autres types d'arthrite : à titre d'exemple, l'arthrite rhumatoïde peut également endommager les articulations et provoquer de l'arthrose.

Symptômes et Complications

Voici certains des symptômes de l'arthrose :

  • une douleur sourde et profonde, parfois vive à l'activité; la douleur peut persister au repos;
  • une raideur articulaire transitoire après une période de repos (comme au lever ou après une station assise prolongée;
  • de l'enflure et de la raideur dans au moins une articulation;
  • une augmentation du volume des articulations de la phalange intermédiaire et de la phalangette des doigts ou de la base du pouce;
  • une sensation ou un bruit de broiement lorsque l'articulation bouge;
  • une perte de flexibilité articulaire;
  • de la douleur accompagnée d'une raideur du cou et du dos.

Les articulations portantes comme les hanches, les genoux et les pieds sont plus susceptibles à l'arthrose. Il importe de noter qu'un grand nombre de personnes atteintes d'arthrose n'éprouvent aucun symptôme. Une surutilisation des articulations peut aggraver les symptômes de l'arthrose.

Diagnostic

La plupart des médecins utilisent plusieurs méthodes pour diagnostiquer l'arthrose, notamment :

  • un interrogatoire qui permet d'obtenir votre description des signes et des symptômes, de leur apparition et de leur retentissement sur votre vie quotidienne;
  • un examen physique des articulations touchées, comportant une évaluation de la flexibilité, de la mobilité et de la difformité;
  • une analyse radiologique des articulations pour identifier la perte de cartilage, les lésions osseuses et la présence d'ostéophytes; dans certains cas, les médecins peuvent vous demander de subir une IRM;
  • une analyse du liquide lubrifiant l'articulation touchée (par aspiration du liquide articulaire);
  • des analyses de sang afin d'éliminer d'autres causes de problèmes articulaires;
  • des saillies osseuses dans les articulations médianes (appelés nodosités de Bouchard) et des articulations distales (appelées nodosités d'Heberden) des doigts.

Traitement et Prévention

Les traitements possibles comportent la physiothérapie pour améliorer la mobilité et la flexibilité, les médicaments pour prendre en charge la douleur, et la chirurgie.

Discutez avec votre physiothérapeute, ou votre ergothérapeute, des aides à la vie quotidienne comme les cannes, les marchettes et les attelles, si vous souffrez d'arthrose.

Des médicaments disponibles en vente libre peuvent suffire pour traiter la douleur et l'enflure des symptômes plus légers, mais des médicaments sur ordonnance sont nécessaires pour le soulagement de symptômes plus graves. Voici quelques-uns des médicaments couramment utilisés contre l'arthrose :

  • l'acétaminophène* atténue une douleur légère à modérée;
  • les AINS comme l'ibuprofène et le naproxène diminuent la douleur et l'enflure;
  • des médicaments topiques comme les lotions de diclofénac ou de capsaïcine peuvent s'avérer utiles contre des douleurs très légères ou pour complémenter l'action d'autres médicaments;
  • la codéine peut servir à traiter les douleurs intenses et aiguës (à court terme);
  • la cortisone, injectée directement à l'intérieur de l'articulation, peut soulager la douleur et l'enflure;
  • des injections d'acide hyaluronique à l'intérieur des articulations servent à atténuer la douleur et à améliorer la mobilité, mais leur utilité ne fait pas l'unanimité;
  • la chondroïtine et la glucosamine ont été utilisées avec succès par certaines personnes, bien que plusieurs études importantes n'aient pu démontrer leur utilité.

La chirurgie peut représenter une option si une articulation est particulièrement endommagée ou génère de graves symptômes. Différents types d'options chirurgicales sont disponibles, notamment le remplacement d'articulations, l'arthroscopie (une intervention par laquelle un petit tube flexible est introduit dans l'articulation pour effectuer l'intervention chirurgicale), la réparation d'une difformité osseuse, la reconstruction de l'articulation ou la fusion osseuse. Les articulations susceptibles de bénéficier de telles interventions sont les genoux, les hanches, les épaules et certaines articulations des mains et des pieds.

Pour les personnes atteintes d'arthrose de la hanche et du genou qui s'est détériorée jusqu'à les rendre invalides, la chirurgie de remplacement des articulations est grandement efficace et représente une option de traitement associée à un risque raisonnablement faible, essentiellement à tout âge, même avancé). Plusieurs personnes peuvent reprendre un niveau d'activité presque normal après la récupération postchirurgicale. Si vous envisagez de subir une chirurgie de remplacement d'une articulation, demandez à votre médecin de discuter des risques et des avantages avec vous.

Il est possible de prévenir de nombreux cas d'arthrose, tout d'abord en maintenant un poids santé. Un excédent de poids peut exercer un stress sur les articulations portantes comme les genoux ou les hanches et augmenter l'usure du cartilage. Protégez vos articulations contre les lésions. Des traumatismes mineurs, mais répétés, provoqués par une position à genoux, un accroupissement ou d'autres positions qui exercent un stress sur l'articulation du genou peuvent entraîner une détérioration du cartilage. L'exercice physique peut aider à réduire la douleur et la raideur des articulations. Discutez avec votre physiothérapeute ou votre ergothérapeute des exercices doux qui peuvent vous être bénéfiques, comme la bicyclette, la natation ou d'autres exercices aquatiques.

Les athlètes doivent comprendre que plus tard dans leur vie, l'apparition d'arthrose est plus fréquente pour les personnes qui ont connu un mode de vie très actif et rigoureux. Pour la plupart d'entre eux, le risque de cette complication est probablement compensé par la valeur de leur passion sportive. Ces personnes doivent porter une attention particulière à toutes leurs blessures, même mineures en apparence et bien suivre les conseils de leurs médecins.

Il semblerait que les traitements de chiropratique comme les manipulations, associés à un traitement multimodal ou à l’exercice, pourraient aider à soulager la douleur chez les personnes qui font de l’arthrose de la hanche ou du genou.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Arthrose