Description

L'apnée du sommeil est un trouble qui se caractérise par une perturbation de la respiration qui interrompt le sommeil. L'apnée obstructive du sommeil, la forme la plus courante d'apnée du sommeil, touche approximativement 24 % des hommes d'âge moyen et 9 % des femmes d'âge moyen au Canada.

La plupart de ces personnes ronflent aussi pendant leur sommeil, mais ces deux troubles sont très différents. Les ronflements sont incommodants, mais l'apnée du sommeil peut mettre la vie en danger. Durant une crise d'apnée, la concentration d'oxygène dans l'organisme peut diminuer considérablement, et celle du gaz carbonique augmente; le cœur doit donc travailler plus fort pour compenser ce déséquilibre. À chaque fois qu'il y a une interruption de la respiration, le cerveau envoie un signal de réveil pour que la personne recommence à respirer. Ces gens n'arrivent jamais à passer une bonne nuit.

Causes

L'apnée du sommeil se manifeste sous 3 formes :

L'apnée obstructive du sommeil (AOS), la forme la plus fréquente, survient lorsque l'air ne peut pas atteindre les poumons parce que les voies aériennes se sont affaissées. L'AOS touche plus fréquemment les hommes et les personnes obèses, surtout celles qui dorment couchées sur le dos. Les personnes de poids normal qui souffrent d'apnée observent souvent une anomalie de la partie inférieure du visage, notamment un petit menton, une surocclusion dentaire (un chevauchement) ou une langue trop grosse. L'AOS se produit généralement en 3 phases :

  • dans un premier temps, les voies aériennes sont partiellement bloquées parce que le tissu mou au fond du pharynx se relâche puis se resserre graduellement sur lui-même, ce qui produit un ronflement très sonore ;
  • ensuite, les voies aériennes s'affaissent et la circulation de l'air cesse totalement ou diminue considérablement durant au moins 10 secondes et parfois même pendant 2 minutes ;
  • enfin, la personne se réveille brièvement (sans vraiment s'en rendre compte) en ayant la sensation de s'étrangler ou en suffoquant. Après avoir repris son souffle, elle se rendort, et le cycle recommence.

L'apnée centrale du sommeil est tout à fait rare, elle se produit quand le cerveau omet d'envoyer les signaux qui assurent une prise régulière d'oxygène pendant le sommeil. Une affection neurologique (par ex. une maladie du cerveau) et une grave maladie cardiaque peuvent être à l'origine d'une apnée centrale du sommeil ainsi que certains médicaments (en particulier de puissants médicaments contre la douleur comme la morphine et d'autres narcotiques).

L'apnée du sommeil mixte, comme son nom l'indique, associe les 2 autres formes d'apnée. Elle se manifeste d'abord par une apnée centrale qui évolue ensuite vers l'apnée obstructive du sommeil.

Symptômes et Complications

Malheureusement, la plupart des personnes atteintes d'apnée du sommeil ignorent leur état. On croit que plus de 10 millions d'Américains souffrent d'apnée du sommeil non diagnostiquée. L'American Sleep Apnea Foundation a élaboré un questionnaire simple pour aider une personne à déterminer si elle souffre d'apnée du sommeil. Si vous répondez « oui » à l'une de ces questions, consultez votre médecin :

  • Ronflez-vous souvent très fort?
  • Ressentez-vous de la fatigue et un vague étourdissement au réveil?
  • Avez-vous sommeil pendant la journée?
  • Êtes-vous en surpoids?
  • Vous a-t-on déjà dit que vous étouffez, suffoquez ou retenez votre respiration lorsque vous dormez? (Vous pourriez peut-être poser la question à votre partenaire de lit).

La somnolence diurne est probablement le symptôme le plus important et le plus évident, car les personnes touchées ont de la difficulté à rester éveillées, à se concentrer et à travailler. Il arrive même que certaines perdent leur emploi parce qu'elles somnolent dans la journée. C'est encore plus grave si la somnolence survient lorsqu'une personne conduit une automobile ou actionne une machine. Des études ont montré que le taux d'accidents est plus élevé que la moyenne parmi les personnes qui souffrent d'apnée du sommeil. Il vaudrait mieux qu'elles évitent de prendre le volant lorsqu'elles ont sommeil ou qu'elles cessent complètement de conduire tant que leur affection ne sera pas maîtrisée.

L'apnée du sommeil peut aussi causer des maux de tête, des troubles de mémoire et de la dépression. Dans les cas graves, il arrive que certains troubles de santé apparaissent ou soient aggravés par l'apnée, notamment les suivants : hypertension artérielle, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, troubles de la fonction cardiaque, par exemple une insuffisance cardiaque et des arythmies (battements cardiaques irréguliers).

Diagnostic

Un médecin posera des questions plus précises pour établir si une personne subit les symptômes de l'apnée du sommeil, et il procédera à un examen physique qui lui permettra de voir si les voies aériennes sont bloquées. En plus de mesurer la pression artérielle, il pourrait prescrire des analyses sanguines et des examens de la fonction cardiaque pour vérifier si l'apnée du sommeil a entraîné des complications, ou pour exclure la possibilité d'autres affections.

Pour confirmer un cas d'apnée du sommeil, il est parfois nécessaire d'effectuer un examen appelé polysomnographie. La personne concernée passe une nuit dans un laboratoire de sommeil. Certaines personnes peuvent choisir de faire effectuer l'étude de leur sommeil à domicile plutôt que dans un laboratoire, bien que cette façon de procéder puisse ne pas être aussi fiable.

Traitement et Prévention

Il n'existe pas de médicaments pour traiter l'apnée du sommeil, mais plusieurs traitements sont efficaces, administrés seuls ou en association :

  • les changements apportés au mode de vie – pour éliminer les facteurs qui causent, ou qui aggravent, l'apnée du sommeil. Si l'apnée est attribuable à l'obésité, une perte de poids résout souvent le problème. En outre, dormir couché sur le côté, cesser de fumer, éviter l'alcool et les calmants (ces substances aggravent les ronflements et nuisent au contrôle de la respiration) sont des mesures utiles pour soulager l'apnée du sommeil;  
  • la ventilation spontanée en pression positive continue – un masque facial bien ajusté, relié à une petite machine permet d'administrer un débit d'air constant dans les voies aériennes supérieures pour les maintenir ouvertes. Jusqu'à maintenant, c'est le traitement qui s'est avéré le plus efficace, quelle que soit la cause de l'apnée du sommeil. Les personnes concernées constatent souvent une différence appréciable après seulement 1 ou 2 nuits;  
  • les orthèses dentaires – ces appareils sont portés pendant la nuit pour garder les voies aériennes ouvertes pendant la nuit en empêchant les tissus pharyngés de se refermer ou la langue de s'enfoncer. Cette stratégie convient surtout au traitement d'une légère AOS ou d'une tendance au ronflement en l'absence d'une apnée du sommeil;  
  • une intervention chirurgicale – l'excédent de tissu mou peut être enlevé en dernier recours pour dégager les voies aériennes. Cette intervention est utile pour corriger les ronflements intenses. Dans le cas de l'apnée du sommeil, elle n'est efficace que dans environ 50 % des cas.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Apnee-du-sommeil