Description

L'anaphylaxie est une urgence médicale. Ce type de réaction allergique grave, bien que rare, se produit après une exposition à un allergène (une substance suscitant une réaction allergique) comme certains aliments, médicaments ou piqûres d'insectes.

Le système immunitaire de l'organisme réagit rapidement, provoquant une boursouflure du visage et une enflure de la gorge, une difficulté respiratoire, une baisse dangereuse de la pression artérielle et la fuite de liquides à travers les parois des vaisseaux sanguins. Ces effets peuvent engendrer un état de choc. Si on ne la traite pas rapidement, l'anaphylaxie peut être mortelle.

Environ 1 % à 2 % des personnes vivant au Canada risquent de subir une réaction anaphylactique. Éviter l'allergène et savoir quoi faire en cas d'exposition sont les clés de la prise en charge du problème.

Causes

Presque toutes les substances sont susceptibles de provoquer une réaction anaphylactique. Mais l'anaphylaxie est le plus souvent causée par :

  • des aliments comme les arachides, les noix, les fruits de mer, les œufs, le poisson, les graines de sésame, le soya, le lait et le blé;
  • le latex (un type de caoutchouc naturel qui se trouve dans certaines fournitures médicales);
  • des médicaments comme les antibiotiques, les vaccins, les anti-inflammatoires, les analgésiques et les colorants utilisés pour les examens par tomodensitométrie ou par IRM;
  • des piqûres contre les allergies;
  • les piqûres d'insectes;
  • des produits sanguins.

Parfois, l'origine d'une anaphylaxie n'est jamais trouvée. Le terme médical pour ce phénomène est l'anaphylaxie idiopathique.

Quand une personne atteinte d'une allergie anaphylactique est exposée à un allergène, son système immunitaire devient hyperactif. L'organisme produit des substances (par ex. l'histamine) destinées à protéger le corps contre un envahisseur étranger. Mais elles s'activent beaucoup trop, provoquant une enflure de la gorge et la dilatation des vaisseaux sanguins dont les parois laissent passer des liquides. Cette réaction mène aux symptômes de l'anaphylaxie et est susceptible de mettre la vie en jeu.

Les personnes atteintes d'asthme, d'allergies saisonnières ou d'eczéma courent un plus grand risque d'anaphylaxie. Bien que l'anaphylaxie soit un phénomène rare, elle peut toucher des personnes de tout âge. Ni l'origine ethnique ni la situation géographique n'influe sur le risque d'anaphylaxie.

Symptômes et Complications

Parmi les symptômes les plus communs d'anaphylaxie, on retrouve :

  • une boursouflure du visage et une enflure de la gorge;
  • des nausées, des crampes, une diarrhée ou des vomissements;
  • une pression artérielle dangereusement basse, des étourdissements, des sueurs et une syncope;
  • une respiration sifflante ou une difficulté respiratoire;
  • de l'urticaire.

Quelquefois, l'anaphylaxie peut aussi causer d'autres symptômes. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • des bouffées de chaleur;
  • des crises convulsives;
  • une démangeaison;
  • une douleur thoracique;
  • des maux de tête.

Si vous ressentez ces symptômes, sollicitez immédiatement des soins médicaux. Négligée, l'anaphylaxie peut être mortelle. La mort survient habituellement en raison d'un effondrement cardiovasculaire, ce qui signifie que le cœur ne peut apporter au corps l'oxygène dont il a besoin, ou l'œdème laryngé, ce qui signifie que la gorge s'enfle et empêche une inspiration d'oxygène suffisante à la survie.

Les symptômes d'une réaction anaphylactique peuvent parfois se manifester de nouveau à n'importe quel moment dans les 1 à 72 heures qui suivent la crise initiale. C'est ce qu'on appelle une anaphylaxie biphasique, et elle se produit dans environ 20 % des cas. La cause de l'anaphylaxie biphasique reste inconnue, tout comme on ignore également comment prédire le retour des symptômes.

Il se peut que votre médecin désire vous garder en observation pendant une certaine période de temps après avoir traité votre attaque initiale. Si vos symptômes d'anaphylaxie reviennent, sollicitez immédiatement des soins médicaux.

Diagnostic

Le diagnostic d'anaphylaxie est basé sur les symptômes. Le médecin évaluera vos symptômes pour écarter certaines autres affections. En général, les réactions anaphylactiques sont plus faciles à reconnaître au moment même où elles se produisent qu'après leur passage. Si on n'a pas diagnostiqué l'anaphylaxie pendant la crise, on peut également la diagnostiquer après son passage en ayant recours à des épreuves de laboratoire et à une description de vos symptômes.

La cause de la réaction anaphylactique est souvent évidente - la réaction s'est déclenchée peu après une piqûre d'insecte, l'ingestion d'un certain aliment ou médicament. Si la cause n'est pas évidente, certaines épreuves supplémentaires pourront être faites pour déterminer la cause. Elles consistent à tenir un journal personnel, à subir des tests cutanés et des analyses de sang. Comme l'anaphylaxie est une urgence médicale, on retardera les tests servant à déterminer la cause de la réaction après que celle-ci aura été traitée.

Traitement et Prévention

L'anaphylaxie nécessite des soins médicaux immédiats. Si une réaction s'est déclenchée, utilisez votre trousse d'épinéphrine * (par ex. EpiPen®, Twinject®) selon les directives de votre médecin et appelez le 911. Couchez-vous, les jambes surélevées pour combattre les effets de la baisse de pression artérielle pouvant survenir avec la réaction.

Quand l'aide médicale arrive, les professionnels de la santé mesureront vos signes vitaux (pouls, rythme respiratoire, température et pression artérielle) et verront si vous avez besoin d'oxygène ou d'une plus grande quantité d'épinéphrine. L'épinéphrine est donnée pour combattre les effets de la réaction de votre corps à l'allergène. On donne de l'oxygène (en utilisant un tube ou un masque) lorsque vous avez de la difficulté à obtenir suffisamment d'oxygène par la respiration.

Il se peut que plus d'une dose d'épinéphrine soit nécessaire pour combattre la réaction. Il se peut également que vous receviez un médicament par inhalation comme le salbutamol pour ouvrir les voies respiratoires, des antihistaminiques ou des stéroïdes pour atténuer la réaction de votre corps à l'allergène et certains médicaments pour élever votre pression artérielle jusqu'à un niveau sûr (l'anaphylaxie peut faire chuter dangereusement la pression artérielle).

Une fois votre réaction traitée, votre médecin vous demandera de rester à l'hôpital pendant une certaine période de temps. C'est une mesure de précaution importante, car la réaction pourrait se manifester de nouveau, 1 heure à 72 heures plus tard (il s'agit d'une anaphylaxie biphasique).

L'anaphylaxie se soigne. Mais la meilleure façon de traiter l'anaphylaxie est d'empêcher une réaction anaphylactique de se produire en premier lieu. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger :

  • apprenez à reconnaître la nature de vos allergies. Discutez avec votre médecin des choses susceptibles de provoquer des réactions chez vous, de la façon de reconnaître les symptômes d'une réaction anaphylactique et des mesures à prendre si une réaction se produisait;
  • suivez un traitement de désensibilisation (des piqûres contre les allergies) si vous êtes allergique au venin d'un insecte;
  • soyez fidèle à tout traitement contre l'asthme pour diminuer votre risque de réaction anaphylactique susceptible de mettre votre vie en danger;
  • assurez-vous que tous les professionnels de la santé qui vous soignent sont au courant de vos allergies et que cette information est consignée dans vos dossiers;
  • portez un bracelet MedicAlert® (ou un mode d'identification semblable) qui signale vos allergies;
  • gardez toujours sur vous une trousse d'épinéphrine. Pour bien faire, vous devriez avoir 2 doses d'épinéphrine à portée de la main. Sachez comment utiliser votre injection d'épinéphrine et vérifiez régulièrement la date de péremption de votre trousse;
  • prenez toutes les mesures raisonnables pour éviter l'exposition aux substances auxquelles vous êtes allergique.

*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.