Page d'accueil

VPH

Tests Pap et VPH

Tests Pap et bilans de santé

Qu'est-ce que le test Pap et pourquoi est-il si important ?
Un test Pap, aussi appelé frottis cervicovaginal, est un test simple qui peut aider à vous protéger contre un cancer du col de l'utérus. Votre médecin utilise ce test pour permettre l'examen des cellules du col de l'utérus (partie inférieure de l'utérus) et le dépistage des cellules cervicales anormales avant qu'elles ne deviennent cancéreuses. Le test Pap permet de diagnostiquer un cancer du col de l'utérus à un stade précoce alors qu'il est encore facile à traiter. N'oubliez pas que le test Pap est l'une des meilleures méthodes pour dépister les cellules anormales.

Comment s'effectue le test Pap ?
Le test Pap est généralement effectué au cours de l'examen pelvien ; le médecin vérifie alors l'état de santé des organes de l'appareil reproducteur (tels le vagin, l'utérus et les ovaires) et recherche aussi la présence d'autres infections transmises sexuellement (ITS).

Frottis cervicovaginal

Frottis cervicovaginal

Le test Pap ne devrait pas vous faire peur, c'est généralement non douloureux. Pour le prélèvement en vue du test Pap, le médecin utilise un petit appareil (appelé spéculum) afin de maintenir l'entrée du vagin assez ouverte pour insérer un petit instrument en forme de bâtonnet, avec lequel il gratte doucement la muqueuse du col de l'utérus (on le sent à peine) pour obtenir des cellules qu'il étalera sur une lame. Cette lame est envoyée à un laboratoire pour un examen.

Le prélèvement pour le test ne prend généralement qu'une ou deux minutes et ne devrait pas faire mal. Vous pouvez sentir une pression lorsque le médecin gratte la muqueuse pour détacher les cellules. Vous pouvez aussi saigner très légèrement après le prélèvement. Si l'idée de passer ce test vous inquiète, demandez à un(e) ami(e) ou à un membre de la famille de vous accompagner chez le médecin.

Quand doit-on subir un premier test Pap ?
La plupart des experts s'accordent pour dire que toute jeune femme qui est, ou a été, active sexuellement devrait passer un test Pap. Dans le doute, téléphonez au bureau de votre médecin et demandez quand vous devriez passer votre premier test Pap. En règle générale, les filles et les jeunes femmes qui sont actives sexuellement devraient passer un test Pap dans les trois ans qui suivent leur première relation sexuelle ou à partir de 18 ans, puis à des intervalles réguliers jusqu'à l'âge de 70 ans, selon leur province de résidence.

Les femmes qui ont été vaccinées contre certains types de VPH doivent subir, elles aussi, des tests Pap régulièrement puisque le vaccin ne prévient pas les infections par tous les types de VPH. Le test Pap est la seule façon de savoir si vous avez des cellules anormales.

Ne remettez pas à plus tard votre test Pap quelle qu'en soit la raison. Selon des statistiques récentes, 50 % des femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus n'avaient pas subi de tests Pap tel qu'il est recommandé. Le traitement du cancer du col de l'utérus est plus susceptible d'être efficace si la maladie est diagnostiquée tôt, ce qui est le but du test Pap.

Si votre médecin vous dit que les résultats de votre test Pap sont anormaux, cela ne signifie pas nécessairement que vous avez un cancer. Au Canada, environ 4 à 5 millions de tests Pap sont effectués chaque année, dont environ 350 000 révèlent des anomalies. Le test Pap permet de dépister les cellules anormales du col de l'utérus. Des résultats anormaux au test Pap peuvent indiquer que les cellules du col de l'utérus ont subi des modifications provoquées par une infection vaginale, d'autres ITS ou des changements hormonaux. Parfois, cela signifie simplement que l'échantillon prélevé dans le col utérin ne convenait pas pour l'examen.

Selon la nature du résultat anormal, votre médecin voudra peut-être vous faire passer un autre test Pap, traiter l'infection, s'il y a lieu, ou effectuer d'autres analyses. Lorsque la dysplasie est légère, certains médecins peuvent opter pour une méthode appelée « l'attente sous surveillance » et font aussi passer des tests Pap plus souvent, car dans ces cas, il arrive que les cellules anormales disparaissent d'elles-mêmes. Bien des femmes éprouvent de l'anxiété lorsqu'elles apprennent qu'elles ont des anomalies au niveau des cellules du col. Souvenez-vous que la plupart des femmes dont le résultat au test est anormal n'ont pas le cancer.

Demandez à votre médecin à quel moment vous devriez passer un test Pap et quels sont les autres moyens de vous protéger contre l'infection par le VPH.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2016 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens