Page d'accueil
19 SEPTEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Abonnez-vous!

Santé digestive

L'appendicite, qu'est-ce que c'est ?

L'appendice est un petit tube vermiforme en saillie du gros intestin près du point de jonction avec l'intestin grêle. L'appendice est situé dans la partie inférieure droite de votre abdomen. Il n'a aucune fonction connue de nos jours, mais il peut avoir été utile à nos ancêtres qui avaient un régime alimentaire beaucoup plus riche en fibres. L'appendicite est une inflammation de l'appendice qui nécessite habituellement un traitement chirurgical.

Bien que la cause de l'appendicite ne soit pas pleinement comprise, on pense qu'une obstruction quelconque de l'appendice est à l'origine de l'inflammation et de l'infection. L'obstruction peut être causée par un fragment de selle durcie (appelée fécalithe) ou une enflure du tissu lymphatique dans la paroi de l'appendice (c'est peut-être la cause fréquemment observée en pédiatrie). Si l'inflammation n'est pas traitée, la paroi de l'appendice peut se déchirer, et le contenu intestinal rempli de bactéries se déverserait alors dans la cavité abdominale. Ce déversement peut mener à son tour à une péritonite, une inflammation de la membrane tapissant la cavité abdominale. La péritonite est extrêmement douloureuse et oblige les personnes les plus braves, à rechercher des soins médicaux. La conséquence la plus grave d'une rupture de l'appendice est la libération des bactéries et des produits bactériens dans la circulation sanguine. Leur présence provoque une bactériémie qui peut mettre la vie en danger et qui exige un traitement immédiat.

Rien ne permet de prévenir une appendicite et, à ce jour, le seul traitement reconnu est l'appendicectomie qui consiste à extraire l'appendice par voie chirurgicale. Des cas bénins pourraient répondre aux antibiotiques, mais la rechute est fréquente.

Signes et symptômes

Malgré la fréquence relative de l'appendicite (l'une des opérations abdominales les plus fréquemment pratiquées), rappelons que la grande majorité des douleurs abdominales n'est pas liée à l'appendicite. Après tout, nous avons tous eu à certains moments des crampes ou des douleurs abdominales, mais la plupart d'entre nous n'ont pas subi une appendicectomie pour autant.

L'appendicite peut survenir à n'importe quel âge, mais elle touche plus couramment les personnes ayant entre 10 ans et 30 ans. Les symptômes caractéristiques de l'appendicite comportent une douleur abdominale continue et progressive, de la nausée, des vomissements, une fièvre avoisinant 37,8 °C ou 38,3 °C, et une perte de l'appétit. Toutes les personnes touchées n'ont toutefois pas tous ces symptômes. Habituellement, la douleur se fait sentir d'abord vers le milieu de l'abdomen, dans la région du nombril, tandis que la nausée et les vomissements la précèdent ou la suivent de près. Après quelques heures, la douleur se déplace généralement vers la partie inférieure droite de l'abdomen. Quand votre médecin appuiera sur cette région, elle sera sensible à la palpation.

La douleur peut être plus généralisée pour les nourrissons et les enfants. Il arrive que les femmes enceintes et les aînés ressentent une douleur moins intense, et que leur abdomen soit moins sensible à la palpation. Par conséquent, il peut être difficile de diagnostiquer l'appendicite des enfants, des femmes enceintes et des aînés. De plus, l'appendice des femmes enceintes peut se trouver poussé vers la partie supérieure droite de l'abdomen en raison du grossissement de l'utérus, et l'emplacement de la douleur peut compliquer le diagnostic.

Diagnostic

Pour établir le diagnostic de l'appendicite, un médecin :

  1. interroge la personne sur ses antécédents et écoute attentivement ses réponses (c'est « l'interrogatoire ») ;
  2. conduit un examen physique ;
  3. prescrit des analyses de sang et d'urine (habituellement, le nombre de globules blancs dans le sang est modérément élevé, l'urine est normale ou renferme quelques globules blancs ou rouges) ;
  4. demande des analyses complémentaires, notamment des radiographies simples, une échographie abdominale et quelquefois des tomographies assistées par ordinateur ou un examen par IRM.

Quelquefois, surtout chez les femmes où il peut être difficile de distinguer les problèmes de l'appendice de ceux qui touchent l'ovaire ou la trompe de Fallope du côté droit, le chirurgien peut choisir d'effectuer une laparoscopie abdominale aux fins diagnostiques dans la salle d'opération. Un laparoscope est un petit tube à fibres optiques qui permet au chirurgien de visualiser le contenu de l'abdomen. Si l'examen révèle des anomalies dans l'appendice, celui-ci peut être enlevé par de petites incisions, le laparoscope guidant l'intervention. Si le problème n'est pas une appendicite, des mesures appropriées de prise en charge seront instaurées.

Traitement

Une appendicite aiguë est une urgence chirurgicale, et votre médecin suggérera probablement une opération dès que le diagnostic sera établi. Des antibiotiques et des liquides intraveineux sont généralement donnés en préparation à la chirurgie.

Si une appendicectomie est pratiquée assez tôt, le risque d'une complication importante ou de décès est très faible, et vous pourrez très probablement quitter l'hôpital 2 ou 3 jours après l'opération. Si l'opération révèle que l'appendice a éclaté, ou si des problèmes de santé comme le diabète affaiblissent votre capacité à combattre les infections, un traitement par des antibiotiques sera peut-être prescrit par la suite.

À l'heure actuelle, une appendicectomie se pratique de deux façons et votre médecin se basera sur vos circonstances personnelles pour en choisir une. La méthode habituelle consiste à pratiquer une incision de 2 ou 3 pouces dans la partie inférieure droite de l'abdomen pour extraire l'appendice. Le chirurgien peut choisir une méthode plus récente désignée appendicectomie par laparoscopie durant laquelle il introduit un laparoscope (tube à fibres optiques de visualisation) par une petite incision pratiquée dans l'abdomen, habituellement juste au-dessous du nombril. D'autres petites incisions permettent d'introduire d'autres instruments de préhension et de section qui servent à l'extraction de l'appendice. Les deux méthodes d'appendicectomie sont pratiquées à l'hôpital sous anesthésie générale. La guérison d'une intervention par laparoscopie peut être un peu plus rapide que celle d'une appendicectomie classique à « incision ouverte ».

 
Dr Michael E. Pezim [traduction]
 



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf