Page d'accueil

Santé mentale

La paranoïa expliquée

Agence QMI
25 avril 2011

Des chercheurs de l’université de Western Ontario ont découvert pourquoi les fumeurs de cannabis peuvent vivre des épisodes de paranoïa
©Agence QMI



LONDON, Ontario – Des chercheurs de l’université de Western Ontario ont découvert pourquoi les fumeurs de cannabis peuvent vivre des épisodes de paranoïa, rapporte le site internet du « Time ».

Des expériences ont été menées sur des rats à qui l’on a fait subir des décharges électriques. Sur certains d’entre eux, les chercheurs ont bloqué les récepteurs de cannabinoïdes, présents dans une zone spécifique du cerveau, l’amygdale. Chez d’autres au contraire, ces récepteurs ont été stimulés.

Pub
L’amygdale est la partie du cerveau responsable de la reconnaissance et du traitement de certaines émotions, comme la peur et l’anxiété. Par ailleurs, on sait que les récepteurs de cannabinoïdes sont stimulés par un ingrédient actif du cannabis, le THC.

Chez les rats dont les récepteurs ont été stimulés, la réaction à la décharge électrique a été très forte. Les rongeurs semblaient pétrifiés de terreur lorsqu’ils ont par la suite été exposés à un stimulus spécifique. Au contraire, ceux dont les récepteurs ont été bloqués ne semblaient éprouver aucun effet secondaire après avoir subi le choc.

« Les résultats de cette étude nous permettent de conclure que l’exposition à la marijuana durant l’adolescence pourrait augmenter le risque de développer la schizophrénie plus tard dans sa vie », explique Steven Laviolette, auteur principal de l’étude. Nous savons qu’on retrouve des anomalies dans l’amygdale et le cortex préfrontal des patients qui souffrent de schizophrénie. Aujourd’hui, nous savons aussi que la marijuana a un effet critique sur ces mêmes régions du cerveau et sur la façon dont les émotions sont traitées. »

Autres actualités




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2016 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens