Page d'accueil

Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC)

10 moyens simples de diminuer votre risque d'AVC

10 façons faciles de réduire votre risque d'AVC

Vous avez probablement déjà entendu parler de bien des types de conseils utiles sur la façon de réduire votre risque d'AVC. À ce stade, vous pouvez avoir l'impression d'être un peu débordé par toutes les choses que vous devez faire.

Ne désespérez pas! Vous pouvez réduire votre risque d'AVC si vous traitez une chose à la fois. Voici 10 moyens simples de commencer (consultez votre médecin pour décider de la meilleure manière pour vous de réduire votre risque d'AVC)* :

  1. Parlez à votre médecin de la façon de réduire votre risque d'AVC. Demandez à votre médecin de mettre par écrit les choses qui augmentent votre risque d'AVC (facteurs de risque d'AVC). Élaborez un plan simple avec votre médecin sur la manière de réduire votre risque.
     
  2. Commencez par prendre une bouchée d'alimentation saine. Cette semaine, achetez du pain aux grains entiers plutôt que du pain blanc.
     
  3. Bougez-vous pour être actif, si votre médecin vous l'a recommandé. Si vous pensez à devenir actif, parlez-en d'abord à votre médecin. Si votre médecin vous donne le feu vert pour faire une activité physique, essayez de prévoir une petite activité supplémentaire dans votre routine quotidienne : prendre les escaliers au lieu de l'ascenseur ou descendre de l'autobus un arrêt avant votre destination.
     
  4. Connaissez votre poids santé. Pour atteindre un poids santé, vous devez connaître votre objectif. Utilisez le calculateur de l'indice de masse corporelle (IMC) pour connaître votre IMC. Écrivez-le, ainsi que votre IMC cible (vous pouvez discuter de cet objectif avec votre médecin). Conservez-le dans un endroit où vous le voyez, sur le réfrigérateur par exemple.
     
  5. Surveillez votre consommation d'alcool : Au cours des prochaines semaines, calculez le nombre de boissons alcoolisées que vous buvez chaque jour. Pour les femmes, il est peut-être temps de diminuer si vous buvez plus de 2 boissons par jour, surtout si votre consommation excède 10 boissons par semaine. Pour les hommes, il est peut-être temps de diminuer si vous buvez plus de 3 boissons par jour, surtout si votre consommation excède 15 boissons par semaine.
     
  6. Dissipez la fumée : les personnes qui fument ont près de deux fois plus de probabilité de subir un AVC. La fumée des autres augmente aussi votre risque. Si vous fumez, parlez à votre médecin ou à votre pharmacien pour essayer d'arrêter. Si vous ne fumez pas, pensez aux endroits auxquels vous êtes exposé à la fumée des autres et à la façon de les éviter.
     
  7. Profitez de la vie : le stress peut augmenter votre risque d'AVC. Mettez par écrit la principale cause de stress dans votre vie et tentez de trouver au moins une façon de la gérer.
     
  8. Faites-vous un bilan de santé de 5 minutes : certains états pathologiques peuvent augmenter votre risque d'AVC. Parmi ceux-ci, on retrouve :
  1. Vérifiez que vous n'avez pas de problème avec vos médicaments : utilisez l'outil de suivi du traitement pour savoir s'il est temps de consulter votre médecin à propos de vos médicaments.
     
  2. Secouez votre arbre généalogique : informez-vous pour savoir si vos proches (parents, frères et sœurs, enfants) ont déjà subi un AVC avant l'âge de 65 ans. Le cas échéant, mentionnez-le à votre médecin afin qu'il puisse évaluer précisément votre risque d'AVC.

*Veuillez noter que ces suggestions ont pour but de vous aider à réduire votre risque d'AVC, mais qu'elles n'en garantissent pas la prévention.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens