La maladie de Crohn est imprévisible. Les personnes qui en sont atteintes présentent des poussées de symptômes, également appelées attaques (ou récidives si elles se manifestent plus d'une fois), suivies de longues périodes de plusieurs semaines ou de plusieurs années de calme marquées par l'absence de symptômes et constituant des rémissions. Les poussées peuvent vous amener à manquer des jours de travail, des repas (ce qui peut avoir un effet négatif sur votre nutrition), des heures de sommeil, des occasions de consacrer du temps à votre famille et à vos amis, voire même vous envoyer à l'hôpital.

La manière dont la maladie de Crohn est vécue diffère légèrement d'une personne à l'autre. Vous pouvez néanmoins prendre en charge votre affection en trouvant, avec l'aide de votre médecin, le traitement qui vous convient. Vous observerez alors une atténuation de vos symptômes et une diminution du nombre de poussées et donc, un prolongement des périodes de rémission.

Puis-je miser sur une guérison complète ?

Malheureusement, il n'existe actuellement aucun remède curatif de la maladie de Crohn. Il existe néanmoins des traitements efficaces pour vous aider à la maîtriser.

Que puis-je espérer d'autre du traitement ?

Puisque les effets de la maladie de Crohn varient d'une personne à l'autre, les objectifs du traitement peuvent varier également. Parlez de vos objectifs thérapeutiques personnels à votre gastroentérologue afin qu'ensemble, vous puissiez établir un plan de traitement. Rencontrez régulièrement votre médecin pour faire le suivi de vos progrès.

Le traitement de la maladie de Crohn combine la thérapie nutritionnelle (pour éviter la malnutrition), la prise de médicaments et, éventuellement, une intervention chirurgicale. En règle générale, le traitement de la maladie de Crohn vise à :

  • maîtriser la maladie (soulager les symptômes et ralentir la fréquence des poussées) ;
     
  • améliorer votre qualité de vie et vous permettre de mener une vie normale et active ;
     
  • prévenir et traiter les complications, comme la malnutrition, l'ostéoporose (l'amincissement et la fragilisation des os), et la formation de caillots de sang dans les jambes, car le risque de présenter ces complications peut être plus élevé pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn .

Il est important de vous demander : « La prise en charge de ma maladie de Crohn est-elle optimale ?  ». Si elle ne l'est pas, demandez à votre gastroentérologue de vous parler des traitements à votre disposition.

Les médicaments jouent divers rôles dans le traitement de la maladie de Crohn. Selon le médicament, ce rôle peut viser à :

  • soulager les symptômes pendant une poussée ;
  • prolonger la rémission ;
  • maîtriser la maladie elle-même et non pas uniquement ses signes et ses symptômes.