Certains modes de vie peuvent concourir à la maîtrise des symptômes de la maladie de Crohn. Tenez compte des suggestions ci-après au moment de l'établissement d'un plan de traitement visant la prise en charge de la maladie de Crohn.

Surveillez ce que vous mangez : certains aliments et certaines boissons peuvent aggraver vos symptômes, surtout durant une poussée. Il est donc important d'identifier ces aliments et ces boissons et de les éliminer de votre alimentation :

  • tâchez de limiter votre consommation de produits laitiers puisque de nombreuses personnes atteintes de la maladie de Crohn trouvent qu'ils aggravent la diarrhée, la douleur abdominale et les gaz ;
     
  • essayez de consommer des aliments faibles en gras, car l'intestin grêle peut ne pas être en mesure de digérer ou d'absorber normalement les graisses (le passage des graisses dans votre intestin peut aggraver la diarrhée) ;
     
  • évitez également les aliments et les boissons qui semblent aggraver vos symptômes. Les aliments à problème sont notamment ceux qui provoquent des gaz, comme les haricots, le chou et les fruits ; les aliments épicés, l'alcool ainsi que les aliments et les boissons qui renferment de la caféine, comme le café, les sodas et le chocolat.

Réduisez votre niveau de stress : la tension nerveuse peut déclencher des poussées. Il est donc important d'apprendre à le gérer au quotidien. L'exercice, le yoga, les techniques de respiration et la méditation sont des moyens efficaces de vous détendre et d'évacuer le stress.

Ne fumez pas : le tabac peut aggraver vos symptômes. Si vous ne fumez pas, ne commencez pas ; si vous fumez, pensez à arrêter.