Les personnes atteintes de la maladie de Crohn sont exposées à un risque de malnutrition pour plusieurs raisons :

  • l'intensité des symptômes a tendance à couper l'envie de manger ;
     
  • la diarrhée accélère le déplacement de la nourriture dans l'organisme, si bien que le temps d'absorption des nutriments est plus court ;
     
  • l'enlèvement de segments de l'intestin pour traiter la maladie de Crohn réduit la surface disponible pour l'absorption des nutriments ;
     
  • les médicaments utilisés pour traiter la maladie de Crohn peuvent empêcher l'absorption des nutriments ;
     
  • les saignements associés à la maladie de Crohn peuvent entraîner une perte de nutriments.

La thérapie nutritionnelle vous aide à obtenir les nutriments dont vous avez besoin tout en évitant les aliments qui aggravent la maladie de Crohn. Elle consiste à :

  • prendre des suppléments nutritionnels au besoin. Il peut s'agir de vitamines et de minéraux en comprimés, d'une boisson nutritive ou, dans les cas extrêmes, d'une solution nutritive injectée dans une veine (appelée nutrition parentérale totale ou NPT) ;
     
  • éviter les aliments qui pourraient aggraver les symptômes, comme les aliments graisseux pour les personnes incapables de bien absorber les graisses en raison de l'ablation chirurgicale de segments de l'intestin ;
     
  • adopter un régime alimentaire élémentaire, c'est-à-dire recourir à un produit d'alimentation liquide qui procure des nutriments sous une forme élémentaire, comme les glucides simples, les lipides, les vitamines et les minéraux ;
     
  • avoir une alimentation saine et nutritive.

Consultez votre médecin ou un diététiste autorisé avant d'entreprendre une thérapie nutritionnelle.