La colite ulcéreuse est un type de maladie inflammatoire chronique de l'intestin qui touche la muqueuse du côlon (le gros intestin). La colite ulcéreuse se classe parmi les maladies inflammatoires parce qu'elle occasionne une inflammation, des plaies, des saignements et une fibrose sur les parois internes du côlon. L'inflammation débute habituellement près du rectum et gagne ensuite l'intérieur du côlon. L'inflammation se manifeste sur des régions adjacentes plutôt que sur de petits segments.

La colite ulcéreuse afflige plus de 88 000 personnes au Canada. Elle frappe des personnes de tout âge, mais plus particulièrement celles qui appartiennent au groupe d'âge des 15 à 25 ans ou des 45 à 55 ans. Elle peut nuire considérablement à votre qualité de vie.

La colite ulcéreuse est une affection imprévisible, caractérisée par des rechutes (des attaques de symptômes ou poussées) suivies de rémissions (la disparition des symptômes). Il est impossible de prévoir la survenue d'une poussée. Le risque d'une poussée dans une année donnée est d'environ 50 %.

Pendant une poussée, vous pourriez avoir une diarrhée sanglante, des crampes d'estomac et une perte de poids. Il se peut également que vous soyez dans l'incapacité d'accomplir vos tâches habituelles, voire même que vous ayez besoin de vous faire hospitaliser. Lorsqu'elles sont graves, les poussées de colite ulcéreuse peuvent mettre la vie en danger.

La colite ulcéreuse peut également augmenter le risque de cancer colorectal. Les personnes atteintes de colite ulcéreuse doivent faire effectuer régulièrement une coloscopie de dépistage, selon les recommandations de leur médecin. Une coloscopie est un examen qui consiste à insérer un tube flexible dans le rectum et à l'acheminer jusqu'au côlon dans le but de mettre en évidence la présence d'un cancer.

Une intervention chirurgicale permet de guérir la colite ulcéreuse par l'ablation partielle ou totale du côlon. Environ 25 % à 30 % des personnes atteintes d'une colite ulcéreuse grave devront avoir recours à la chirurgie. Après l'opération, vous devrez peut-être porter un sac à l'extérieur de votre corps pour recueillir les déchets solides. Le sac doit être vidé 3 ou 4 fois par jour. Ce processus pourrait influer sur votre mode de vie et votre qualité de vie. Il vous faudra peut être un moment avant de vous y faire.

Plutôt que de porter un sac, certaines personnes préfèrent subir une intervention visant à créer une « poche pelvienne » à partir des tissus existants, elle est ensuite insérée dans le bassin afin de recueillir les déchets à l'intérieur du corps. Le segment de l'intestin utilisé doit être raccordé à l'anus pour permettre l'élimination normale des déchets. Dans certains types d'intervention, la poche est raccordée à l'extérieur du corps au moyen d'une valve à l'épreuve des fuites. La personne doit insérer un petit tube dans la valve et se pencher au-dessus de la cuvette des toilettes pour éliminer les déchets.

La colite ulcéreuse peut compromettre votre capacité à travailler, mais dans une mesure moindre que la maladie de Crohn. Environ 90 % des personnes atteintes de colite ulcéreuse sont en état de travailler normalement dans l'année qui suit l'établissement du diagnostic comparativement à 75 % des personnes atteintes de la maladie de Crohn.

Si vous pensez souffrir de colite ulcéreuse, consultez votre médecin.