Le diagnostic du diabète peut déclencher un torrent d'émotions – depuis le déni complet jusqu'à la frustration, la colère et la rancune, en passant par la peur, la confusion, la dépression et des sentiments de perte comme ceux ressentis à l'occasion d'un deuil. Il est tout à fait naturel d'éprouver des sentiments divers à l'annonce d'un diagnostic médical, qu'il s'agisse du diabète ou d'une autre affection.

Le diabète exige beaucoup d'efforts quotidiens, notamment des modifications du mode de vie et une discipline constante. En effet, les personnes touchées par cette affection doivent assumer une grande partie des soins et de la mise en œuvre du traitement. Il est vrai que le diabète, c'est beaucoup de travail. Le stress, la dépression et l'anxiété sont des émotions courantes qui, à leur tour, rendent la prise en charge du diabète encore plus difficile.

Les soins du diabète prennent une bonne partie de votre temps dans la journée, mais l'affection ne devrait pas prendre autant de place dans votre esprit. Alors, comment garder une attitude positive lorsque vous devez faire face à un défi constant, tant sur le plan physique que mental?

Acceptez le diabète comme faisant partie de votre vie. Le déni est courant. C'est normal – au début. Mais ignoré, le diabète ne fera qu'empirer. Cela peut vous sembler impossible, mais laissez le diabète entrer dans votre vie, reconnaissez sa présence au sein de votre famille, faites-en une réalité de votre vie que vous allez accepter inconditionnellement – même si vous ne ressentez que rancune et aversion à son égard! Donnez-lui un nom et apprenez à le connaître ainsi que les besoins et les caractéristiques qui lui sont propres. Quand vous acceptez de vivre avec le diabète, vous pouvez alors prendre les dispositions qui vous permettront de bien vivre en dépit de la présence du diabète.

Cherchez à bien connaître le diabète. Une part importante de votre acceptation du diabète consiste à apprendre tout ce que vous pouvez sur cette affection. Demandez à votre médecin ou à votre professionnel de la santé de premier recours de vous expliquer pourquoi vous avez eu le diabète; ainsi, vous comprendrez les facteurs en cause. Apprenez quelles complications pourraient survenir et sachez évaluer les probabilités. Inscrivez-vous à un cours d'enseignement du diabète ou joignez-vous à un groupe de soutien. Mettez-vos connaissances à jour quant aux recherches et aux innovations dans ce domaine. En vous munissant de connaissances, vous pouvez lutter contre les sentiments de panique et de confusion qui pourraient vous assaillir.

Élaborez un plan raisonnable. Si vous visez la perfection, préparez-vous à subir une déception certaine. C'est vrai dans toutes les situations, mais c'est surtout le cas quand il s'agit du diabète. Votre plan de prise en charge de votre affection devra être solide – mais il vous faudra une bonne dose de souplesse pour savoir reconnaître le moment où certains éléments du plan ne fonctionnent pas bien. Avec l'aide d'un éducateur spécialisé en diabète, préparez un plan qui tient compte de votre mode de vie et des besoins spécifiques de votre corps.

Élaborez aussi un plan de secours. En plus du plan de soins quotidiens, il vous faut une marche à suivre pour faire face aux imprévus. Savez-vous quoi faire si votre taux de sucre sanguin tombe trop bas ou monte en flèche? Comment réagirez-vous si un médicament provoque des effets secondaires désagréables? À qui vous adresserez-vous si vous trouvez que les responsabilités des soins sont trop lourdes pour vous? Quelles sont vos options si vous perdez votre emploi ou si vous devez déménager? Comment vous préparerez-vous aux vacances? Faites preuve de prudence et prévoyez les situations qui pourraient éventuellement vous empêcher de prendre soin de votre diabète et préparez un plan de secours.

Organisez un réseau de soutien. En dépit d'une organisation minutieuse et d'un plan de secours bien pensé, tout le monde a besoin de quelqu'un à qui se confier de temps à en temps. N'oubliez pas que votre cas n'est pas unique. Tournez-vous vers vos amis et les membres de votre famille quand vous avez besoin de soutien. Liez-vous d'amitié avec d'autres personnes vivant avec le diabète. Mettez votre chef et vos collègues au courant de votre affection pour qu'ils puissent vous donner un coup de main ou simplement comprendre votre besoin de repos ou d'un jour de congé.

Maîtrisez le jeu des nombres. La vie de certaines personnes atteintes du diabète peut être réglée par les nombres : taux de sucre sanguin, taux d'hémoglobine A1C, comptage des glucides, pesée pour la surveillance du poids, pression artérielle et mesure du taux de cholestérol. N'oubliez pas que ces chiffres vont fluctuer et changer avec le temps, et que vous aurez des bonnes comme des mauvaises journées (voire des semaines ou des mois!). Considérez ces chiffres comme des mesures de divers facteurs qui influencent votre santé – et non des mesures de votre propre estime.

Sachez reconnaître les signes de dépression. Environ 10 % des personnes atteintes de diabète font une dépression majeure. Les troubles anxieux touchent aussi plus fréquemment les personnes atteintes de diabète que les personnes non diabétiques. Les adolescentes et les jeunes femmes atteintes du diabète de type 1 courent un risque plus élevé de troubles de l'alimentation que celles du même groupe d'âge sans diabète. D'après les études, la dépression peut mener à de mauvaises habitudes d'auto-prise en charge, d'où un risque accru de complications diabétiques. Le traitement de la dépression par la psychothérapie ou des médicaments (ou les deux) peut être efficace pour les personnes atteintes de diabète. Vous serez peut-être en mesure de trouver un professionnel de la santé spécialisé dans les soins mentaux dispensés aux personnes devant composer avec la dépression et une affection chronique. Surveillez l'apparition des signes tels que la tristesse, des changements dans l'appétit et les habitudes de sommeil, un état de nervosité, un manque d'énergie et de concentration.

Donnez-vous des bons points. Avec une affection aussi déconcertante que le diabète, il est facile de toujours voir les choses d'un œil négatif et de ne remarquer que les erreurs commises. Ainsi, vous pourriez ressentir de la culpabilité pour avoir manqué une séance d'exercice, ou du remords pour avoir fait quelques excès et laissé vos taux glisser vers la zone de danger – le fait de ne voir que les aspects négatifs pourrait saboter vos meilleurs efforts. Prenez donc le contrepied de cette attitude, et donnez-vous des bons points! Récompensez-vous lorsque vous remportez de petites victoires.

Diabète de type 2 - Traitements
Outil santé

Rassemblez les faits sur chaque médicament qui pourrait vous être prescrit dans le cadre de votre diabète de type 2, y compris le mode d'action et les effets secondaires possibles.

Diabète - Mythe ou réalité
Outil santé

Sauriez-vous trouver la part de vérité parmi les mythes qui circulent sur le diabète de type 2? Vérifiez vos connaissances maintenant.

Diabète  - Discussion avec le médecin
Outil santé

Créez un Guide de discussion personnalisé avec votre médecin pour obtenir les renseignements dont vous avez vraiment besoin au sujet du diabète de type 2.

Diabète - Vérification de la prise en charge
Outil santé

Répondez à 7 questions rapides pour savoir si vous avez besoin d'aide pour gérer votre diabète de type 2.