Description

Le diabète est un trouble caractérisé par une élévation des sucres du sang due à un déficit en insuline ou à un emploi inadéquat de l'insuline fabriquée dans le corps et parfois ces 2 causes sont à l'origine de sa survenue. Le principal carburant du corps humain est un type de sucre appelé glucose qui provient des aliments (après leur dégradation). Le glucose passe dans le sang et devient une source d'énergie pour les cellules. Pour utiliser le glucose, le corps a besoin de l'insuline, une hormone que le pancréas sécrète.

L'insuline est importante parce qu'elle permet au glucose de quitter le sang et de pénétrer à l'intérieur des cellules. Le diabète apparaît quand votre corps ne produit pas d'insuline, ou en produit en quantité insuffisante ou qu'elle n'est pas utilisée convenablement par le corps.

On distingue 2 principaux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Le diabète de type 1 survient quand votre corps fabrique peu ou pas d'insuline. Dans un tel cas, le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules pour les ravitailler en énergie et il reste dans la circulation sanguine où sa présence entraîne une hyperglycémie (une augmentation anormale de sucre sanguin).

Le diabète de type 1 est une affection auto-immune. La plupart du temps, le diabète de type 1 touche des personnes qui n'ont pas encore atteint la trentaine, mais des personnes plus âgées y sont aussi susceptibles. On estime que 5 % à 10 % des personnes atteintes de diabète en Amérique du Nord souffrent de diabète de type 1. Son incidence est égale dans la population féminine et masculine.

Causes

Il existe une prédisposition d'origine génétique au diabète de type 1, mais on ne possède pas une connaissance exacte des phénomènes causals de l'affection. La présence de certains facteurs environnementaux ou « déclencheurs » joue un rôle déterminant dans la survenue de l'affection.

Bien que la cause exacte du diabète de type 1 ne soit pas connue, les chercheurs pensent que l'affection s'acquiert quand un virus ou une toxine environnementale endommage le pancréas ou incite le système immunitaire à attaquer les cellules bêta du pancréas (c'est ce que l'on appelle une réaction auto-immune). Par la suite, les cellules bêta du pancréas ne sont plus en mesure de produire suffisamment d'insuline.

Sans l'insuline, le glucose dans le sang ne peut pas pénétrer dans les cellules du corps et le taux de glucose sanguin s'élève. Le corps commence à dégrader des graisses et des protéines pour se procurer l'énergie qu'il devrait obtenir du glucose.

Symptômes et Complications

Bien qu'un certain nombre de personnes ne présentent aucun symptôme, la plupart du temps les personnes atteintes d'un diabète de type 1 observent les signes et symptômes d'hyperglycémie (une concentration de sucre sanguin élevée) ci-après :

  • une vision floue ;
  • une diminution de l'acuité mentale ;
  • une soif et une faim extrêmes ;
  • de la fatigue ;
  • un besoin fréquent d'uriner ;
  • de fréquentes infections cutanées ;
  • une perte de poids malgré un appétit accru ;
  • une cicatrisation des plaies plus lente.

Des soins en urgence sont nécessaires dans certains cas, quand des symptômes de sucre sanguin très élevé apparaissent, notamment :

  • de la confusion ;
  • une accélération du rythme respiratoire ;
  • une haleine fruitée (un signe d'acidocétose diabétique) ;
  • une perte de coordination dans les mouvements ;
  • de la douleur dans l'abdomen ;
  • un secouement ;
  • des difficultés d'élocution ;
  • une perte de connaissance ;
  • de la nausée ;
  • des vomissements ;
  • des battements de cœur rapides.

Il est vraiment crucial d'obtenir immédiatement des soins médicaux d'urgence si l'un des symptômes précités apparaît. Ne manquez pas de vous rendre à un hôpital sans délai.

Le diabète entraîne des complications à court et à long termes. Les problèmes à court terme sont l'hypoglycémie (une baisse du sucre sanguin) et l'hyperglycémie (une hausse du sucre sanguin). La prise d'une trop grande quantité d'insuline, un repas sauté ou des exercices physiques épuisants peuvent causer une baisse anormale du sucre sanguin.

Les symptômes d'une baisse du sucre sanguin peuvent apparaître très soudainement et comporter :

  • des sueurs froides ;
  • des battements de cœur rapides ;
  • le besoin de manger ;
  • une sensation de tête légère ;
  • un engourdissement de la langue et des lèvres ;
  • des tremblements accusés ;
  • de l'anxiété ;
  • de la nausée.

En revanche, les symptômes d'une élévation du sucre sanguin (comme de la soif, une émission de l'urine accrue ou une vision floue) apparaissent habituellement graduellement et sont dus aux circonstances comme une prise insuffisante d'insuline, un repas trop copieux, une situation éprouvante ou une maladie. Un trouble grave appelé acidocétose peut se produire lorsque le sucre sanguin est élevé et que trop peu d'insuline circule dans le corps. L'acidocétose diabétique touche surtout les personnes atteintes d'un diabète de type 1 et peut poser un grand danger en l'absence de traitement.

Des complications à long terme peuvent survenir quand l'élévation de la concentration de sucres dans le sang se prolonge trop longtemps, elles peuvent se manifester par des problèmes touchant les yeux, les reins et les nerfs ainsi que par un endommagement des vaisseaux sanguins.

Des lésions aux gros vaisseaux sanguins peuvent causer un rétrécissement des grosses artères (l'athérosclérose) pouvant mener à une crise cardiaque, à un accident vasculaire cérébral et à une diminution du volume de débit sanguin vers les jambes. Des lésions aux petits vaisseaux sanguins peuvent affecter les yeux (sous la forme d'un trouble appelé rétinopathie diabétique), la principale cause de cécité en Amérique du Nord parmi les personnes âgées de 20 ans à 74 ans. Ces lésions peuvent influer sur les reins et mener à une néphropathie, la principale cause d'insuffisance rénale au Canada. Elles peuvent aussi avoir un effet sur les nerfs qui innervent les membres (les jambes et les bras) et mener à une atteinte nerveuse désignée neuropathie.

Les autres complications à long terme du diabète de type 1 comportent un ralentissement des mouvements de l'estomac et des intestins causé par une atteinte nerveuse (la gastroparésie diabétique), un risque accru d'infection et des problèmes cutanés (une médiocre cicatrisation des plaies et des ulcères).

En surveillant l'équilibre des sucres du sang, vous pouvez heureusement prévenir, ou pour tout le moins retarder, un grand nombre des complications liées au diabète de type 1.

Diagnostic

Pour poser le diagnostic de diabète, un médecin vérifiera le taux de votre sucre sanguin. S'il se situe au-dessus d'un certain seuil, le diagnostic de diabète peut être confirmé.

À cette fin, le taux de sucre peut se mesurer par diverses méthodes :

  • une épreuve de glycémie à jeun (avant de manger le matin) ;
  • une épreuve de glycémie au hasard (effectuée à n'importe quel moment de la journée) ;
  • une épreuve de glycémie 2 heures après une charge glucidique standard.

Un taux de sucre sanguin au-dessus d'un certain seuil confirmera le diagnostic en fonction de la méthode choisie.

Traitement et Prévention

Le traitement du diabète de type 1 comprend un plan de gestion extensif qui inclut un programme éducatif (sur le diabète, la nutrition et les exercices physiques), un traitement par l'insuline outre des mesures préventives et le traitement des complications. Le membre le plus important de l'équipe de soins du diabète est la personne atteinte du diabète bien qu'elle puisse comporter de nombreux professionnels de la santé (des infirmières et des infirmiers, des diététistes, des médecins, des spécialistes, des pharmaciens et des travailleurs sociaux).

Il est important que les personnes atteintes de diabète de type 1 acquièrent autant de connaissances que possible sur le diabète et sa prise en charge, car c'est ainsi qu'elles seront en mesure de mieux participer à la maîtrise de leur diabète. Votre médecin pourrait vous orienter vers un éducateur spécialisé en diabète ou une clinique d'enseignement du diabète dans le cadre de votre programme de gestion du diabète.

Le diabète de type 1 exige un traitement de remplacement de l'insuline qui durera toute la vie. L'insuline doit être donnée par injection, elle ne peut pas se prendre par la bouche, car elle se dégrade dans l'estomac. Il existe de nombreux types d'insuline, mais la plupart des personnes atteintes d'un diabète de type 1 ont recours à une combinaison d'insuline à action rapide à l'heure des repas et d'insuline à action prolongée à l'heure du coucher. Au lieu de se donner plusieurs injections par jour, certaines personnes préfèrent utiliser une pompe à insuline. Il s'agit d'un petit dispositif portatif qui distribue une quantité continue d'insuline sous la peau.

Une bonne nutrition est importante, et un plan de traitement nutritionnel élaboré conjointement avec une diététiste devrait constituer un des aspects des soins du diabète. Un plan de repas sains et équilibrés aide à maîtriser le sucre sanguin. Autrement dit, vous devez surveiller votre alimentation, votre horaire et votre prise alimentaires. En tant qu'élément de votre plan de gestion du diabète, la nutrition n'est plus axée sur une alimentation restrictive comme autrefois. Pour maintenir l'équilibre de vos sucres, vous devez parvenir à trouver le juste milieu entre l'alimentation et le besoin en insuline.

Les exercices physiques favorisent aussi la prise en charge de votre sucre sanguin. On a constaté qu'un entraînement musculaire à l'aide de poids légers combiné à des exercices aérobiques (comme le jogging ou la marche) contribuait à améliorer la réponse du corps à l'insuline. En combinaison, ils parviennent aussi à diminuer le risque de problèmes cardiaques comme une pression artérielle élevée et une crise cardiaque. Cependant, les exercices peuvent quelquefois compliquer la prise en charge des sucres sanguins pour les personnes atteintes de diabète de type 1. D'où l'importance pour ces personnes de surveiller fréquemment leurs sucres sanguins quand elles font des exercices. Des modifications à l'alimentation ou aux doses d'insuline sont quelquefois nécessaires durant les séances d'exercices physiques.

Pour effectuer une bonne prise en charge de son diabète, une personne devrait savoir reconnaître les symptômes liés à un taux de sucre sanguin anormal, connaître les valeurs cibles de son taux de sucre sanguin et apprendre à le surveiller à domicile au moyen d'un lecteur de glycémie. Une autosurveillance du glucose sanguin s'impose pour toutes les personnes atteintes de diabète qui emploient de l'insuline. Votre médecin, ou votre éducateur spécialisé en diabète, vous aidera à déterminer les valeurs cibles de votre sucre sanguin en tenant compte de vos antécédents médicaux, de vos facteurs de risque (par ex. l'âge) et des aspects de votre mode de vie. Pour la plupart des personnes atteintes de diabète, les valeurs cibles du taux de sucre sanguin se situent entre 4 mmol/L et 7 mmol/L avant de manger, et entre 5 mmol/L à 10 mmol/L 2 heures après un repas.

Une vérification effectuée à intervalles réguliers pendant toute la journée s'avérera utile pour vous et votre médecin quand le moment sera venu de déterminer la quantité d'insuline qui vous permettra de maintenir votre taux de sucre sanguin aussi proche que possible de la plage des valeurs préconisées. La plupart des personnes atteintes d'un diabète de type 1 devraient surveiller leur taux de sucre sanguin pas moins de 3 fois par jour. De nombreux modèles de glucomètres sont disponibles sur le marché. Avant d'acheter l'un de ces appareils, vous devriez consulter votre médecin, votre éducateur spécialisé en diabète, ou un pharmacien, pour savoir celui qui conviendrait le mieux à vos besoins.

N'oubliez pas de toujours garder à portée de la main des comprimés de glucose, des bonbons contenant du sucre ou une autre source de glucose à absorption rapide (par ex. du jus de fruits, des boissons gazeuses régulières) au cas où une légère hypoglycémie se manifesterait. Votre médecin, votre éducateur spécialisé en diabète, ou un pharmacien, peuvent vous aider à reconnaître les sources appropriées de glucose.

Pour prévenir les complications, il est important de suivre votre plan de gestion du diabète et de maintenir votre taux de sucre sanguin aussi proche que possible de vos valeurs cibles.

Voici quelques petits conseils qui devraient vous aider à conserver votre santé et à prévenir certaines complications du diabète à long terme grâce aux :

  • soins des pieds - une médiocre circulation et une atteinte nerveuse imputables au diabète peuvent entraîner une perte de la sensibilité des pieds. Il est important d'examiner vos pieds régulièrement afin de repérer la présence possible de cloques, de coupures ou de lésions. Veillez à toujours avoir des pieds propres et secs et protégez-les en portant des chaussettes et des chaussures confortables. Si vous remarquez un changement quelconque en ce qui concerne vos pieds, communiquez avec votre médecin ;
     
  • soins des yeux - les problèmes de vue (comme la rétinopathie) provoqués par le diabète peuvent éventuellement mener à une cécité en l'absence de traitement. Les personnes atteintes d'un diabète de type 1 devraient faire examiner leurs yeux par un spécialiste (un ophtalmologiste) dans les 5 ans qui suivent le diagnostic, puis tous les ans si l'examen ne révèle rien d'anormal. En traitant les problèmes dès qu'ils apparaissent, vous pourrez éviter de graves complications ;
     
  • soins de la peau - un glucose sanguin élevé et une circulation sanguine médiocre peuvent mener à des problèmes cutanés comme une cicatrisation ralentie des plaies ou des infections fréquentes. Ne manquez pas de vous laver tous les jours avec un savon doux et de l'eau tiède. Protégez votre peau en appliquant un écran solaire, soignez bien vos coupures ou éraflures en les nettoyant et en les pansant comme il faut, et consultez un médecin quand vos coupures se cicatrisent lentement ou quand une infection apparaît.

*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.